Les Surdoués passent le bac (France Inter, avril 2012)

Guillaume Erner a consacré ce matin son émission "Service Public" sur France Inter aux enfants surdoués :!:

 

Était invité Wilfried Lignier, sociologue auteur de La petite noblesse de l'intelligence : une sociologie des enfants surdoués (j'ai déjà parlé de lui ICI... & je suis en train de lire son livre :-| ).

 

Il y avait également un reportage réalisé à l'école parisienne Georges Gusdorf, spécialisée dans l'accueil des EIP ;)

 

 

Reportage de Raphaëlle Mantoux
L'école Gusdorf à Paris accueille une centaine d'enfants dits à "haut potentiel" de la maternelle à la terminale. Nelly Dussauss est la fondatrice et directrice de l’école, Raphaëlle Mantoux l'a rencontrée avec quelques élèves de 5ème. Ils sont tous passés par le système classique. C'est le test de QI qui a fait basculer leur scolarité. Arrivés dans l'école, les jeunes têtes grises étudient Topaze de Pagnol ou débattent autour du développement durable.

 

 

POUR consulter la PAGE de l'EMISSION :arrow: c'est ici !

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

11 commentaires à “Les Surdoués passent le bac (France Inter, avril 2012)”

  1. Séverine dit :

    « 75% de garçons issus à 66% des classes moyennes-supérieures »… c’est une stat sur la détection des HP, pas sur leur nombre réel! Quel manque de rigueur! Il est évident que les classes supérieures ont davantage les moyens intellectuels et financiers de réaliser cette détection que les classes moins favorisées. Cela s’appelle un « biais de sélection ».

  2. Séverine dit :

    Wignier et Hefez sont lamentables. Mon Dieu! Remettre en cause le dogme de la même école pour tout le monde! alors qu’il montre un succès éclatant dans les classements PISA de l’OCDE! :-(

    • Séverine dit :

      Lignier (et non Wignier). Il enseigne à l’ENS et son bouquin est tiré de sa thèse. Pas étonnant que la recherche sociologique française soit dans les tréfonds des classements internationaux.

  3. Rainbow dit :

    Quelle haine ou quelle rancune tenace motive ce Mr Lignier? Est-il si persuadé d’avoir réussi ses hautes études grâce à la « massification » de l’école républicaine? Car en fin de compte, selon son raisonnement, celui qui réussi, celui qui parvient à s’extirper de la masse ne serait-il pas le véritable surdoué? Ainsi, son diplôme revêt une plus grande justification et SA PROPRE intelligence devient ainsi supérieure au yeux du système actuel au sein duquel il semble avoir facilement évolué.
    Ce monsieur pense que les parents de surdoués fragilisent l’école de la république car ils mettent le doigt sur les problèmes rencontrés par les enfants issus (je le cite ) « de groupes sociaux qui ont les moyens de payer pour les aider à développer leurs potentiels ». Mais Mr Lignier, n’est ce pas là ce que devrait proposer et russir l’école de la République? Tous les enfants ne devraient-ils pas bénéficier des mêmes moyens de parvenir à la réussite scolaire, qu’ils soient handicapés, débiles, normaux, intelligents, super intelligents?
    Il ne faut pas commettre l’erreur grossière de penser que les handicapés sont seulement des handicapés mentaux (déficients) ou des gens en fauteuil roulant. Le panel des handicaps est très large et touche aussi les personnes à haut potentiel sous forme de dyspraxie, dysorthographie, dyscalculie, dyslexie… Ceci est scientifiquement prouvé ne vous en déplaise Mr Lignier, par des neurologues du monde entier, notamment par l’étude d’IRM fonctionnelles. Je traduis pour vous: certaines zones du cerveau sont utilisées chez les HP et pas chez les Standards, eh oui ,c’est comme ça, c’est comme être gaucher ou droitier on n’y peut rien, mais ce n’est pas parce qu’on le nie ou que l’on propose une étude à la méthodologie discutable et partisane que cela change la réalité.
    Un handicap quel qu’il soit est très peu pris en compte à l’école de la République, et il est bien plus difficile de parvenir à la réussite dans ces conditions. Je connais un enfant qui souffre du syndrome Gilles de la Tourette qui a droit à seulement 9h par semaine d’AVS par semaine pour l’aider en cours! Est-ce normal Mr Lignier? Des moyens supplémentaires ne devraient-ils pas être mis en place pour aider les enfants qui en on plus besoin que les enfants « standards » ? Remettriez-vous en doute le diagnostic d’un psychologue pour un tel enfant? Pourquoi remettez-vous en doute les diagnostics concernant la « haute potentialité »? Parce que le syndrôme de la Tourette est déjà une bien lourde croix pour un enfant? Pas la peine d’en rajouter, ça ce voit assez, pauvres parents? Alors que les HP n’existent que dans les délires de parents frustrés qui ne se sont pas réalisés c’est bien ça? Ils sont dyslexiques? dyspraxiques? dysorthographiques? Pas du tout se seraient juste des cancres encouragés par leurs parents bobo qui en font des enfants psychologiquement perturbés c’est bien ça? Pauvre de nous !
    Les gauchers étaient « contrariés » à l’école il y a plus de 30 ans. On pensait même que c’était la main du diable à certaines époques…. L’école républicaine a créé des centaines de dyslexique en contrariant les gauchers qui ne représentent certes que 8% de la population et qui ne le faisaient pas exprès pour « emmerder » leurs institutrices. On a arrêté de contrarier les gauchers et l’école ne s »est pas effondrée pour autant.
    Du temps où Marcel Pagnol allait à l’école, il raconte lui-même qu’il savait lire avant out le monde

    • Rainbow dit :

      avant tout le monde, et cela semblait déjà hérétique à l’époque, même pour sa mère qui était femme d’instituteur qui avait peur d’une « explosion de cervelle ». Je vois que les choses n’ont pas changé depuis le temps, les être obtus et étroits d’esprit existent toujours, ça doit être une loi statistique…..

      Mr Lignier, vous vous trompez de cible: Ce n’est pas en stigmatisant les enfants HP, ni en montrant leur parents du doigt que l’on parviendra à faire de notre beau rêve d’une école républicaine où chacun se réaliserait en fonction de ces moyens intellectuels et quels que soient les moyens de ses parents, autre chose qu’un veux pieu,pardon, un voeu laïque devrais-je dire. Votre méthode me rappelle que les stigmatisations sont fascisantes et dangereuses et que loin de résoudre les problèmes, elles les aggravent.

  4. Famille à rayures dit :

    Je suis d’accord avec Séverine!!! L’école de mon fils m’a annoncé qu’il était « taré » et qu’il devait voir un psy et une orthophoniste qu’il avait de gros pb… Résultat l’orthophoniste m’a dit qu’il était un petit garçon adorable et très mignon très concentré et qu’il fallait au contraire lui faire passer un test de QI. Donc je suppose que si on dit aux familles que leurs enfants sont stupides elles y croient car on a été élevé à croire que l’éducation nationale « détient » toutes les vérités. Les familles pauvres sont moins au fait de tout ça ne peuvent pas, n’y me^me penser contredire les enseignants qu’ils pensent être la représentation du savoir en France. C’est ce qui explique qu’ils ne pensent même pas à faire tester leurs enfants. Personnellement mon fils a changé le jour de son entrée en maternelle c’est pour ça que je n’ai pas crû les enseignants qui me soutenaient qu’ils étaient débile car il savait écrire à 2 ans et demi (pas trop lire, il écrivait juste des mots comme ikea la poste bref son environnement au lieu de dessiner ). Le prix des tests rebutent effectivement les familles mais c’est surtout le fait que les familles n’osent pas contredire le corps enseignant et ont l’humilité de ne pas penser que leurs enfants sont surdoués qui fait que chez les pauvres on connaît moins le nombre des surdoués . Bref dans l’interview j’ai relevé que wilfried disait que les enfants les plus intelligents étaient les enfants précoces. Merci mais c’est faut évidemment je ne m’étendrai pas sur l’explication si évidente. Il signale aussi que les parents veulent qu’on s’occupent d’eux pour leur bien être individuel mais pas collectif alors que je pense que si on avait les moyens bien sur qu’on étendrait notre bien veillance à tous les enfants et surtout aussi à ceux en difficultés et aux autistes pour lesquels on sait qu’ils existent des méthodes plus adequates que la psychiatrieet enfin j’étais morte de rire quand il a annonçait que les tests de qi étaient communs aux excercices scolaires. Ben j’ai pas trouvé moi !!!et le pompon c’est quand il a dit que les notes aux tests sont égales à celles de l’école???? Ben alors pourquoi on détecte les enfants en difficultés s’ils ne le sont pas????? Il me fait rire et je ne comprends pas comment il peut enseigner dans une école si réputée avec une absence d’objectivité (car finalement il suit seulement ses convictions personnelles) et avec cette absence de rigueur. J’espère que Bourdieux ne se retourne pas dans sa tombe de voir ce que devient la sociologie actuellement!!!!

  5. Séverine dit :

    Je vois que je ne suis pas la seule à être outrée par les stupidités proférées par ce « chercheur ». Peut-être pourrait on lui conseiller la lecture de ce blog LOL

  6. Famille à rayures dit :

    Oh non surtout pas!!! sinon il serait capable de nous sortir une étude : « 100 pour cent des parents d’enfants précoces sont prétentieux car ils ne souhaitent pas qu’on les renie mais qu’au contraire on reconnaisse leurs différences au détriment de l’égalité des chances »!!!

  7. Caroline dit :

    J’ai également été outrée d’entendre Wilfried Lignier. Rien que lors de l’émission sur France Inter, on a l’impression d’un grave manque de rigueur et d’une position ultra partisane. D’ailleurs, le titre de son livre en dit long : « la petite noblesse de l’intelligence » ; couper les têtes qui sortent de la masse est sans doute son projet. Sa position très partisane s’est exprimée dès le titre de sa thèse (2010) : « Une noblesse psychologique. Enquête sur les appropriations sociales du diagnostic de « précocité intellectuelle » en France ». Comment l’ENS a-t-elle pu l’accueillir ?
    Par ailleurs, j’ai trouvé très grave que l’émission ne lui oppose pas de contradicteur !!!

  8. Firenze dit :

    Je n’ai entendu aucune haine de la part de lignier dans les quelques entretiens que j’ai pu entendre, notamment ceux que le hasard de mes pérégrinations sur la toile a mis sur ma route ici.
    Je trouve les réactions très violentes et peu pertinentes. ça donne l’impression que tout ce qui ne va pas totalement dans votre sens est contre vous.
    Il fait une étude sociologique, il n’est ni psy ni parent ni vulgarisateur ni soignant ou que sais-je. Il ne livre aucun combat, ni pour ni contre quoi/qui que ce soit.

    Pour reprendre le premier message : « « 75% de garçons issus à 66% des classes moyennes-supérieures »… c’est une stat sur la détection des HP, pas sur leur nombre réel! Quel manque de rigueur! Il est évident que les classes supérieures ont davantage les moyens intellectuels et financiers de réaliser cette détection que les classes moins favorisées. Cela s’appelle un « biais de sélection ». »
    A aucun moment il ne dit que les 3/4 des surdoués sont des garçons. Et le biais de sélection est justement une des choses qui l’intéressent. Voici un exemple d’indignation qui loupe complètement son but. Je crois qu’il faut mieux écouter avant de s’indigner dans le vide, le manque de rigueur est là aussi.
    Après, sans doute, comme souvent, lire le livre en entier donne une idée plus juste des choses que ce contenter de bribes de promo ici ou là. J’imagine que sur plein de pages il a tout le temps de nuancer et expliciter ses propos. Mais pas sûr que cela intéresse vraiment les parents de surdoués ou même parents tout court.



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article