[QUESTIONNAIRE] sur les enfants à haut potentiel intellectuel pour mémoire de M2

zebra_balloonsMarine Ferreira, une étudiante future professeure des écoles m'a demandé de participer à petite une étude qu'elle réalise pour son mémoire consacré aux enfants à haut potentiel, dans l'objectif de valider son master 2 dans le domaine de l'enseignement ;)

 

Je vous transmets donc à tous, avec son accord, le questionnaire à remplir.

 

Bien évidemment, plus elle aura de participations de parents d'enfants surdoués, mieux ce sera pour analyser les différents résultats & lui permettre de rédiger son mémoire :-D

 

Questionnaire M2 de Marine Ferreira, master 2
(cliquez pour télécharger au format Word)

 

Pour ceux qui ne parviendraient pas à ouvrir le fichier Word, voici le questionnaire au format PDF :idea:

 

Si vous êtes à l'étranger, précisez-le sur le questionnaire (le système scolaire & les directives variant beaucoup selon les différents pays !) :roll:

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

23 commentaires à “[QUESTIONNAIRE] sur les enfants à haut potentiel intellectuel pour mémoire de M2”

  1. Cheval A Rayures dit :

    Euh.. jen’ai que des fichiers xml dans le zip téléchargé…. :-?

    • Zebrounet dit :

      ??? je n’ai pas crée de zip !? :-o
      Théoriquement tu devrais n’avoir qu’un fichier .docx

      Et en allant sur le lien direct : http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/wp-content/uploads/2013/01/Questionnaire_Marine_Ferreira.docx ?

      Sinon je te l’envoie par mail… ;)

  2. arca dit :

    bonjour,

    pareil je tombe sur un zip de fichier xml !
    :-?

  3. Anna dit :

    A quelle adresse mail je renvoie le document?

  4. brigitte colombelli dit :

    je suis trés surprise que dans son questionnaire il y ait d emblée d a priori…si elle lit tout ce qui parait sur le sujet elle connait déja les réponses..je crois que son maitre de mémoire devrait l aider a etablir un questionnaire plus neutre…et surtout qui ait du sens pour les fuurs enseignants..bonne chance pour la réussite de son mémoire

    • Zebrounet dit :

      De mon côté j’attendrai de lire son mémoire avant de porter tout jugement ;)

      • brigitte colombelli dit :

        un memoire m2 est d un niveau qui n est pas de ce questionnaire..il doit etre exploitable avec une démarche scientifique..vous avez publié deux mémoirer qui traitent d enfants eip dont un réalisé par une étudiante iufm région nord pas de calais qui est tout a fait accepté e acceptable a la fois par les parents et par les enseignants…et je crois etre proche de la vérité si je parle de la redaction et du contenu d un mémoire de m2…ce n est par contre cette etudiante mais pour qu elle COMPRENNE que ses questions senblent un peu light si le sujet d
        eip doit etre traité avec le plus grand soin surtout dans le cadre des iufm..BIEN SUR DANS MA FAMILLE JE SUIS AU FAIT DE LA QUESTION DES ENFANTS EIP,VOILA…et au regard de la souffrance de certains enfant je réitére mes propos…et le milieu enseignant ne m est pas non plus etranger..la boucle est bouclée…je donne un avis …et je n ai pas envie d etre un bèni oui oui parce que les iufm acceptent que ce type de mémoire commence a fleurir…

        • Zebrounet dit :

          « parce que les iufm acceptent que ce type de mémoire commence a fleurir »
          Hum ! Rien n’a encore été publié dans cette histoire. Pourquoi le condamner avant même d’en connaître l’exact contenu ? …

          Je suppose que son mémoire ne se basera pas uniquement sur ce petit questionnaire (cela me semble l’évidence même), aussi je trouve bien présomptueux d’en tirer des conclusions dès à présent, sans rien savoir des intentions de cette étudiante :-|

          • brigitte colombelli dit :

            justement si c le questionnaire qui sert d argumentation scientifique dirons nous pour argunenter sur le sujet qu elle a choisi de traiter. .et c justement le théme du mémoire qui nous manque..c mieux si elle le communique aux parents..et cela fleurit car les mémoires sont soutenus au printemps. un peu dhumour quand méme..et de plus je crois que l on ne choisit pas de traiter ce sujet par hasard…donc traitons le en profondeur..voùs avey dit CE PETIT QUESTIONNAIRE…voila zebrounet ..c un questionnaire point..et je vous l assure c dommage de ne pas pouvoir l aider..dans sa demarche.nulle pensée meprisante au contraire..cette question d eip est pour moi sérieuse et aidons la a la traiter avec sérieux et avec HUMOUR…sincérement votre..

            • Zebrounet dit :

              « justement si c le questionnaire qui sert d argumentation scientifique dirons nous pour argunenter sur le sujet qu elle a choisi de traiter »
              Mais vous n’en avez strictement rien ;) Vous ne savez pas (pas plus que moi) quels sont ses autres documents de travail, quelle est sa ligne directrice, de quelle manière elle choisira d’orienter son mémoire.

              « c justement le théme du mémoire qui nous manque »
              Demandez-le lui ! (à elle :up: )
              J’ai inséré son adresse e-mail en haut du questionnaire, je pense que ces remarques, si elles st destinées à l’aider, seraient + utiles si elles lui étaient adressées…

              « cette question d eip est pour moi sérieuse »
              Pensez-vous qu’il puisse en être autrement pour moi !? :roll:

        • Marty dit :

          Assez d’accord avec vous ! Le questionnaire semble un peu court, léger et pas très « scientifique » (sans parler de deux magnifiques fautes de français :-? ). Le sujet est, heureusement ou malheureusement, très à la mode et il faut le traiter avec beaucoup de sérieux. Pour les enseignants d’un côté, généralement pas (in)formés sur le sujet (ah la tête de la maîtresse de ma fille, il y a 15 jours, quand je lui en ai parlé !! Du genre « mais mince qu’est-ce que je vais faire de cet animal ?! »). Et évidemment pour les enfants, qui souffrent souvent beaucoup en effet. Mais peut-être doit-on considérer que ce questionnaire n’est qu’un début ??
          Mais bon, moi aussi, comme vous, j’ai un regard différent : je suis un zèbre et une prof, et mes 3 enfants sont des zèbres…

          • Marty dit :

            erreur de bouton : je répondais à Brigitte Colombelli et non à Zebrounet :-D

          • Zebrounet dit :

            « Mais peut-être doit-on considérer que ce questionnaire n’est qu’un début ?? »
            Je pense aussi que laisser le bénéfice du doute ne coûte rien. Ayons la patience d’attendre & de voir ce que sera le mémoire ;)

  5. brigitte colombelli dit :

    je réponds a marty…je voulais juste aider cette etudiante par mes remarques..son questionnaire est léger car elle doit lire d théses qui ont ete publiées sur ce site..et sincèrement ce sujet est vraiment ardu a traiter dans le cadre d un mémoire de m2 .je lui souhaite d évoluer dans sa ‘vision’ d eip…justement pour que les enseignants aient conscience que ceux qui souffrent de leur douance ont besoin de bienveillance et que seuls ceux qui vivent avec eux au quotidien savent combien c sérieux et peu importe les questionnaires..,qu ils soient bons ou moyens..la réalité se vit chaque jour avec ses enfants differents..et c franchement parfois éprouvant..

    • Marty dit :

      Entièrement d’accord avec vous ! Il y a souvent (toujours ?) une grande souffrance et ces enfants ont avant tout besoin de bienveillance. Je ne sais pas quelle vision cette étudiante a des « EIP » ni quel va être le sujet précis de son mémoire… mais c’est déjà fort positif qu’une future prof des écoles s’intéresse au sujet !

      Le réel problème est que les enseignants ne sont absolument pas formés (moi la première) et que malgré la bonne volonté de beaucoup, ils se sentent visiblement démunis. Et les parents aussi j’imagine, en tout cas moi qui ai découvert récemment le HP de mes enfants. Que dire aux profs ??? Faut-il le dire, d’ailleurs ? Je l’ai dit récemment au prof principal de ma fille qui est en 5e, parce qu’il la trouvait stressée et s’inquiétait pour elle. Réaction immédiate : il a regardé son bulletin et m’a dit « ah, ça ne se voit pas ». Qu’attendait-il ? Que ma fille ait 21 de moyenne dans toutes les matières (elle est première de sa classe) ou au contraire que ce soit la catastrophe ? Je ne sais pas…
      Il y a pourtant des textes officiels sur le sujet (voir par exemple http://www.ac-versailles.fr/public/jcms/p1_149697/4p-eip-0110 ) mais je ne sais pas ce que peuvent en faire les enseignants…

  6. VICTOIRE dit :

    Les directeurs de mémoire sont soit disant là pour nous aider il n’en est rien; ils font semblant de faire de la recherche pour justifier leur salaire. D »ailleurs rien n’a été publié en France sur le sujet des eip au niveau des publications scientifiques, il serait temps de se poser les bonnes questions! LES EIP FONT PEURS???? L’éducation nationale quant à elle est un mur, les petits français sont les plus malheureux élèves du monde après les japonais et sont en régression constante au niveau des compétences en lecture, Espérons que notre cher ministre bouge un peu les choses!

    • Marty dit :

      Eh bien, vous êtes fâchée avec l’éducation nationale !! j’ai connu beaucoup de profs de fac très sérieux…
      Mais vous avez raison, les EIP (il faudrait d’ailleurs bannir ce terme totalement impropre) font peur, sans doute parce qu’ils sont différents et qu’il y a encore l’idée dérangeante du « surdoué » (ça fait un peu sous-doué pour tous les autres…). Et l’Education Nationale (en tant qu’institution) a sans aucun doute des progrès à faire : heureusement qu’il y a plein de profs qui aiment leur métier et leurs élèves :-D

  7. Gaël dit :

    J’ai répondu et renvoyé le questionnaire avec un petit mot dans mon mail comme quoi j’espérais que cela ait un impact sur les enseignants… car mon fils ayant été cassé dans le public j’ai du faire le choix de le mettre dans le privé où il y a nettement plus « d’écoute »… mais je pense que cela dépend vraiment de la personne enseignante et non du public ou du privé…

    • Zebrounet dit :

      :up:
      Je le crois aussi ! Mon loustic a tjrs été scolarisé ds le privé jusqu’à présent, ds 2 écoles. L’une (grande, pompeuse, aux tarifs conséquents) ds laquelle il a bcp souffert du déni & de la bêtise d’une vieille directrice obtus. L’autre (tte petite, au fonctionnement ts familial – vu le peu de moyens…) ds laquelle il s’est épanoui ;)

      C’est ça qui est dramatique : tt est affaire de personnes. Là où la loi devrait garantir un accueil égal de tous les enfants HP (l’école adooooore mettre en avant la sacro-sainte « égalité des chances », mais ds le sens où elle l’entend), il n’y a que fonctionnement au coup par coup. 2 enfants au rythme, aux résultats & au profil identiques se verront traités totalement différemment selon l’ouverture d’esprit de l’équipe enseignante :(
      C’est anormal ! Mais pour l’instant, c’est tjrs ainsi… en dépit de textes qui existent bel & bien ! (-> http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/category/textes-officiels/)

  8. Myrtille dit :

    Bonjour,

    Ex-enfant précoce, Enseignante, Maman de deux EIP (bah j’utile ce terme puisqu’il est l’officiel de l’EN) et Etudiante en M2 Sciences de l’Education, préparant un mémoire de recherche sur le paradoxe de l’échec scolaire des EIP, je vous apporte mon humble contribution:
    – Le questionnaire me semble en effet peu scientifique. Je me permettrai de contacter la personne: je suis arrivée sur cette page car j’aimerais moi aussi poster une enquête.
    – Certains enseignants sont très cons (mes excuses!) mais d’autres sont très à l’écoute, peut-être parce qu’eux-même concernés de près ou de loin par le sujet.
    – L’EN commence à mettre en place des formations pour les enseignants. Bien sûr, ce n’est qu’un début et c’est encore une démarche volontaire de la part des enseignants. Certaines équipes pédagogiques demandent des formations « établissement » également. Des référents académiques EIP ont été nommés. Le B.O N°45 du 9/12/2009 encourage la mise en place de ces formations. Il faut croire en l’EN, c’est main dans la main avec les enseignants et non contre, que nous progresserons.

    Zèbrement votre ! (même si je ne suis pas non plus adepte des termes zoo)
    Myrtille

  9. Tigerlily dit :

    j’ai trouvé les questions peu intéressantes de MON point de vue, mais nos réponses ne visent peut-être qu’à réfléchir sur tout ce qu’elle a lu à côté. Ou ça peut être aussi une première approche et appeler d’autres questions après. Mais le fait qu’une future enseignante s’y intéresse est un premier pas. Nos réponses lui feront toucher la réalité des choses, à nous d’être explicites. Et même si elle ne va pas plus loin, elle commencera sa vie de prof en n’étant pas convaincue que les EIP ça n’existe pas, que leur vie est toute rose et facile, et encore moins que l’école n’a pas à s’y adapter.
    Moi je lui ai dit de ne pas hésiter à me contacter pour toutes nouvelles questions, j’espère qu’elle ira plus loin.
    Et je suis prête à répondre à tout autre questionnaire avec enthousiasme, plus on parlera du sujet mieux ça sera. Envoyez, Myrtille, envoyez !!



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article