Coût d’un bilan psychologique ?

zebra_1Un bilan psychologique (constitué d'un bilan psychométrique - autrement dit un test de QI - & de tests de personnalité) réalisé par un psychologue libéral ne sera pas du tout remboursé par la Sécurité Sociale :!:

 

Car contrairement au psychiatre, le psychologue n'est pas médecin, & ne délivre par conséquent aucune feuille de soins.

 

 

Combien cela coûte-t-il au juste ?

 

Dites-vous qu'il ne sera pas plus pris en charge par votre mutuelle... en principe ! :-|

 

En pratique, certaines mutuelles acceptent de prendre en charge une partie de ces frais. Soit au moyen d'une "enveloppe" (par exemple, de 150 €uros / an & par assuré) qui englobe toutes les consultations chez un psychologue, un ostéopathe, etc.
Il suffira alors de faire suivre la note d'honoraire à la mutuelle pour qu'elle rembourse à hauteur des conditions prévues par votre conteat :)

 

Soit en s'adressant à sa Commission d'aide exceptionnelle, & en joignant à votre demande écrite les originaux de ces notes d'honoraires émanant du psychologue.

 

Ça ne coûte pas grand chose d'essayer, & dans le pire des cas ce sera non. Sachant que dans la seconde solution, cela dépendra réellement du bon vouloir de votre mutuelle (à considérer comme un geste commercial envers leur client, c'est à dire vous ! :-D )

 

En tout état de cause, le coût d'un bilan peut énormément varier d'un psychologue à l'autre, & selon également que vous viviez en province ou sur Paris, mais aussi & surtout, selon qui vous irez consulter !

 

Les Tribulations d'un Petit Zèbre, le livre du blog !

 

 

Autre point qui a son importance dans la démarche qui nous intéresse aujourd'hui : le prix est une chose, certes, mais la compétence du psychologue à qui vous vous confierez en est une autre, tout aussi importante !!! :up: Or la compétence n'est pas forcément fonction du prix (sinon nous serions dans un monde parfait ! LOL )

 

Tous les psychologues ne sont pas formés au bilan psychométrique (adulte ou enfant), & ceux qui prétendent l'être ne sont pas non plus systématiquement expérimentés & compétents. 
Attention donc à ne pas consulter quelqu'un qui ne sera pas en mesure de vous aider convenablement...

 

Pour ces raisons, je déconseille les psychologues scolaires (qui ont l'unique avantage d'être gratuits...). Ils ne sont généralement pas du tout formés au bilans psychométriques & quand ils le sont, ils n'ont bien souvent ni le matériel adéquat (tests obsolètes, du type Wisc 3 alors que seul le Wisc 4 est aujourd'hui reconnu !) , ni le temps, ni même l'envie de rendre une analyse sérieuse, écrite & détaillée.

 

Leur attention étant orientée de manière plus impérative vers les élèves en très grandes difficultés scolaires que vers les tests de QI... (ce que l'on peut comprendre aisément).

 

 

Pour en revenir au prix : cela peut aller de 150 €uros avec les psy recommandés par des associations nationales ou régionales (psychologues privés bien sûr).
Ceci dit, attention ! Il y a quelques fois de mauvaises surprises & des retours de parents mécontents ou déçus des comptes-rendu parfois réduits au strict minimum ; réalisés contre toute attente par des psy loin d'être toujours compétents & connaisseurs...
Méfiance donc avec ce genre de listes. On peut tomber sur quelqu'un de très bien, comme de beaucoup moins consciencieux (& il est très difficile de le savoir avant la passation) :-?

 

Pour dépasser les 500 (voire 600 €uros sur Paris) dans certains cabinets, ou certains "centres".
Personnellement, je ne peux que les déconseiller vivement. Ayant eu d'innombrables retours pointant du doigt des pratiques contestables consistant à faire passer l'enfant ou l'adulte dans diverses mains pour un même bilan.

 

J'ajouterai qu'il ne faut pas mélanger la lecture d'un ouvrage qui a pu nous toucher, & une forme de business crée autour du surdouement pour surfer sur une vague commerciale évidente & ô combien juteuse :oh:

 

Je conseille toujours de privilégier les cabinets à échelle humaine dans lesquels, surtout, UN SEUL & MÊME psychologue vous recevra, dans toutes les phases de ce bilan :up:

 

De même les prix peuvent grimper très haut dans certains cabinets. Mais, les prix sont libres... à chacun de voir ce qui lui convient ou non.

 

Il est à noter que certains spécialistes français de la douance ont un petit cabinet dans lequel ils prennent le temps de recevoir personnellement, de A à Z (sans stagiaire ou collaborateur intermédiaire) & en toute simplicité les patients qui s'adressent à eux.

 

Et ce pour une somme très raisonnable sur l'échelle de tarifs annoncée ci-dessus, malgré leur considérable renommée... :)

 

Ainsi, vous voyez que payer un bilan le double du prix habituellement pratiqué par des pointures en la matière ne vous garantira pas d'avoir en face de vous le meilleur des psy ! Il est possible que, finalement, vous ne payez plus les luxueuses installations que les véritables compétences du professionnel que vous aurez alors choisi.

 

Il convient par conséquent de rester vigilant & critique vis à vis de certains cabinets trop tape à l'œil & aguicheurs :dots:

 

Grosso modo, le coût moyen d'un bilan en 2016 sera de 300 €uros :idea:

 

 

Qu'est-ce que comprend le bilan ?

 

Un bilan se compose généralement de 2 à 3 rendez-vous avec le psychologue, répartis de cette manière :

 

- parfois un 1er entretien isolé visant à situer la personne qui demande à passer le bilan, à comprendre pourquoi il en fait la demande, à mieux connaître son parcours. Dans le cas d'un bilan pour un enfant, la présence des 2 parents est normalement souhaitée lors de cet entretien, aux côté de l'enfant lui-même.
:arrow: cet entretien peut aussi se coupler avec le RDV n° 2 de passation du test (en ayant lieu juste avant celle-ci, si la demande de bilan est très clairement justifiée, si la distance entre le psy & votre domicile est grande, etc.)

 

- la passation du test en elle-même, qui prend de 2 à 3 heures selon les besoins de chacun

 

- l'entretien de restitution, qui a lieu en général de 1 à 3 semaines après la passation. L'analyse, l'interprétation & la rédaction du compte-rendu détaillé demandent beaucoup de temps au psychologue (ainsi jamais un professionnel consciencieux ne vous donnera un résultat dans l'immédiat. Tout au plus vous laissera-t-il savoir que ça c'est bien passé...)
Pour les enfants, la présence des 2 parents est en principe encore souhaitée sur ce dernier entretien (selon les psy, la présence de l'enfant concerné est admise ou non). Car il est important que le père & la mère assistent ensemble à l'explication du compte-rendu & des éléments recueillis qui leur sont donnés

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

77 commentaires à “Coût d’un bilan psychologique ?”

  1. johndoe dit :

    Mais comment savoir si un psy est spécifiquement formé pour les bilans psychométriques ? C’est là tout mon problème actuel !

  2. Emma dit :

    Moi j’habite dans le 95 j’ai contacté l’association l’AEP(95) qui m’a transmit une liste de psychologues compétents dans mon département. Vous trouverez les coordonnées sur internet.

  3. Bonsoir
    Je me permets de mettre un petit billet sur votre blog.

    Moi même psychologue spécialisée en neuropsychologie pédiatrique, je suis tout à fait d’accord avec vos commentaires concernant la difficulté de trouver le « bon psy ».

    Je pense que de s’adresser à un’e’ neuropsychologue qui ne voit que des enfants dans sa pratique clinique est une première piste pour apprécier le sérieux de son travail. Le champ du développement intellectuel est très vaste et un psychologue qui évalue tous les âges ‘enfant, ado, adulte, personne âgée’ a peu de chance d’être suffisamment spécialisé.

    La neuropsychologie est une branche spécifique de la psychologie qui s’intéresse aux relations entre le fonctionnement du cerveau et les fonctions cognitives comme la mémoire, l’attention, le langage, les fonctions exécutives etc. et va bien au delà de l’efficience intellectuelle telle qu’on l’entend sous l’utilisation du « fameux QI ». Il faut néanmoins être honnête et dire que cette spécialisation demande en soit déjà beaucoup de connaissances et que, tout à fait sensibles et formés pour détecter des difficultés plutôt affectives, nous ne les prenons pas en charge.

    Un bon psy est donc (pour moi) celui qui vous dira ses limites et vous orientera vers la bonne personne selon la problématique qu’il a identifié…

    En espérant que ce petit billet pourra être utile, je souhaite beaucoup de courage et d’énergie positive aux personnes en situation de surdouence!

  4. Zèbre dit :

    Bonjour,

    Moi c’est Terrassier qui a testé mon fils

    On a fait le déplacement de loin

    Malgré sa renommée, tarif vraiment pas du tout excessif, j’ai même été surprise du prix…

    Debrif détaillé et compte rendu rapide aussi, humanité +++

    Je vous conseille +++

    Je le revoie pour faire un point bientôt

  5. Dupont dit :

    Une remarque sur votre jugement très négatif concernant les psychologues scolaires:
    La psychologie scolaire est une activité basée sur le diagnostic de difficultés diverses et variées chez des enfants en souffrance à l’école.
    Nous faisons pas ou peu de suivi mais nous orientons les familles vers des professionnels extérieurs, nous donnons des conseils face à certaines difficultés ou choix d’orientations vers des classses/établissements spécialisés…
    Par conséquent, et contrairement à ce que vous affirmez de façon péremptoire, les tests psychométriques sont des outils du quotidien pour le psychologue scolaire et nous y sommes particulièrement bien formé, ce qui n’est pas forcément le cas de tous les psychologues libéraux. (Un psychologue clinicien à généralement passé très peu de temps dans sa formation sur les tests, par contre il sera peut-être meilleur pour un suivi psychologique…)
    Notre unique avantage n’est certainement pas d’être gratuit mais peut-être d’exister…

  6. Georges dit :

    Bonjour,
    Pour rajouter aux différentes discussions et commentaires et compte tenu qu’après plusieurs déceptions lors de visite de Psy(chologue, chiatre) et autre pédopsychiatre, à savoir manque d’information, de compte rendu voire des réponse du type: « c’est confidentiel et vous parents vous ne saurez rien », nous avons pu enfin trouver un excellent psychologue clinicien (info donné par un Directeur d’école); je ne saurai que conseiller à toutes et tous de faire remonter sur ce blog leur avis (s’il est positif) concernant le « bon psychologue ».
    En ce qui nous concerne, nous avons été enchanté de l’accueil, des explications et du compte rendu CLAIR fait par Mme Sophie Ghesquiere, psychologue clinicienne à Amiens: 66 Rue Saint Leu, 80000 Amiens
    Téléphone :03 22 91 12 12.
    Voilà, bon courage à toutes et tous et surtout, aimé très fort vos petits zèbres (et les autres bien sûr), car ils en ont un besoin fou.
    Plein de positif.

  7. Marin´ba dit :

    Bonjour,
    Sur le site de l’AFEP (association française pour les enfants précoces) on peut trouver les contacts de bénévoles par région. J’ai contacté quelqu’un de ma région à 2 reprises, et à chaque fois cela nous a vraiment aidé. C’est notamment cette personne qui m’a donné les coordonnées d’une psychologue sérieuse et compétente qui faisait passer les tests (et c’est d’ailleurs cette bénévole qui, après une heure de discussion durant laquelle elle m’avait posé beaucoup de questions, m’a conseillé de faire tester mon fils rapidement).
    J’ai rappelé cette femme 4 ans après pour avoir les coordonnées d’un pédopsychiatre et là encore j’ai été très bien conseillée. Elle nous a orienté vers un Zèbre très efficace!
    Mon conseil serait donc de faire appel à ces bénévoles qui sont impliqués et connaissent bien le sujet et les difficultés ou épreuves que nous pouvons rencontrer.
    Bonne route à tous et en particuliers à tous nos petits zèbres!

  8. cittic dit :

    Bonjour,
    Tout d’abord merci et bravo pour cet excellent blog. :-D
    J’ai 41 ans. jJ’ai passé récemment auprès d’une psychologue clinicienne (titre inscrit sur sa plaque) le test WAIS 4 pour 250 €. :-P
    Cette praticienne m’a été oralement recommandée par un membre de l’Anpeip de ma région.

    Je m’étonne des points suivants :
    1/ durée du test : 2h00 en tout et pour tout (présentation, passation, infos sur les suites à donner).
    2/ un entretien de restitution qui s’est résumé à la lecture de la synthèse (entretien payant à 50 € les 45 mn)
    3/ synthèse écrite des résultats : très succinte, visiblement non relue, « non cloncluante » pour une personne « normale » et pour moi-même (la question qui vient après la lecture du compterendu c’est « et donc? »). :-? Juste des « phrases toutes faites » sur l’objectif du test et de chaque subtest.
    4/ pas d’indice global de QI car les deux autres items sont « non significatifs en raison de résultats intra-indice trop hétérogènes. :-?

    Je suis inquiète de cette hétérogénéité et j’ai le sentiment de m’être un peu faite avoir sur le rapport prestation/facture…
    J’ai aussi des doutes quant à sa compétence pour analyser mon profil vraisemblablement peu commun.

    Je continue les entreiens (à 50€ les 45 mn) que j’ai commencé avec cette praticienne car j’ai besoin d’aide pour mieux vivre ma zébritude qui a été prononcée par elle avant le test, et confirmée, après le test.

    Qu’en pensez-vous?

    Merci,

  9. floux dit :

    Bonsoir
    Quelqu’un connait il un(e) pro sur le 95 ?
    En tout cas un très grand merci pour ce blog qui est pour une maman novice d’un probable zèbre une mine d’infos capitales dans cette jungle
    Floux

  10. Nathalie dit :

    :-D
    Merci pour tout tes conseils
    Pour notre zébrillon, ça a été très compliqué de trouver un ou une psychologue.
    Nous avons d’abord demandé à l’école, afinn que la psychologue scolaire voit notre fils, pour toute réponse on a eu « votre fils n’a pas de problème scolaire, il n’est pas prioritaire, elle ne s’occupera pas de lui ».
    Nous avons ensuite fait appel au CPEA du secteur délai d’attente de pratiquement 6 mois rien que pour savoir si son dossier serait accepté mais la secrétaire nous a conseillé 2 praticiennes privées sur notre secteur.
    J’ai donc appelé les 2, l’une d’elle n’avait pas de place et n’était pas habilité à faire passer les tests, chance pour nous la seconde avait de la place et faisait passer les tests si besoin.
    On ne se rend pas compte avant de se lancer que c’est un investissement assez conséquent : à la première séance elle nous a tout de suite annoncé la couleur 45€ la séance de 45minutes et 225€ pour les tests (3h de passage et 2h de bilan).
    De plus elle nous a dit qu’elle prendrait 2 à 3 séances avec notre fils pour voir si les tests étaient nécessaires.
    Au bout de 2 séances, elle nous a dit qu’elle n’avait pas de doute sur la précocité de notre fils et que c’était à nous de voir si on voulait lui faire passer les tests, car elle n’avait pas besoin « des chiffres ».
    Nous l’avons fait pour que l’école fasse son boulot, car sans les tests l’enseignante n’a jamais rien fait pour aider notre fils, une fois qu’on a eu les résultats elle s’est mise à faire des recherches (il était temps!!!)
    En ce qui concerne la psychologue nous ne sommes pas déçus, cette semaine nous avons eu la dernière séance (pour l’instant), elle reste joignable par téléphone si problème et on verra à la rentré si notre loulou a besoin de la voir il nous le dira ou si nous voyons qu’il en a besoin nous l’emmènerons la revoir, sinon merci à elle, car elle nous a conseillé ce site et bye-bye Mme la psy :-D
    Pour info je suis dans le 56 si quelqu’un cherche je pourrais donner ses coordonnées
    Bonne fin de journée

    • marie dit :

      Chere nathalie
      je suis maman d’un petit garçon de 6 ans . Sa nouvelle école souhaite lui faire passer un classe ( ce dont nous sommes très fiers!!!) et me demande donc de lui faire passe un bilan psychologique . J aimerais beaucoup avoir les coordonnées de la psychologue que vous avez consulté car nous sommes aussi dans le 56 (en espérant être dans le même secteur. ..)
      Cordialement

      • lili dit :

        Bonjour,
        Vous pouvez aussi contacter la referente afep du 56. Je suis dans le 22 et j’ai pu obtenir des contacts pour lesquels nous ne sommes pas déçus. Ça, ça ne coûte rien de se renseigner ;-)

  11. Dori81 dit :

    Bonsoir,
    Je suis adulte et selon mon kinésiologue tout ce qui me definit et me gâche la vie traduirait une précocité évidente pour lui. C’est un sujet qui m’a trop souvent fait pleurer de façon anormale. Je veux donc avoir une réponse. Suite à une vidéo que ce dernier m’a vivement conseillée, j’ai contacté le cabinet du docteur Bak sur Lyon. Vu le prix de l’ensemble des entretiens et test, je souhaiterais me rendre à mon rendez vous l’esprit tranquille. Quelqu’un pourrait me dire si ce médecin est fiable ? Pour avoir lu qu’un gros business s’était ouvert autour de la douance, je m’inquiète un peu.
    Merci à tous pour vos conseils.

    • Soph'Manu dit :

      Bonjour,

      Êtes-vous finalement allé voir le docteur BAK ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ?
      J’ai eu un premier RDV avec lui hier (moi aussi suite au visionnage d’une de ses conférences) tout s’est bien passé et j’hésite maintenant à faire le bilan et le test de QI (il me semble sérieux dans son comportement et ses pratiques, ses ouvrages sont une référence, et les tarifs sont dans la norme donc…)

      D’avance merci pour votre réponse :)

      • Z dit :

        Bonjour,

        je déconseille très vivement ce psychologue dont le fonctionnement type usine est essentiellement centré sur le business, dont les compte-rendus ne sont pas personnalisés et sans prise en compte des particularités personnelles individuelles.

        • B dit :

          Bonjour,

          Je confirme que la seule motivation du cabinet Bak est de faire du business

          • So dit :

            Rendez-vous moins long (mais pas moins onéreux) que prévu, bilan prêt à l’emploi (J’étais « Madame.M » mais dans certains paragraphes, je devenais « Monsieur »). Je fais partie de ceux qui refusent de regarder en face une réalité gênante alors, j’ai entamé une série de séances de psy spécial HP, trop heureuse à la perspective d’être comprise et de peut-être enfin aller mieux. Bon contact avec la psy mais dès la première séance, j’ai compris que sa méthode n’était ne rien orientée HP. J’ai tout de même attendu quelques séances, guetté, tendu des perches, testé la psy… je n’ai jamais entrevu d’orientation HP. Séances classiques de psy, alors quand j’ai compris qu’elle ne m’apporterait rien de bien terrible, j’ai joué le jeu pour ne pas lui faire de peine (c’est nul je sais) et pour ne pas me retrouver seule face à ma souffrance, bref, c’était déjà ça. Ça a duré six mois. Je n’attendais plus rien (sauf peut-être un miracle), elle ne m’apprendrait rien que je ne sache déjà et surtout j’étais profondément déçu. J’ai fini par arrêter sans lui dire ce que je pensais. J’en veux à Bak (Vous avez vu? Je ne dis plus Monsieur :-D ) parce qu’il diagnostique, certes, mais le suivi n’est pas à la hauteur. je pense en fait que ses psy ne sont pas spécialisés HP(en tout cas, celle à laquelle j’avais affaire). En me renseignant ici et là (après coup), j’ai lu qu’il changeait régulièrement de collaborateurs qui partaient tous en courant et qu’il commençait à avoir une mauvaise réputation chez les psy (« ne travaillez pas pour lui »). C’est un peu long, pardonnez-moi, mais je voulais réagir à cet un peu ancien commentaire.

      • sam dit :

        Bonjour,

        Avez vous finalement eu des séances avec ce cabinet ? Comment cela s’est il passé ? sérieux ou pas ? a combien s’élève un bilan ? et les séances suivantes ?

  12. BENARD dit :

    Bonjour,

    J’ai l’impression que sur le net c’est un peu la gué-guerre entre Cogitoz et maintenant Zebr’adultes (via Jeanne Siaud-Facchin) et le Mensa via à Arielle Adda et M. Tessier.
    Il y a quelques mois j’ai été diagnostiqué cliniquement HQI. Evidemment, j’ai beaucoup de mal à le croire, et j’aimerai passé un bilan histoire de m’enlever de cet espèce de complexe de l’imposteur. Mais vers qui se tourner alors, suite aux différents messages plus hauts et à la navigation sur Internet. S’il y a des gens sur Paris qui sont allés voir des spécialistes indépendants de cette « lutte commerciale », je suis fortement intéressée et vous en remercie vivement par avance!

    Belle journée à tous!

    A. Sophie

    • A. Zebrounet dit :

      C’est Terrassier (& non Tessier) ;)

      Mensa n’a rien à voir avec les bilans : c’est uniquement un club de hauts QI :) (club de loisirs, de parole, etc.)
      Leurs tests d’admission n’ont RIEN d’un bilan (& ils ne le laissent d’ailleurs pas croire). J’en parle ds ce billet, en 2 parties : http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/2010/01/25/pourquoi-je-nen-parle-pas-dans-la-vraie-vie-partie-22/

      Pour le reste, je ne crois pas que l’on puisse comparer la dimension commerciale de centres (comme Cogitoz, ou d’autres comme le cabinet Bak par ex. sur Lyon, qui font effectivement dans le nombre :!: ) & les psy indépendants que sont Adda, Terrassier, De Kermadec, Turon-Lagot, etc. :up:

      Le moyen le plus sûr pour trouver un psy connaisseur, exerçant tranquillement ds son cabinet est de faire appel aux listings (gratuits) des assos : http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/2014/07/17/je-soupconne-un-haut-potentiel-intellectuel-chez-mon-enfant-par-ou-commencer/

      En espérant avoir pu clarifier les choses :)
      Alexandra

  13. Judy dit :

    Bonjour,
    J’ai été diagnostiquée précoce à l’âge adulte il y a quelques mois et il est prévu que mon fils passe le Wisc à 6 ans (il a 5 ans et demi) avec A.Adda, suite à de fortes suspicions de précocité. J’ai passé le test en une seule fois et il en sera de même pour mon fils. Le fils d’une amie âgé de 5 ans et demi va lui passer le test wppsi avec un psy en milieu hospitalier et celui ci a d’ores et déjà prévu une passation en 3 ou 4 fois. Est ce normal de réaliser une passation en plusieurs fois ? Le résultat sera t’il aussi fiable ?
    Merci pour votre réponse.

    • A. Zebrounet dit :

      Bjour,

      Non, ce n’est pas normal ni « conforme » aux indication de passation. Cela peut s’expliquer sur des enfants TS agités mais, c’est alrs une décision prise en cours de bila,, pas planifiée d’office.
      Qd il est d’emblée prévu de morceler la passation, c’est généralement pour des questions d’ordre pratique (auprès de psy scolaires, de CMP, etc.) :down:

      J’en parle ds ce billet -> http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/2015/07/26/wisc-iv-une-mesure-des-manifestations-de-lintelligence-chez-lenfant/ :)

      Alexandra

  14. Filoz dit :

    Bonjour,
    Nous soupçonnons un haut potentiel intellectuel (Zèbre ) chez notre enfant Florian âgé de 9ans.
    La directrice d’école nous a imploré de garder notre fils à la maison depuis le 10/12/15 et notre Pedopsychiatre de NECKER ne nous parle que de traitements, d’hospitalisation et ne veut pas reconnaître tous les DYS calculie, dysorthographiE et dyslexie détectée par l’othophoniste.
    Urgence signalée carilpropose une ULIS ECOLE et un SESSAD via la MDPH et. E veulent pas prendre en compte cette précocité avérée.
    Merci pour votre aide
    Paris 15e
    0663465658

  15. petit loup dit :

    Bonjour,

    Connaissez vous un bon psychologue sur Lyon Ouest Lyonnais pour faire un bilan psychologique à mon enfant de 4 ans et demi ?
    Que pensez vous du Docteur BAK?

    • sam dit :

      Bonjour

      Avez vous été au cabinet bak et si oui, qu’en avez vous pensé ? le conseilleriez vous ? ou bien est il vraiment usine comme le dient certains?

      Merci

  16. petit loup dit :

    Bonsoir,

    J’Ai oublié de vous préciser que nous suspectons une précocité intellectuelle pour notre enfant…

  17. eric abadie dit :

    Je vous trouve géniale, qlqs la couleur politique

    Je vous reprends : la compétence n’est pas forcément fonction du prix (sinon nous serions dans un monde parfait !
    ………Comme vous êtes un zebre, selon toute évidence, expliquez moi comment vous parvenez à cette conclusion bien frappée, et digne d’un sujet de philo, et qui, du coup, m’interpelle profondément sur le plan personnel (au vues de nombreuses personnes qui m’ont attérées…)

    C’est pas quand même un point de vue trop personnel (espérons) vu que çe me paraît un sujet essentiel de société.

    Je me présente : Eric 137 (de qi) chez mon-qi (aucune idée sur la réalité du score, ni sur l’intérêt d’avoir autant de jugeote). Complexé et frustré comme tout HP modeste et fauché, j’en appelle souvent à la clémence et la compassion.
    Merci donc de me faire un petit billet virtuel, en vous souhaitant mille et mille bonheurs.
    Eric

  18. lili31 dit :

    «  » » » » »Dupont dit :
    15 février 2013 à 17:42
    Une remarque sur votre jugement très négatif concernant les psychologues scolaires:
    La psychologie scolaire est une activité basée sur le diagnostic de difficultés diverses et variées chez des enfants en souffrance à l’école.
    Nous faisons pas ou peu de suivi mais nous orientons les familles vers des professionnels extérieurs, nous donnons des conseils face à certaines difficultés ou choix d’orientations vers des classses/établissements spécialisés…
    Par conséquent, et contrairement à ce que vous affirmez de façon péremptoire, les tests psychométriques sont des outils du quotidien pour le psychologue scolaire et nous y sommes particulièrement bien formé, ce qui n’est pas forcément le cas de tous les psychologues libéraux. (Un psychologue clinicien à généralement passé très peu de temps dans sa formation sur les tests, par contre il sera peut-être meilleur pour un suivi psychologique…)
    Notre unique avantage n’est certainement pas d’être gratuit mais peut-être d’exister… » » » » » »

    Les psy scolaire et les parents c’est la gueguerre avec vous!!!!!
    Je sais de quoi je parle..
    Vous passez votre temps à vouloir sortir les enfants du cursus scolaire normal.
    Vos interventions ne servent à rien, et n’apporte aucunes aides concrète à l’enfant.
    Sauf vouloir l’isoler ailleurs pour soulager les enseignants se plaignant sans cesse de l’enfant et ne prenant pas en compte les directives et outils à prendre afin que l’enfant ait ses chances!!!
    Vous faite la pub au casse pipe clis, Cmp et c’est tout.

    • COMPIX dit :

      Bonsoir,

      je pense qu’il ne faut pas généraliser :-?
      Les psy scolaires font souvent avec leur moyens et ils sont de plus en plus limités.

      Votre remarque provient sans doute du fait que le psy scolaire on le subit alors que la consultation d’un psy privé on la choisie.

      Quand aux enseignants imaginez une classe de vingt-cinq élèves avec par exemple 2 autistes, 2 précoces, 2 déficients non testés, 2 primo arrivant ne parlant pas français cela fait une belle classe dans laquelle aucun parents ne sera satisfait car chacun regardera son nombril.
      Cette situation est arrivée l’an passé dans une école primaire, certains parents se sont mobilisés contre les enfants autistes car ils frappaient leur progéniture.
      Les précoces car les apprentissages n’avançaient pas et qu’il y avait du bruit dans la classe, la maitresse devant maitriser les autistes…

      Evaluer le problème en globalité est sans doute mieux :roll:

      • Memepasmal! dit :

        Oui mais cela ne devrait pas et ne doit pas durer toute la scolarité.je veux bien comprendre que cela est compliqué à gérer,mais je pense ,comme dans touts les métiers, que quand ça coince quelque part,on va chercher l’info et la formation pour y remédier et faire face rapidement à cette hétérogèneité ,de surcroît avec des enfants encore plus perdue que l’adulte qui lui a choisi ce métier.la bonne volonté ne suffi pas….faut aller au turbin!!! :-D

  19. COMPIX dit :

    Bonjour,

    tout d’abord les enseignants ne sont pas formés à ces situations, ils n’ont d’ailleurs pas grand chose a attendre de leur « formation » initiale.
    La formation continue n’est pas plus satisfaisante, de plus les sujets ne sont pas choisi par les enseignants en primaire notamment.
    Une formation spécifique du type « Montessori » par exemple, sera financé directement par l’enseignant.
    Je crains qu’il soit dangereux de penser que des situations aussi complexes peuvent se régler au sein d’une classe.
    Il s’agit d’un manque du système éducatif, sans parler d’exclusion des besoins particuliers doivent être traités spécifiquement .

  20. lili31 dit :

    «  » » » »COMPIX dit :
    15 mars 2016 à 21:20
    Bonsoir,
    je pense qu’il ne faut pas généraliser :-?
    Les psy scolaires font souvent avec leur moyens et ils sont de plus en plus limités.
    Votre remarque provient sans doute du fait que le psy scolaire on le subit alors que la consultation d’un psy privé on la choisie. » » » »

    Mon fils de 8 ans est en libéral maintenant, on nous a imposé et nous aveuglement un qi scolaire fait en deux passe d’intervalle de 5 mois!!!!!!!! à l’age de 5 ans…
    Ce qi mal interprété est inscrit dans le dossier et se suit d’année en année..
    Lors de la dernière équipe éducative de Février le directeur (son maitre) qui le premier dit je ne suis pas médecin veut avoir un regard sur un éventuel bilan psy!!!! de quel droit?????????
    Il a tous les éléments oraux et des outils à mettre en place avec l’avs.. nous sommes en zone rural et malgré la bonne prise en charge de notre fils.. Il reste sur le qi psy de la psychologue scolaire d’antan!!!!
    Le manque de moyens à bon dos!!!!!!
    Je suis diplômée auxiliaire de vie sociale et je ne choisi pas tel ou tel personne à aidée.. j’exécute!
    La différence comme à l’ère sauvage ou ont doit mettre tous les différends « a l’asile » existe encore!!!!!!!!
    Parents privilégier le libéral……..

  21. lili31 dit :

    Rebonjour à tous,

    Je suis usée d’ou mon ton de message.
    Nous passons notre temps pour notre fils…
    Tous le monde voient qu’on se d’emmene pour lui, l’école qui en rajoute et en rajoute.
    J’aime bien leurs phrases: «  » »Il faut le soulager ne pas rajouter d’autres choses pour lui » »
    Mais quand ils se plaignent, il faut que je tel à son médecin
    Quelle incohérence !!!!!!!!!!

    • Memepasmal! dit :

      @lili31 ,je comprend ta colère,je suis passée par là,on s’est fait rouler dans la farine faisant confiance à ces professionnels.je sais combien l’hypocrisie règne dans l’école face aux parents démunis néophyte face aux difficultés de nos enfants.je me suis formée aux troubles de mon fils pour mieux comprendre et donc mieux combattre.j’imagine que c’est le lot de tous parents ayant des enfants « hors norme »,

      Je pense connaître ses difficultés du bout des doigts,les comorbités associés à son hp ,tdah et dys.
      Donc ,on me l’a fait plus avec ses phrases toutes prêtent,pour gentillement nous envoyer AILLEURS,LOIN,
      On se bat encore et encore pour que notre fils est le droit d’avoir une scolarité dit « classique » et proche de son domicile.comme n’importe quel enfant,qu’il est ce droit de bienveillance et de bon traitement,comme tous les enfants,les textes de loi ne suffisent pas face à ce mamoutte qui est L’E.N,on se bat pour faire évoluer les mentalités,bousculer les préjugés,et surtout lutter contre l’exclusion!!!

      bien sûr avec des formes et tout aussi hypocrite que nos interlocuteurs qui ont tout pouvoir, car eux savent :-D .

      J’aimerais pouvoir te rassurer, mais étant déjà sur des montagnes russe depuis la primaire pour arriver en 4 Eme j,je sais qu’on a pas fini de relever nos manches si on veut qu’il soit un adulte épanoui :roll:

      Bon courage,NE LÂCHE RIEN

      • Memepasmal! dit :

        PS,pardon pour les fautes :-x

      • COMPIX dit :

        Bonjour,

        je comprends votre énervement face au mammouth.
        Si l’équipe pédagogique de votre secteur est réticente ou pas à l’écoute, vous avez un moyen simple de vous faire écouter, c’est de fournir un bilan psy réalisé par un psy clinicien ou neuropsy.
        C’est un élément indiscutable qui dans un premier temps permettra de mettre en place une aide ou d’accélérer certains apprentissages par exemple.

        Si vous ne fournissez pas ce bilan vous n’obtiendrez rien.

        Nous avons offert à l’école de notre cadet un livre expliquant les enfants EIP.
        Nous avons rencontrer le médecin scolaire et la principale du collège de notre ainé avec photocopie du bilan.

        Quoiqu’il en soit, il faut souvent lutter en essayant de ne pas braquer nos interlocuteurs cela n’entraîne généralement rien de constructif pour les enfants.

        • Memepasmal! dit :

          Cher Compix,
          L’école depuis la primaire à tous les bilants de mon fils,établi par le centre Referent DES trouble dès apprentissages,un QI détaillé sans le chiffre qui ne regarde que nous Parent,un bilan orthophonique avec toutes les préconisations pour compenser son handicap,un dossier Mdph qui rappel que avec un PAP il peut se servir de son ordi personnel pour palier sa dysorthographie, tous ca fait dans les règles!

          En 4 Eme ce jour avec autant de bilan demandé annuellement et toujours aucun aménagement mis en place,ah si pardon,il se sert de son ordi :-D ,

          Car les profs savent que l’ordi regle tous les problèmes des dys,l’ordi fait tout à la place de l’enfant,comprend à la place de l’enfant,compense sa lenteur,mémorise à sa place pour ensuite grâce à une touche magique le restituer lors des évaluations. LOL ,

          En plus comme notre fils est très intelligent l’accord d’utiliser son ordi est un PRIVILÈGE.

          Deux école différente,public puis privé,meme préjugé face aux enfant hp dys.
          Mais vous avez peut être d’autre conseils à me donner qui pourrait vraiment nous servir :up:

          • Memepasmal! dit :

            Encore une chose que j’oubliais ,mois aussi j’ai offert a toute l’équipe une vidéo du docteur ALAIN POUHET sur les dys hp.super bien!accompagné d’un article établi par un enseignant spécialisé dys en partenariat avec le centre Robert Debré qui était d’expliquer pourquoi les dys on des difficultés en anglais et surtout comment y remédier :-x ,

            Ca n’a absolument rien changé à leur pédagogie.

          • COMPIX dit :

            Je ne sais comment le PAP de votre enfant a été fait.
            le principal de votre collège est tenu de se servir du bulletin officiel n°5 du 5 au 29 janvier 2015.
            « adaptations et amenagements à mettre en place en fonction des besoins de l’éléve  » .

            Pour le collège page 7 et 8 et 9 voir lien.

            http://cache.media.education.gouv.fr/file/5/50/4/ensel1296_annexe_plan_daccompagnement_personnalise_386504.pdf

            Pour notre enfant par exemple nous avons 10 points d’indiqués dans son plan, en espérant que cela vous soit utile :roll:

            • Memepasmal! dit :

              10 points!!???,notre directrice d’établissement n’a coché que l’utilisation de l’outil,pour le reste elle nous dit que c’est trop et n’entre pas dans ces capacités le Medecin de circonscription ne peut nous appuyer car nous répond qu’elle n’a aucun point sur la pédagogie mis en place par l’établissement privé.

              34 eleves par classe,les profs sont fatigués nous a t-elle dit.nous ne demandions rien de plus que d’appliquer les préconisations du neuro et ortho.qui était bien plus que la simple utilisation de l’ordi.

              Mais si la curiosité vous prend. http://www.apedys.org/dyslexie/viewtopic.php?topic=8028&forum=7 ,vous allez vous rendre compte de la disparité pour l’application du PAP suivant les académies,et meme suivant les établissements .

              • Memepasmal! dit :

                « Aucun pouvoir » à la place de « point »……

                • COMPIX dit :

                  Bonjour,

                  il est clair que votre interlocutrice n’est pas à la hauteur des enjeux ou ne les a pas compris.
                  Par ignorance ou volonté délibéré de ne rien changer au quotidien.
                  Toutefois, Il n’est tout de même pas très compliqué de ne noter que partiellement l’orthographe lors des dictées ou de ne pas retirer de points sur un devoir en raison de l’orthographe.
                  Il n’est pas non plus compliqué d’alléger une interrogation pour un élève plus lent.
                  Il n’est pas compliqué non plus de dire au profs de noter l’ensemble des devoirs sur « PRONOTE » pour le public, le privé utilise peut être autre chose.
                  Enfin il y a tout de même un certain nombre de points pratique facile à mettre en place sans effort particulier.
                  Effectivement un médecin ou d’ailleurs l’inspection académique ne peuvent rien exiger d’un établissement privé.
                  Le directeur de l’enseignement diocésain a autorité sur votre directrice mais là c’est une autre histoire.
                  Vous êtes dans qu’elle academie ?

                  • Memepasmal! dit :

                    Merci,je vois que vous comprenez la situation.nous avons contacté Diocese ,la directrice l’a très mal pris!!!la pression est énorme!!!nous sommes dans les Yvelines.(78)

                    • Memepasmal! dit :

                      Nous avons aussi « PRONOTE » appelé « école directe » malheureusement très peu de profs l’utilise ,malgré notre demande.on court après les copains pour avoir la totalité des devoirs.mais ca c’est une goutte d’eau dans l’incompréhension général dont fait preuve les profs et la direction

  22. rainbow dit :

    Il faut peut-être envisager de le changer d’établissement….
    Notre fils est en 4ème dans un collège public et TOUS les profs de ce collège sans exception notent les devoirs sur Pronote. Les profs y sont en moyenne trentenaires, mais même les quadra et les quinqua se sont mis aux clefs USB et autres corrections sur ordinateur. Notre fils est équipé d’une souri-scan qui lui permet de scanner des documents distribués en cours et tout se passe bien et même mieux que bien avec son ordinateur !
    Il faudrait vous renseigner auprès des autres collèges des alentours pour voir si cela ne se passe pas mieux ailleurs…
    Vous devriez contacter et adhérer à DYSPRAXIE FRANCE DYS, celui de votre département. Les parents regroupés dans cette association pourront vous faire part de leurs vécus avec les collèges du coin. Il ne faut pas rester seuls contre tous, nombreux sont ceux dans votre cas et d’autres parcours pourraient vous aider à y voir plus clair dans le votre.

  23. lili31 dit :

    Bonjour Compix et memepasmal,

    Franchement Compix vous avez beaucoup de chances d’être bien tombé, malheureusement c’est très rare!!! et c’est pas faute de notre coté d’être explicite sur la question.
    Seulement ça ne suit pas niveau école…

    Memepasmal,
    Comme je vous comprends aussi, nous sommes dans la même panade comme nombreux parents!
    Oui il faut de l’endurance et de batailles pour sauver nos enfants des clichés et structures de l’éducation que l’école voudrait nous imposer.
    Pourquoi se comporter ainsi de leurs parts, ca n’apporte rien sauf nous usés d’avantage alors que ça ne devrait pas être le but.. Mais de l’apaisement plutôt et pour tous le monde, pour l’enfant surtout (qui en première ligne ressent)
    Connaitre les symptômes de votre enfant est super et c’est des gens comme vous qui pourront enseigner à d’autres parents dans des réunions etc..
    Je ne m’attend pas a des miracles avec cette école, le premier cp de notre enfant fut au fond de la classe parce que la psy scolaire en lien avec le cmp (6 mois sans aucuns diagnostic) faisaient passé le mot: « pas capable d’apprendre » clis clis clis clis…et hôpital de jour.. quelle cata!!! avec une audition en baisse (otite séreuse) et problème de vue astigmate-hypermétrope.
    La relève en libéral ont vu un enfant délaissé en classe.. il a fallu remonter tous ça…
    Notre enfant est diagnostiqué: Trouble de l’attention tdah/ dysphasie disons légère.. par contre la graphie n’est pas bonne encore écris gros..
    Je suis tombée sur ce site en recherchant bilan psy .. qui va être fait très bientôt..
    Mais en aucun cas je ne divulgue plus un écrit à l’école, nous avons assez donner et j’estime qu’il faut être médecin pour interpréter un bilan.. les enseignants et psy ne le sont pas et comme ils ne comprennent toujours rien. Ils n’ont aucun droit d’interpréter et de jouer les apprentis docteurs à leurs sauces!!!! donc STOP, je ne vois pas l’utilité..

  24. lili31 dit :

    L’orthoptiste qui suit notre enfant en ce moment qu’il doit être très géné en classe.. en plus…
    balayage, lignes, saut de mots
    Notre enfant portera des lunettes toutes sa vie..
    Dieu soi loué, notre enfant est enfin devant en classe!!!!

  25. lili31 dit :

    Son maître lors de l’ équipe éducative de février recommence comme à l’an quarante avec le clis au nom de toute l’école et à tenu absolument de l’écrire dans le compte rendu…
    Ben ouais.. il faut l’écrire afin que ça se suit ce mot durant l’apprentissage à venir.. quelle honte..
    Pris au dépourvu ce jour nous parents.. nous allons d’entrée de jeux lors de la prochaine faire marqué que notre enfant fut délaissé lors de son premier Cp au fond de la classe, il en a redoublé d’ailleurs…
    Autre chose, au retour de vacances de février son maître m’appelle pour me dire que mon fils pas attentif!!!!!!! le pompom…
    C’est le symptôme le plus flagrant, il y a pas un soucis, là?
    Manque de cadrage?
    Aussi comment se passe vos rapport avec l’avs? car elle nous esquive et n’a jamais dialogué avec nous, on ne sait rien d’elle, je trouve étrange ce manque d’interet avec nous..
    J’ai donc écris à l’académie pour exposer ce cas et quelles sont leurs juridiction concernant la relation parents/avs. quoi qu’il en soit je n’en veux pas pour l’année prochaine.
    Je ne la trouve pas neutre et trop POUR le maître.
    Ca passe PAS

    • rainbow dit :

      De nombreuses avs sont encouragés par le chef d’établissement à ne pas dialoguer avec les parents pour ne pas « perturber » la pédagogie de l’enseignant. Les avs ne sont généralement pas formés aux handicaps des enfants ni à la pédagogie tout court. Certains sont là faute de mieux (chômeurs fin de droits….) et ne se sentent pas plus concernés que ça par ce qui arrive à l’enfant. Dans un monde parfait, l’avs, les parents et l’enseignant devraient se rencontrer avec l’enfant et pourquoi pas le médecin scolaire, pour discuter de CE QUI EST LE MIEUX POUR L’ENFANT. Si le maître est réfractaire, si vous avez un mauvais feeling avec lui, vous aurez du mal avec l’avs si il est acquis à sa « cause ».
      Un problème supplémentaire, c’est que les parents deviennent tellement méfiants, sont tellement exaspérés par le système scolaire, qu’ils en deviennent agressifs (malgré eux dans la plupart des cas) et que les contacts avec les enseignants sont froids dans le meilleur des cas, voire conflictuels dans le pire des cas. Si dès le début, vous vous présentez comme les parents qui savent tout et vont tout défoncer pour leur enfant contre le rouleau compresseur de l’éducation nationale, vous serez catalogués dans cette école comme de « vulgaires » cas sociaux et au lieu de recevoir de l’écoute et de l’aide, et vous ne recevrez que jugements et conflits.
      Dans ce cas, le changement d’école est nécessaire, inutile de faire jouer la hiérarchie qui penchera souvent en faveur de l’enseignant.
      Il faut trouver une autre école, ne pas monter sur ses grands chevaux tout de suite (même si on est dans son bon droit) et tout réexpliquer calmement à une nouvelle équipe pédagogique en tentant d’instaurer un dialogue et pas d’imposer ce qui vous semble le mieux de votre point de vue. Certains enseignants n’ont jamais été confrontés à ce genre de chose, ou s’aperçoivent sans oser se l’avouer qu’ils ne s’étaient jamais préoccupés de ces choses là. D’autres s’en fichent c’est certain, mais dans la grande majorité des cas, les enseignants s’intéressent aux enfants mais redoutent les prises de tête avec des parents « négatifs » et stressés. Il faut essayer d’apaiser les choses. L’amorce d’un dialogue calme et dépassionné est souvent salvateur….Il faut avancer pas à pas et pas forcément tout leur déballer d’un coup. Il faut leur dire de faire « comme ils le sentent » et que si ça ne marche pas, vous les aiderez à comprendre ce qui ne va pas avec votre enfant. Sinon, ils vont penser que vous êtes des parents insupportables, suffisants et abusifs….

  26. lili31 dit :

    De toute manière tous ses médecins et professeur neuro s’accordent à dire que la place de notre fils n’est pas en clis… Mais vous avez beau le dire, rien à faire..

  27. lili31 dit :

    Bonjour Rainbow,
    Vous avez parfaitement illustré la réalité…
    Pour changer d’école cela va être très difficile.
    Nous sommes en zone rural, son école est déjà à 30km aller/retour de la maison.
    L’école de son village ce n’est même pas la peine! je ne vais pas m’étaler là-dessus.
    C’est tout le contraire laxisme à fond et biens d’autres… ensuite le village après; de l’école actuelle soit 40km aller retour; se rapproche de la petite ville canton ou il y a ce fameux clis et cmp (je suppose donc que ses écoles ordinaires doivent faire pareil se rapprocher de ses établissement au moindre plaintes des enseignants…
    Les psy scolaires font tout le secteur aussi…
    On a vite fait de faire des kilomètres qu’on le prend d’un sens ou d’un autres…
    Je n’ai pas encore envoyé lettre académie, je recherche..avant..

    J’avais eu cette idée déjà et quelqu’un le fait sur le net de tenir un cahier liaison Avs/parents..

    Sinon c’est le chat et la souris.. connaissant son maître il a bien pris sous son aile l’avs…
    On commence a bien le cerner!!!! ils aiment rassembler du monde pour lui..

    On a déjà eu l’amer expérience lors d’une équipe éducative avant le libéral pour le premier cp.
    Ou tous le monde nous est tombés dessus comme des mal-propres clis clis hopital de jour..
    (psy, directeur, maîtresse, la psy sco, cmp)
    J’étais sortie de là effondrée, en pleurs (pas devant eux).
    En me disant mais qu’à t’on fait? c’est quoi ce beance? pourquoi persiste t’il à laissé notre enfant au fond de la classe avec sa surdité et problème de vue?
    De là tous ses enchaînés médecins libéral, soins, bilans
    Ensuite, le cmp au bout de 6 mois de vent et de temps perdus (recommandé terme)

  28. lili31 dit :

    Pardon pour les fautes!!

  29. Memepasmal! dit :

    @lili voici un article qui conforte l’aberration actuel de nos enfants
    Scolarisation des DYS au regard de la législation
    Il est à rappeler que le plan d’actions rédigé suite à la reconnaissance en 2002 des troubles DYS en France (Réf. : rapport Ringard) demandait un travail collégial entre les professionnels de la santé et de l’éducation nationale ; en 2015, nous
    voyons que très rarement cette collégialité fonctionner.

    Alain POUHET tentera de le faire prochainement le 4 novembre à Tours

    (https://sites.google.com/site/partenariattours4nov2015/).
    La problématique de la scolarisation des DYS est au carrefour de l’application de la loi sur le handicap, l’éducation nationale et les professionnels de la santé, les
    MDPH, le monde médical, paramédical et médico-social
    Les troubles DYS sont multiples, avec divers degrés de sévérité. Un enfant peut présenter un ou plusieurs troubles DYS dont les répercussions dans la vie scolaire et sociale s’expriment de façons très diverses. Toutefois un repérage et un diagnostic précoce avec une ou plusieurs prise(s) en charge adaptée(s), accompagnée(s) d’une pédagogie différenciée permettent à ces enfants de suivre
    une scolarité classique grâce à l’inclusion.
    Cela fait 10 ans que les associations travaillent pour que la loi sur le handicap soit appliquée par le biais du repérage, du diagnostic et de la pédagogie différenciée qui fait partie de la loi d’orientation de 1975. La pédagogie différenciée comme la bienveillance sont des réponses à l’hétérogénéité des classes et des moyens de
    lutter contre l’échec scolaire.
    Aujourd’hui, nous constatons encore des manquements à l’application de la loi de
    2005 et pour cela nous vous proposons les pistes de réflexion suivantes :
    http://www.apedys.org/dyslexie/telechargement/anapedys_assemble.pdf,

    Je suis adhérente anapedys ds le 78 et bénévole et investi pour une autre assoc.
    Anapedys m’a sortie du tunnel et je leur serais toujours reconnaissante,c’est eux qui ont porté mon dossier Mdph,c’est eux qui m’ont fait connaître l’outil pour dys avec scan et logiciel adapté.

    Sinon effectivement sans cette aide précieuse c’est la descente au enfer pas seulement pour l’enfant,mais toutes la famille.

  30. Camille dit :

    Bonjour,

    Je m’appelle Camille, j’ai 20 ans et j’aimerais savoir ce qui va ou ne va pas chez moi. Je ne vais pas decrire toute ma vie ici (cela prendrait trop de temps et ne serait pas forcement utile).
    Je commence les demarches suite a « l’intevention » de ma mere, qui suite a une video sur les « zebres », m’a dit, je cite: « Quand ils se decrivaient ou parlaient de ca, j’avais l’impression qu’il parlaient de toi, j’avais l’impression d’enfin te comprendre ». En effet, certaines choses sont assez troublantes… M’enfin, il y a des jours ou ca me parait evidemment et d’autres ou je me dis que c’est totalement impossible..
    J’avais fait des recherches quelques annees auparavant pensant etre TDA (et non pas TDAH) sans pour autant aller trop loin dans mes demarches. (Cela na pas depasse mon ecran d’ordinateur!)
    Bref, tous ca pour vous demander de m’aider:

    -Connaissez vous de bons psy en Charente (16) ou Gironde (33) que je pourrais aller voir et enventuellement passer les fameux tests?
    Je dis bon, car a la vue des prix,.. il vaut mieux ahah

    Merci d’avance de votre aide! Bonne journee!

    PS: Vive les ordis QWERTY et les absences d’accents! :P

    • Hélène dit :

      A Angoulême, il y a Madame Vignaux rue du Palet qui nous avait été recommandée par l’Afep. Elle a testé notre fille et nous a parus compétente, compréhensive et pleine de bons conseils.

  31. Marc dit :

    Bonjour,

    Je pense être tombé, par recommandation, sur quelqu’un de très compétent sur Bruxelles. Le coût total de mes tests s’est monté à 290€. En ce compris : entretien exploratoire, demi-journée de tests (wais iv, Rorschach et autres) et entretien de restitution. Le tout avec de la disponibilité, de l’écoute et une immense attention. J’attends encore la restitution. Étant opposé à l’idée de faire une publicité quelconque, j’espère pouvoir être joint par mail pour les personnes qui souhaiteraient avoir mon témoignage. Je note qu’il y a effectivement un business important autour de la thématique HP que certains entendent exploiter; vécu dans parler de leur compétence réelle ou non. Mais ceci ne diffère en rien du constat identique que l’on peut faire dans toute la sphère de la santé; au sens large du terme. À mon sens, ce peut être un bon réflexe de chercher une référence de personne auprès d’une association sans but lucratif centrée sur la problématique mais qui n’organise pas elle-même ces tests.

    • Florence dit :

      Bonjour Marc,
      Les coordonnées de la ou le psy qui vous a fait passer les tests sur Bruxelles. Cela m’intéresse beaucoup.
      Prête à échanger par email… avec plaisir.
      contact@florence-bernard.com
      Florence

    • MAHE dit :

      Bonjour,

      Auriez-vous la gentillesse de me transmettre les coordonnées de cette personne sur Bruxelles ? Je recherche désespérément quelqu’un de compétent …
      Mon adresse : caroline.mahe@hotmail.fr

      Merci d’avance !

    • Tom dit :

      Bonjour,

      Je vous remercie de bien vouloir me communiquer les coordonnées de ce psychologue
      cordialement
      tom.tantot@gmx.fr

  32. Gefriz dit :

    Bonjour Marc,
    Etant de la région Lilloise cela m’intéresse beaucoup. La question demeure..comment transmettre l’information ?

  33. Edwige dit :

    Bonjour,

    Je viens de finir le livre de Monique de Kermadec « adulte surdoué ».
    Je souhaite me faire diagnostiquer.

    Avez-vous des contacts en région parisienne?
    L’un de vous a-t-il déjà passer les tests chez Monique de Kermadec?

    Et dernière question, faut-il s’entraîner aux testes de Q.I avant de passer les tests ou est-il préférable de ne pas le faire?

    Merci beaucoup pour votre aide!

    • A. Zebrounet dit :

      « faut-il s’entraîner aux testes de Q.I avant de passer les tests ou est-il préférable de ne pas le faire? »
      Un bilan est un outil pour mieux se connaître, pas une interro à « réussir » ;) Il n’y a pas de bons ou de mauvais résultats, seulement l’image d’un profil cognitif. En d’autres termes, les processus mentaux supérieurs. C’est à dire que cela ne prend donc pas en compte l’émotionnel, la créativité, les hauts & les bas niveau moral.

      Il est la seule manière de valider (ou d’écarter) une hypothèse de haut potentiel intellectuel. À condition de consulter un psychologue spécialiste de la douance, qui soit en mesure d’analyser réellement les résultats & de les mettre en parallèle avec une personnalité :up:

      Alexandra

  34. Lola dit :

    Bonjours,
    Souhaitant reprendre des études l’année prochaine, je suis allé à ma faculté pour faire valoire mes droits a un amenagement pour ma dispraxie.
    J’ai passé mon bilan à 13/14 ans, j’en ai aujaurd’hui 21. Le medecin m’a dit que le teste, le bilan d’ergothérapie ainsi que les accord du rectorat (pour mon bac) étaient trop daté et que dans ces conditions il ne pouvait pas me faire de dispense.
    Les bilan ont ils vraiment une date de péramption ? Quel sont les critère pour considerer qu’un bilan est périmé ? Enfin, a t’il juste le droit ? ? Je suis un peu choqué…

    Voilà voilà
    J’attend votre réponse et merci d’avance !

    • Memepasmal! dit :

      Bonsoir Lola,effectivement les bilans sont valable 2 ans pour obtenir des aménagements au concours ou examens,je te conseil de téléphoner à la MDPH de ta commune(maison départemental du handicap)
      Tu y recevra tous les renseignements nécessaire à ta demande,ce qu’il faut que tu sache,c’est que la démarche est lourde car il va falloir rassembler un minimum de bilan et l’ergo ou l’ortho pour adulte n’est pas simple à trouver.l’ideal serait de te rapprocher d’une assoc dys.qui pourrait t’aiguiller dans tes démarches.
      une fois sur les rails ca vaut vraiment le coup!garde confiance,ne lâche rien!!
      Je te donne différente assoc à toi de trouver celle qui est le plus proche de chez toi.
      Dys praxique mais fantastique,FFDYS,Apedys,cartable fantastique,et dysmoi qui donne PLEIN D’INFOS sur les différentes demande possible aux examens et décrit dans les grandes lignes la procédure à suivre avec les textes de loi.

  35. Camille dit :

    Bonjour, bonjour,

    J’aimerais savoir, est ce que quelqu’un connaitrais un psychologue (pour des tests adulte) competent sur Bordeaux?
    Si oui, pouvez vous me dire son nom, tarifs, …

    Merci beaucoup!

    Camille

    • Quentin dit :

      Bonjour Camille,

      As-tu trouvé un psy sur Bordeaux ? Je suis à la recherche d’un moi aussi.

      Bonne journée,

      Quentin.

  36. PAVAMA dit :

    Bonjour ,
    Le bilan de précocité doit il être rendu par écrit lors de restitution avec les parents .

  37. gallagher dit :

    bonjour,

    agé de 43 ans et diagnostiqué tdah en 2008 et, peut etre, hp, je suis desperememnt à la recherche en rhone alpes/haute savoie (mis a part le centre cogitoz de lyon recemment ouvert) d’un psy ayant une double compétence de neuropsychologue et de clinicienne pour un suivi psychotérapeutique et en remediation cognitive ??
    le temps presse et je commence serieusement à fatigué à courrir à la recherche de psys digne de ce nom, si quelqu’un à une info ??

  38. Chaoui dit :

    Bonjour, mon fils, adolescent, a eu certaines difficultés pendant son parcours scolaire bien qu’il laisse l’impression d’être particulièrement intelligent. Ses chances de poursuivre ses études sont compromises. Je sens qu’il a besoin d’être aidé afin que son avenir soit sauvé. Je voudrais lui faire passer un bilan neuro psychologique. Qu’on m’indique un bon praticien sur Paris, sachant que je ne dispose que d’une semaine en France. Merci de votre aide et de vos conseils

    • A. Zebrounet dit :

      Bjour :)

      Comme je le développe dans ce billet, je vous conseille de prendre contact avec les antennes locales des associations telles que l’ANPEIP, l’AFEP :arrow: http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/2014/07/17/je-soupconne-un-haut-potentiel-intellectuel-chez-mon-enfant-par-ou-commencer/ :up:

      Elles tiennent gratuitement à disposition des listes de professionnels connaisseurs du (T)HPI dans ce secteur géographique ;)

      Alexandra

  39. Chaoui dit :

    Bien lire : je souhaite qu’on m’indique…

  40. magalie dit :

    bonjour, après avoir lu tous vos postes, je me sens beaucoup moins seule. je cherche un bon praticien qui ne me coutera pas non plus les yeux de la tête pour mon fils de 8ans sur paris ou sa banlieue, car il a des troubles du comportement.
    merci d’avance à toutes les personnes qui m’aideront.

  41. Vahove dit :

    Bonjour,
    Maman de trois zèbres de 9, 11 et 14 ans, je vous conseillerais Mme FAREL, sur la région parisienne, qui a su enfin ouvrir les portes à mes filles dont les intelligences, bien que très hautes, sont si différentes avec une fille de de 9ans en 4ème et une HP de 14 ans en grande difficulté scolaire.

    Bon Courage à tous les parents de ces enfants formidables.

  42. Uguccioni dit :

    Bonjour à tous/tes,

    Je suis neuropsychologue à l’hopital et thérapeute familiale et de couple en libéral sur Paris.
    Juste pour information, les neuropsychologue chez qui vous êtes allés pour faire passer des bilans a vos enfants, vous ont-ils proposé un suivi après restitution du compte rendu et de l’éventuel diagnostic. Parceque dans ma pratique je me rend compte que souvent dans ce métier, les parents sont laissés seul après restitution avec un Compte rendu dans les mains (détaillé mais bon..) et un diagnostic sur le dos sans savoir réellement quoi faire et comment se comproter par la suite avec leur enfant.
    Il est à mon avis nécessaire d’apporter une aide (thérapie familiale) ciblée sur comment vivre, communiquer et se comporter avec des enfants « différents » en tant que système familial.
    Voila, une petite parenthèse…



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article