L’enfant doué et ses amis (Le journal des femmes, novembre 2013)

La psychologue Arielle AddaEn ce 15 novembre froid & pluvieux, un peu de réconfort avec la chronique du mois d'Arielle Adda, dans le Journal des Femmes :-D

 

Ce sont les liens d'amitié de l'enfant surdoué qui font l'objet de ce papier, & je sais déjà que cela va grand intéresser les parents.
C'est malheureusement un souci récurrent des enfants à haut potentiel intellectuel :(

 

Combien de fois ai-je en effet reçu des e-mails d'appel à l'aide émanant de parents qui m'écrivaient :

 

Il/elle n’a pas d’amis :cry:

 

Arielle Adda, grande référence française & spécialiste du haut potentiel intellectuel, est par ailleurs l'auteure de 2 ouvrages de référence que je vous conseille :

 

     

 

POUR lire la CHRONIQUE :arrow: c'est ici !

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

15 commentaires à “L’enfant doué et ses amis (Le journal des femmes, novembre 2013)”

  1. Madalaine dit :

    Merci !! Quel article profondément juste , j’adore (oui ,oui j’adore !!) ;-) l’approche d’Arrielle Adda ! Merci à elle , et merci de relayer ! :-)

  2. zigomio dit :

    très belle article. je ne suis pas surdoué mais pourtant je me suis reconnus dans beaucoup de choses :)

  3. gabylane dit :

    Article très très interessant, fort juste!!!!

  4. Fredauboulot dit :

    Ca parait tellement évident…
    Cet article devrait être affiché dans toutes les écoles où les instits pensent que les enfants doivent « se forcer » à s’intégrer et à se faire des amis, et pensent que cet isolement montre un manque de « maturité »… :-|

  5. zigomio dit :

    en faite après avoir relu une seconde fois l’article j’ai une question qui me turlupine : pour vous quel différence vous faite ( si vous en faite une ) entre  » avoir des copains » et  » avoir des amis  »

    je ne donne pas ma  » définition » d’amis et de copains car je ne pense pas qu’il y en ai une de bonne ni une de mauvaise mais je sais pas si c’est moi ou pas je trouve qu’on ne différencie pas assez les deux et je sais qu’encore a mon age ( j’ai 28 ans ) ca étonne encore beaucoup de monde quand je leur dis que j’ai plein de copain mais très peu d’ami
    ils me répondent majoritairement qu’en faite j’ai plein d’ami et j’ai beau leur expliquer que non ils ont du mal a comprendre qu’a mon age je fasse une tel différence

    je voudrais savoir se que vous en pensez

    • chacha dit :

      37 ans pour moi, des copains…beaucoup…mais des amies? 3. je fais et ai toujours fait la distinction entre les deux. Pour moi, ce sont les amis les plus importants, les bases, les copains, ça va ça voent au fil de la vie. Mais les amis, c’est autre chose. Je suis très exigeante en amitié…ce qui m’a valu de belles déceptions, même adulte!

      • zigomio dit :

        moi ce n’est pas de l’exigence c’est plutot un manque de confiance en moi qui implique que je suis quelqu’un qui peut paraitre très distant. et si on  » s’intéresse  » pas a moi j’irais pas faire le 1er pas
        Bizarrement et ca nous fait bien rigoler quand on en parle ma seul amie que j’ai ba elle est complètement mon opposé : je suis quelqu’un de très réservé , elle est extravertie , c’est quelqu’un qui aime bien vivre la nuit moi pas … en faite on a aucun point commun mais c’est ce qui fait qu’on s’apprécie autant et ce dès la 1ere fois qu’on s’est vu

        se que je trouve dommage c’est que les personnes ne veulent pas ou ne cherche pas a comprendre qu’on peut apprendre beaucoup des gens différant de la norme

    • valousch dit :

      Bonjour,

      Je faisais déjà une différence en primaire et déjà beaucoup avaient du mal à comprendre.
      Dans les grandes lignes, ce n’est parce qu’untel est dans ma classe que c’est mon copain. C’est un camarade. Tel autre peut être un copain parce que je joue avec lui, que je passe du on temps mais ne pas être mon ami. Mon ami est celui avec qui je peux aussi passé du mauvais temps.
      En fait, à presque 40 ans, les camarades sont devenus des collègues mais c’est pareil, donc des collègues, des copains et moins d’une dizaine d’amis.

      • Agnes dit :

        J’aime bien vos definitions de copains, amis, camarades, collegues… a 40 ans je n’ai pas d’amis, peu de copains, des tas de collegues, mais je crois que ca a ete comme ca tout ma vie. Mes enfants ont des tas de copains, pas vraiment d’amis sur qui ils peuvent compter. Je crois que c’est de plus en plus difficile de se faire des vrais amis…

    • Fredauboulot dit :

      Mon grand de 14 ans a des copains mais pas de vrais amis. Mais comme dirait Kavannagh, il a plein de jolies copines.. ; ;)

  6. Miky dit :

    Très bel article.
    Nous sommes touchés par le clin d’oeil :
     » il existe des colonies spécifiquement consacrées aux enfants doués
    proposant des thèmes précis en fonction de leur attirance. »
    En effet, Arielle ADDA a dédicacé son livre à l’attention de nos « cygneaux » en octobre dernier.

    Le Signal des Cygneaux , c’est le repère que nous voulons offrir à nos vilains petits canards.
    L’été dernier a vraiment été révélateur et nos Zèbres ont vraiment vécu un moment magique
    (d’après leur retour et celui de leurs parents).
    Nous leur concoctons donc actuellement 2 séjours encore mieux pour 2014!
    Parmi nos objectifs: être soi-même, créer des amitiés, … et ça marche !
    Pour le bonheur des participants et des cadres.

    Par ailleurs, par expérience personnelle, je rejoins Fredauboulot!

    Bonne soirée à tous

    • J’avais repéré votre site et votre centre il y a quelques mois. :-)
      j’étais très intéressée par la démarche…

      des liens présents ou passés avec l’Anpeip non ? en tout cas, recommandés par eux si mes souvenirs sont bons.

      A plaisir d’un éventuel futur séjour…

  7. Miky dit :

    Oui effectivement, notre information était relayée en 2013 par l’ANPEIP,;
    Nous espérons qu’il en sera de même par l’AFEP en 2014.
    A suivre…

  8. Fleurette dit :

    Merci Alexandra pour le partage et merci à Arielle Adda, pour cet article merveilleusement bien écrit. J’y ai retrouvé de nombreuses résonances avec mon enfance, pour la plupart douloureuses :( . Par exemple « l’enfer » des sorties scolaires d’où il sera effectivement  » impossible de s’échapper »; la trahison dans les amitiés, si mal vécue; la peur de partager mes angoisses avec mes parents par peur de leur rationalisation: (je cite AA) « …ils craignent d’entendre qu’ils font bien des histoires pour une broutille, qu’ils sont exagérément exigeants, scandaleusement fragiles, incroyablement susceptibles, et qu’ils doivent s’endurcir parce qu’ils n’en ont pas fini avec ce genre de situation, d’ailleurs, ils en verront bien d’autres… ». Hé oui j’en ai vu bien d’autres depuis ces 20 à 30 dernières années, mais oserais-je dire que c’est hier comme maintenant, ça reste tout autant douloureux?!! La différence, c’est que j’ai acquis, adulte, les outils pour relativiser plus vite et panser mes blessures d’amitiés, que j’ai une psychothérapeute avec qui en parler et mettre du sens si besoin, et que, à présent, j’ose dire à la personne en question ce que je ressens, je m’affirme, et s’il le faut, je sais dire « ciao, adieu » sans regret . J’ai fait un gros travail sur mon estime de moi et c’est bien utile. Je sais aussi davantage me remettre en question, c’est moins douloureux. Et comme il vaut mieux être seule que mal accompagnée, je cultive désormais la qualité en amitié, pas la quantité. Tant mieux pour les heureux élus ;) .

  9. Tigerlily dit :

    Pareil pour moi, très peu d’amis mais à la vie à la mort. Des copains, mais à 40 ans je suis de moins en moins patiente alors de moins en moins de copains et de plus en plus de collègues ;)
    Et je rejoins Florette sur les nombreuses trahisons dans ce que je croyais être des amitiés, du coup je mets des années maintenant à n’avoir plus peur de faire confiance à quelqu’un que j’apprécie, à ne plus de demander s’il/elle ne va pas me planter du jour au lendemain.
    Mais quand le cap se passe c’est magique… Et ce sont des HQI mais pas toujours !



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Répondre à Cheval a Rayures