Surdoués HPI, HPE… d’inquiétantes dérives

Il existe ces temps-ci une mouvance, à mon sens inquiétante, qui consiste à mêler des questions pseudo-ésotériques aux domaines psychologique & psychométrique, le tout en redéfinissant au passage les frontières de ces derniers :(

 

L'absurdité du principe défendu saute évidemment aux yeux de toute personne sensée & équilibrée. Ce postulat est tant risible qu'il est susceptible en premier lieu de laisser penser à une (mauvaise) farce :down:
Il ne repose bien sûr sur aucune donnée tangible & vérifiable, & va totalement à l'encontre des connaissances en psychologie & neuropsychologie actuelles, bafouant au passage les recherches réalisées, elles, par d'authentiques psychologues ou psychiatres spécialisés dans le domaine du surdouement. Le fait de parler de "travaux de recherches" ne suffit certainement pas à légitimer une théorie saugrenue, pas plus qu'à lui apporter un gage scientifique qu'elle n'a pas.

 

Mais cette tendance a malheureusement une certaine emprise sur des gens fragiles psychiquement &/ou émotionnellement. Rien de tel que des personnes perdues, en quête d'identité & de repères pour asseoir une ascendance malsaine, n'est-ce pas.

 

La démarche sectaire, quelle qu’en soit l’origine, entraîne le risque d’une rupture entre un groupe affirmant détenir la vérité absolue et le reste de la société. Elle caractérise nombre de mouvements qui ne sont pas pour autant des sectes dangereuses. Le phénomène sectaire est complexe et mouvant.
Extrait du site laicite-educateurs.org

 

Le discours tenu (qui, en plus d'être délirant, est totalement confus & désorganisé) reprend toujours les mêmes termes. Le principe étant qu'il n'y aurait pas une forme de haut potentiel intellectuel mais, tenez-vous bien trois !

 

d'une part les QI (Quotient Intellectuel élevé - petite précision à ce propos, le mot "coefficient" commence par un "C" ;) Aussi quand on dit que le QI est le Coefficient Intellectuel, il y a comme un léger souci...).
Ceux-là, si on suit la théorie farfelue développée, ne seraient pas du tout concernés par le fonctionnement des surdoués LOL D'une extrême intelligence (on leur reconnait au moins ça), ils sont considérés par cette mouvance comme limite dangereux (je reprend les termes exacts, je le précise) sur les HPE & toute personne ayant une hypersensibilité. Les HQI sont ainsi qualifiés d'extrêmement violents dans leur intelligence, considérées comme dangereux (rien que ça :-| ). Bref, des êtres vils qu'il faut fuir comme la peste, vous l'aurez compris.

 

d'autre part, les surdoués, parmi lesquels on dénombre encore 2 "lignées" (!) : les HPI (Haut Potentiel Intellectuel) & les HPE (Haut Potentiel Émotionnel)

 

Vous suivez toujours ? :roll:
Et donc dans cette catégorie appelée "les surdoués", il y a :

 

les HPI, qui sont des personnes au quotient intellectuel plus élevé que leur quotient émotionnel. Ils ont besoin d'une nourriture intellectuelle & sont en refoulement émotionnel parce qu'ils n'arrivent pas à gérer les 2, jusqu'au moment où cette émotion refera surface (moment situé après la terminale, c'est pratique, on nous donne même la date programmée de l'implosion...)

 

les HPE qui eux, toujours selon ce concept, sont d'emblée nuls à l'école & ne supportent pas les professeurs. Ils ont un quotient émotionnel supérieur à leur quotient intellectuel & sont des sortes de doux poètes, délicats & sensibles

 

 

Mais encore mieux que tout ça, il y a une autre différence de taille entre les HPI & les HPE. Figurez-vous que les gentils HPE ont une chance extraordinaire (qui doit probablement compenser le fait d'être les moins performants intellectuellement parlant de la catégorie des "surdoués", revisitée par ce mouvement, bien sûr !) : ils sont connectés aux esprits :round:

 

Etttttt oui !
Ça laisse rêveur, hum !? Les HPE sont en lien direct avec l'au-delà. Et toc ! :-D

 

Pour redevenir sérieuse, voilà ici l'exemple type de dérives qui peuvent se produire lorsqu'un sujet est à la mode pendant un temps dans les médias, dans les livres, sur le net. Il attire un peu de tout, des gens sérieux & honnêtes comme des gens qui vont y voir une occasion de manipuler les consciences des plus faibles à dessein.

 

En mars 2017 : Asperger & fière de l'être

 

 

Que penser de tout cela, si ce n'est que c'est un ramassis de foutaises, foulant au pied les travaux des vrais spécialistes de la question du surdon.

 

Le QE (quotient émotionnel, popularisé aux États-Unis par le psychologue Daniel Goleman en 1995), très prisé ces derniers mois, est censé évaluer l’intelligence émotionnelle (définie, je cite, par « l’habileté à percevoir et à exprimer les émotions, à les intégrer pour faciliter la pensée, à comprendre et à raisonner avec les émotions, ainsi qu’à réguler les émotions chez soi et chez les autres »).
Or il n'existe à ce jour aucun test reconnu & valide qui puisse quantifier le QE d'un individu (contrairement au QI). Il suffit de rechercher sur internet "test QE" pour tomber sur des 100aines de pages de tests en ligne, gratuits, possiblement divertissants pour certains, mais sans la moindre valeur réelle.

 

Ainsi, cette notion de HPE (comme HQE) est purement fantaisiste & subjective. Il ne suffit pas de s'autoproclamer HPE pour se considérer comme étant "surdoué". La notion de surdouement s'établit à l'aide d'un bilan psychométrique complet (test de QI + tests de personnalité & analyse de l'ensemble par un psychologue connaisseur).
TOUS les surdoués sont hypersensibles, c'est même là une des caractéristiques incontournables des personnes à haut potentiel intellectuel, enfants comme adultes. Mais chacun exprimera cette sensibilité extrême à sa manière, avec plus ou moins de retenue & de pudeur, en fonction aussi de son parcours, de son éducation, etc. Ce qui ne permet pas pour autant d'élaborer des théories vaseuses & des classifications qui sont à elles seules un non-sens absolu.

 

Ces distinctions ubuesques n'ont aucun fondement, elles sont uniquement basées sur les divagations de quelques personnes voulant briller à tout prix en réinventant à leur sauce des principes établis.
Prenez donc bien garde à ne pas vous laisser entraîner sur des terrains glissants. Préférez écouter des discours cohérents & conformes, émanant de psychologues ou psychiatres spécialistes !

 

 

La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf

Une Grenouille vit un Boeuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un oeuf,
Envieuse, s'étend, et s'enfle, et se travaille,
Pour égaler l'animal en grosseur,
Disant : "Regardez bien, ma soeur ;
Est-ce assez ? dites-moi ; n'y suis-je point encore ?
- Nenni. - M'y voici donc ? - Point du tout. - M'y voilà ?
- Vous n'en approchez point". La chétive pécore
S'enfla si bien qu'elle creva.
Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Tout petit prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages.

Jean de LA FONTAINE

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

20 commentaires à “Surdoués HPI, HPE… d’inquiétantes dérives”

  1. Séverine dit :

    Salutaire, merci!

  2. Fredauboulot dit :

    Pas encore entendu parler de ça.
    Je resterai vigilante.
    Merci

  3. lohengrin dit :

    je trouverais cette analyse trés drole comme il semblerait que je sois un HQI froid et synique… Meme mon coté predateur de HQE me fait me demander comment profiter de cette mouvance d’idée pour en tirer quelques profits … j’aimerais bien mon hareme de petites HQE repeignant mon appartement et clamant des vers en tenue d’eve … Sauf que je suis attristé au plus haut point que de telle idées parcourt notre monde de surdoué tellement difficile a vivre. Comment dissocier l’emotionel de l’intelectuel … et de décerner comme des récompenses des « diagnostiques » de HQE et par ailleur condamner d’autre aux limbes HQI.
    Mais en y reflechissant bien …. si je suis ce raisonement … le HQE serait en fait un surdoué en souffrance dont l’emotionnel serait totalement incontrolable … et le HQI serait celui qui arriverait à mieux controler ses émotions le rendant plus « heureux » … Ne serait ce pas un moyen de couper toute envis de façon pervers à un HQE de chercher à controler son affect le maintenant ainsi dans un cercle vicieux ? A savoir si toi le HQE « élu », si tu controle mieux tes émotions tu te transformera en méchant HQI ….

  4. olivhood dit :

    Heureux d’apprendre qu’un QI de 152 fait de moi un dangereux psychopathe!

    Quoi que…

    De toutes façons nos éventuelles capacités supérieures, notamment intuitives, peuvent éventuellement être prises pour de la magie (y a qu’à voir les mentalistes qui en font un métier). Mais qui peut être dupe de ça à part les bas du front ?

    Autant on peut être en accord avec une religion ou une philosophie, autant adhérer à sa représentation humaine c’est autre chose. Je fais la différence de manière radicale entre les dogmes de l’église et son organisation cléricale par exemple.

    Il y aura toujours hélas des personnes fragiles, surtout chez les jeunes doués en quête d’eux mêmes (je l’ai été et le suis encore), et de formidables manipulateurs pervers: à nous de faire passer le message pour les protéger.

    Donc un gros +1 pour ce sujet.

  5. Nathalie dit :

    Il faut faire très attention à ces dérives sectaires.
    Les gens en découverte du haut potentiel de leur enfant ou d’eux-même sont souvent déroutés.. et donc des proies potentielles…

    J’espère qu’ils sont aussi HPST (Hautement les Pieds Sur Terre)… :-D

  6. gene dit :

    tout ça c’est un tas d’inepties, mais c’est dangereux pour des personnes en situation de vulnérabilité , et on peut l’être à un moment de sa vie qui qu’on soit . bon vendredi

  7. Sany dit :

    c’est assez vrai que des familles qui « arrivent » ds une sorte de monde de la precocité via un enfant, ont parfois de droles de bouleversemnts qui suivent et ils doivent surtout etre entourés comme il faut, pas par de droles de psy qui leur vendent des therapies un peu spé.(et cheres..bien sur) ou des ecoles basées sur le meme principe.
    mais de vrais pros, qui restent réalistes.

    ca prend une importance considerable ds certaines écoles ce qui fait apres douter les insttis sur la realité du surdouement.(si si…)donc il faudrait redefinir calmement qui est qui et quoi et comment…(et quels besoins…et solutions pour les enfants.)

    quant aux dérives c’est evident. et les enfants « sentinelles » ou je ne sais quoi ont de beaux jours….(j ai moi meme eu au tel des parents avec de droles de propos….! :-? )

  8. sorya dit :

    Super contente d’apprendre que j’ai mis au monde une future psychopathe !!! surtout quand on sait que le psychopathe commence souvent par buter sa mère ou son père (pour se faire la main surement !)….

  9. friscou dit :

    Venant de découvrir tardivement (52 ans) ma « précocité », je navigue sur internet pour essayé de comprendre ce qui m’arrive, je viens de tomber sur une video de Mme Hazan qui reprends les propos dénoncés plus haut. et effectivement ça fait peur, l’avantage d’avoir 52 ans c’est que je ne viens pas de tomber de l’arbre… car découvrir que je suis HP puis découvrir que je suis dangereux ça fait beaucoup.
    Mais l’avantage d’etre HP c’est qu’on ne se contente pas d’une seule réponse et on fouille.
    Maintenant pur les parents qui découvre la précocité de leur enfant , le risque est grand.
    Mais je crois que le pire c’est dans parler autour de soi, j’ai essayé prudemment aie aie aie, pour un HP vivre heureux ça veux dire vivre cacher

  10. Real HPE dit :

    Là il faut que je condense un peu parce que là je suis vraiment déçu qu’un HPI (qui semble pèter plus haut que son cul et veut prendre la place du bœuf alors qu’il n’est ni grenouille ni bœuf ! mdrrr) nous fais passer pour des rêveurs, poètes, j’en passe… Au point qu’il va jusqu’a dire que nous compensons l’intellect par de l’émotion ce qui est complètement faux puisque nous fonctionnons un peu comme vous nous naviguons entre les deux sphères du cerveau et nous sommes aussi reconnu pour notre Haut potentiel ( QI largement au dessus de la moyenne). La seule différence et que nous sommes réellement beaucoup impliqué dans l’hémisphère gauche que le droite et nous nous élevons à d’autres qualités que l’intellect qui sont l’instinct, la lecture de l’environnement, les émotions quel qu’elles soit, voir le mentalisme et bien d’autres choses farfelues mais à vos yeux de cartésiens rigide et froid vous n’avez pas accès à ce niveau qui n’est qu’ amour et compréhension. Voila pourquoi je dit que nos potentiel se complètent et qu’il ne faut surtout pas nous séparer sur une simple théorie d’intelligence. Nous n’avons juste pas le même jeu de carte mais l’objectif pour tous est le même, changer le monde car nous en avons les clefs.

    PEACE AUX ZEBRES !!!!!

    • Faby dit :

      Réponse un peu tardive mais tout de même, quand vous dites que le surdoué est + connectê à son hémisphère gauche, ça m’interroge… C’est plutôt le contraire, le surdoué est quasi totalement conncté cerveau droit.

      • A. Zebrounet dit :

        @Faby Je vous invite à lire ce billet, ainsi que le livre dont il parle à propos des hémisphères…
        -> http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/2015/03/25/que-sais-je-les-enfants-intellectuellement-precoces/

  11. Gwenaëlle dit :

    J’ai vu quelques vidéos sur youtube de Mme Hazan et je trouve qu’elle pète plus haut que son cul, elle se prend pour ce qu’elle n’est pas : une scientifique. Elle dit des choses qui n’ont jamais été prouvée. De plus certaines de ses interprétations fantaisiste sont en contradiction avec la notion même du surdoué. Elle met les gens dans des case et crée des  » genre  » : alors selon elle les HPI réussissent socialement et se la pète , les HPE ont besoin d’amour plus que les autres et les QI sont dangereux. Mais WTF? Déjà les QI et les HPE ça n’existe pas. Le QI est un chiffre qui se situe chez l’être humain dit  » normal  » entre 90 et 115 et chez le  » surdoué  » entre 125 et l’infini  » . Tout le monde a un QI ! Je suis surdouée ( QI 152 diagnostiqué a 11 ans) et j’ai réussi mon bac avec mention TB ( 17,22 moy) , selon elle je serait donc HPI mais ça veut strictement rien dire , je suis aussi très sensible , curieuse , j’aime bien apprendre et comprendre , seule de préférence et je m’en contre fiche que la prof soit gentil ou non, elle n’est pas la pour ça mais pour nous transmettre son savoir, et moi par exemple j’ai toujours eue entre 15 et 18 de moyenne en français , quelle que soit la prof , j’en ai eue des sévères , d’autres laxistes , certaines étaient cool, d’autres intransigeante , et mes résultat? Bah toujours es même, peu importe la gueule de la prof.
    Et c’est vrai qu’un surdoué se sent en décalage avec les autres , mais plus on grandit et plus le décalage s’amenuise , sans pour autant disparaître. Elle , elle définirait surment la relation surdouée-non surdouée comme quelqu’un qui parle Français et l’autre Chinois , du genre totalement opposé , mais c’est faux ! Moi je dirais plutot que de parler avec un surdouée c’est comme parler a un québécois , on comprend pas tout ce qu’il dit mais quand même on comprend l’essentiel. On est pas des extra-terreste ni des martiens , on a simplement un fonctionnement différent.

  12. Nolwenn dit :

    Ah merci pour cette com’, c’est vrai qu’on voit surgir partout cette notion fumeuse de HPE… T’as pas de HPI, pas de souci pour toi on a créé le HPE lol. C’est vrai que ça manque cruellement de sérieux tout ça.

  13. nogueras dit :

    Bonjour, intervention tardive aux vues de la parution de l’article.
    J’ai un QI de 134 mesuré sur l’échelle Wechsler. J’ai pris connaissance de cette mesure à 42 ans : mon age aujourd’hui. Certes les test psychomachin réalisés lors de mon service militaire m’avaient éveillé à l’idée que mon QI était supérieur à la moyenne. La belle jambe!!! J’ai redoublé un petit paquet de fois… ce n’est que tardivement que j’ai pu obtenir un premier puis un deuxième bac +5…
    je fais parti de ces personnes longtemps considérées comme plus que moyenne dans leurs études et avec un énorme poil dans la main. L’essentiel ici me semble la précaution dans les propos diffusés. Évitons ceux péremptoires : tant pour les contre que pour les pour. Le cas par cas prime à mon sens…
    Mon parcours personnel/professionnel, m’a sensibilisé a l’approche systémique. Je n’exclue pas les tendances ou repères. Les concepts de HQE, HQI, HPE, HPI apparaissent quelque peu nouveaux et controversés. A nouveau le cas par cas me semble plus pertinent sans nier ma grille de lecture et donc mes préjugés irrépressibles :-).
    l’idée selon laquelle il me serait nécessaire d’être émotionnellement équilibré afin de développer mon potentiel m’est apparu comme une claque! J’ai tendance à me sous-estimer et à croire dans cette idée du poil dans la main… Le concept de résilience a élargi mon horizon… Même si l’idée d’équilibre émotionnel prompt à permettre un épanouissement intellectuel voire professionnel m’apparaît désormais comme une lapalissade.
    Mon frère 148 de QI sur ladite échelle, mon père, ma soeur apparaisse plus « futé » que la moyenne… ma tante paternelle aussi… Je me pose des questions à deux titre :
    1/Ma fille a 5 ans : est-ce héréditaire? Quid si elle est en difficultés comme je le fus ? Notamment avec un mal etre singulier : fort sentiment de singularité et de tenda
    2/

    • Raphaël P. dit :

      Il y a un problème avec la fin de votre commentaire !

      J’en profite pour poser la question suivante : est-il possible d’être informé par email des réponses à nos commentaires ? (ce qui est pratique en cas de réponse tardive, comme ici – presque un an plus tard)

  14. bob dit :

    L’article, est vieux mais toujours d’actualité, j’ai eu cette personne au tel aujourdhui, et en effet, quand on est suffisament, lucide tout est tres clair,
    Je suis en colere, ces gens tente d’isoler pour mieux agir, et je pense qu’ils doivent taper dans le portefeuille.
    Etant HPI, elle avait du mal, a aborder le sujet, en me le disant….
    Grrrrr, je deteste ça, utiliser le mal etre des gens pour faire de l’argent, voir d’autres choses.

  15. Célien dit :

    Pour le dit HPE, il est possible qu’il utilise en grande partie son cerveau droit (méditation par ex), en effet peut-être plus à même de rencontrer de nombreuses et étranges coïncidences, synchronicités dont on parle beaucoup en ce moment, sentiments intuitifs…
    penser chaque semaine à une personne et la rencontrer quelques jours après et donc chaque semaine (c’est mon cas et je suis bien plus cerveau droit que gauche, sensible et pratique de la méditation, bienveillance (qualités relatives aux dits HPE).
    Encore pour comprendre ceci, il faudrait étudier sérieusement ces phénomènes rares mais sérieux !
    Et ne pas cataloguer n’importe quelle personne en carence affective de HPE et trouver un autre nom plus réaliste.

  16. Vignaut dit :

    Bonjour
    Parler de cerveau gauche ou droit n a pas d intérêt pour la compréhension du qi, a charge du contraire.cela me parait ésotérique vu les recherches scientifiques dans ce domaine.
    Il y a des personnes qui étudient la kabbale et qui ont un qi très élevé. Je ne pense pas que ce soit pour amuser des soit disant hpe ou qui veut manipuler un noeud noeud.



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article