Hamed Zigani : le bac à 14 ans (L’observateur, juillet 2012)

Au Burkina Faso, un jeune surdoué de 14 ans répondant au nom de Hado Gilles Hamed Zigani vient de décrocher son Bac :)

 

Petite parenthèse perso... il a une chouette date de date ;)

 

Né le 9 février 1998, Hado Gilles Hamed Zigani est plus qu’une lumière, c’est un surdoué. Ce gamin vient en effet de décrocher son baccalauréat série D, tenez vous - bien , à l’âge de 14 ans. Nous l'avons rencontré et il lance un appel aux plus hautes autorités du pays afin d’obtenir une bourse pour poursuivre des études supérieures.

Pour certains, ce gamin est un extra terrestre, pour d’autre un génie. Une chose est certaine, il a la tête bien pleine. En plus, c’est un garçon très humble qui pense être comme tous les gamins de son âge. Pourtant son parcours scolaire qui est aussi atypique que brillant n’a rien à voir avec celui d’un enfant ordinaire. Car il vient d'obtenir son baccalauréat à l’âge où beaucoup d’élèves décrochent leur certificat d’études primaire (CEP). Hado Gilles Hamed Zigani fit ses premiers pas à l’école à trois ans.

 

POUR lire l'ARTICLE dans son INTÉGRALITÉ :arrow: c'est ici !

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

6 commentaires à “Hamed Zigani : le bac à 14 ans (L’observateur, juillet 2012)”

  1. Rainbow dit :

    Bravo cher enfant de chercher par tous les moyens à réaliser tes rêves d’études supérieures. En France nous râlons souvent contre le système scolaire qui « agit pour le plus grand nombre » et laisse les enfants hors-normes se débrouiller comme ils le peuvent, mais il est vrai que dans les pays défavorisés, même le plus grand nombre à souvent du mal à accéder aux études ou tout simplement à l’éducation. Je souffre rien que d’y penser, à tous ces enfants HQI (et aux autres bien sûr ) qui, s’ils ont la chance d’avoir l’estomac plein, rencontrent tant de mal à satisfaire leur appétit intellectuel… Bonne chance à toi.

  2. gilles zigani dit :

    Bonjour,je suis Gilles ZIGANI,je tenais a remercier d’abord la dame du blog et tous ceux qui s’interessent a nous et qui donne différents conseils.j’ai connu le site apres le bac mais je ne savais pas qu’on pouvait s’y exprimer.je veux faire aussi part de mon trajet post bac a tout ceux que ça continue d’interesser.
    Quelques semaines apres le baccalauréat j’ai bien sur eu la visite des journaux que sont l’observateur a l’origine de cet article et un autre moin connu. Apres leurs parutions, le ministre de l’education de l’epoque me rencontra, me promettant suite a mon dossier et peut etre une bourse. Helas, rien n’y fit. C’est une entreprise locale privée repondant au nom d’ELOMA qui me paya l’intégralité des 550milles francs de scolarité demandé par la fac de médecine de l’usta,université privée locale.je leur dis encore merci. Malheureusement encore, la dureté des etudes medicales et les differentes conditions annexes eurent raison de mon succès. Armeé de courage et plus de connaissances,j’ai repris mon année, mais cette fois,il n’y avait ni de gouvernement, ni d’ELOMA pour m’aider. Mon père se debrouilla avec la scolarité malgré ses difficultés professionnelles,ma mere depuis la cote d’ivoire s’occupait de l’argent de poche et mon tuteur chez qui je vis ici malgré nos differents sur les méthodes d’etudes intervenait quand le besoin se faisait sentir. Cette année la fut un succes et je n’ai que Dieu et mes parents a remercier pour ça. Aujourd’hui je suis en 2e année,la scolarité n’est pas payé mais papa est conscient que nul ne le fera a sa place.c’est dommage que maintenant que je me sente plus apte a reussir le seul soutien que j’ai jamais eu ne soit plus. Même si le besoin se fait sentir ce n’est pas un appel au secours que je fais. Mon dernier message va a l’endroit de tous les camarades precoces d’ailleurs,accrochez vous car il n’y a que nous pour vraiment nous connaitre et savoir que ça n’a souvent pas grand chose de plaisant quand on est precoce. Merci encore…

    • Maï dit :

      Bonjour Gilles ZIGANI, je suis vraiment impressionnée par ton parcours. j’espère que depuis tu as pu avancer dans ton parcours de Médecine.
      Je suis aussi Burkinabé et ça me déchire le coeur de savoir que le système ne fait rien pour toi.

      J’aimerai bien rentrer en contact avec toi pour savoir ce que tu deviens, j’espère que tu verra ce message :)

      Bon courage pour la suite.

  3. gilles zigani dit :

    bonjour a tous,c’est encore gilles.tant bien que mal,je m’accroche a la medecine,aujourd’hui je suis en 4e annee,rien n’a change a part la classe,je releve de l’histoire ancienne maintenant meme si ma belle histoire continue de faire des fans(:-0). la 4e annee repute fort complique va certainement demander que je m’investisse davantage et que je limite les extrascolaires notamment mon rap et mon basket: -),bref on verra bien,.. j’ai fini par accepter qu’en tant qu’africain sinon burkinabe,j’etais seul face a mon destin et ses difficultes, la debrouillardise parentale et les bons amis permettent tres bien de survivre…
    precoces et surdoues d’ici et d’ailleurs, n’abandonner jamais, la vie est un perpetuel combat…
    salut maii dsl du retard,c’est bon de te lire meme sans te connaitre,merci…

  4. gilles zigani dit :

    Bonjour c’est encore Gilles,seul contre la médecine. ..tant bien que mal je suis maintenant en 4e année médecine, l’année promet d’être beaucoup plus complexe vu qu’en plus de toutes les difficultés la 4e année c’est chaud. Pas grand chose n’a changé depuis hormis la salle de classe et la moustache commençante mais ça fait maintenant bien longtemps que j’ai compris que l’homme surtout africain sinon burkinabé était seul face a son destin et a sa misère…la débrouillardise parentale et les bons amis suffisent la vie. Y a qu’aencore ss’en remettre a Dieu et limiter les extrascolaires notamment le basket et le rap…camarades précoces d’ici et d’ailleurs, n’abandonnez jamais; la vie est un combat…



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article