24 000 surdoués recensés dans le département (La Dépêche, décembre 2011)

Le quotidien La Dépêche publie ce matin, 10 décembre 2011, un article intitulé "24000 surdoués recensés dans le département" :)

 

Demain à 14 h 30, l'association Mensa Midi-Pyrénées organise à Toulouse une session de dépistage des personnes à haut potentiel intellectuel. Ces tests sont ouverts aux plus de 16 ans.

Albert Einstein avait un Qi de 160. Sachant que la moyenne des Français se situe à 100 et qu'on est surdoué à 135, quel est votre potentiel intellectuel ?

Pour résoudre cette équation, l'association Mensa Midi-Pyrénées organise des tests demain à Toulouse*. En Haute-Garonne, plus de 24 000 personnes sont potentiellement surdouées, mais toutes n'en ont pas conscience. « Sans faire de tests, il est difficile de savoir si on a une intelligence plus élevée que la moyenne », indique le responsable des tests. Mais des signes peuvent alerter

 

 

POUR LIRE l'INTÉGRALITÉ de l'ARTICLE :arrow: c'est ici !

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

6 commentaires à “24 000 surdoués recensés dans le département (La Dépêche, décembre 2011)”

  1. Chrodegang dit :

    Oh l’article mensonger!! S’il y a 24000 personnes potentiellement surdouées, elles ne sont pas officiellement recensées!
    Et puis le coup de la « séance de dépistage »… Hmm, quelle délicatesse!!

  2. Rainbow dit :

    Je trouve cette initiative de « dépistage » de Mensa plutôt douteuse. Je crois qu’en plus Mensa fait passer ses propres tests et certainement pas des tests de QI consacrés par les psy.
    Je ne vois pas très bien l’intérêt de tout ça… si ce n’est de chercher des « recrues » pour l’association et donc des récolter des fonds. En plus le simple fait de devoir « justifier » d’un QI de 135 pour faire partie d’une association me dérange. D’autant qu’en vertu de leurs propres tests, certains « HPI » pourraient ne pas atteindre le score car ceux-ci sont trop restrictifs et plutôt versés du côté des mathématiques.
    De plus, 40 euros de tests ça s’apparente à une « braderie ». Un test d’intelligence a un coût, en général autour de 200 euros, mais la passation d’un test nécessite plusieurs heures sur plusieurs jours et le travail de compte rendu ne se réduit pas à un simple chiffre « seuil ». Comme tout travail mérite salaire, et que le psychologue fournit réellement un travail lors de la passation de tests d’intelligence, il est juste que cela soit rémunéré. Il est en revanche bien dommage que ces tests ne soient pas remboursés par la sécu ou par toutes les mutuelles, alors que d’autres techniques de « soins » dont l’efficacité et les fondements scientifiques restent très discutables le sont sans vergogne.

    • Zebrounet dit :

      Tout à fait OK sur la véracité des test de Mensa :roll: Ils ne st en rien preuve d’un surdouement à mon sens, mais seulement d’une forme d’intelligence logico-mathematique poussée. J’en parle notamment ici : http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/2010/01/25/pourquoi-je-nen-parle-pas-dans-la-vraie-vie-partie-22/

  3. gene dit :

    je suis contre , c’est du business. bonne nuit

    • Zebrounet dit :

      Oui enfin à mon sens, le vrai business se trouve plutôt du côté de certains psy non compétents &/ou certains « centres » n’hésitant pas à facturer un bilan aux alentours de 500 €uros :-? (sans compter par la suite les habituelles séances de « prises en charge » qui st données comme étant impératives & bien svt ne servent à rien… si ce n’est à plumer encore un peu plus les familles – vu l’incompétence de ces « thérapeutes »)
      Il me semble que Mensa, avec 40 €uros le test, n’est pas vraiment celui qui profite le plus de la situation ;)



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article