Enfants précoces : enfin une structure pour la Haute-Loire (Mon43, avril 2014)

Enfants précoces : enfin une structure pour la Haute-Loire (Mon43, avril 2014)Une info qui ravira les parents d'enfants surdoués de Haute-Loire ;)

 

Avec l'instauration d'une antenne en Haute-Loire, l'Association française pour les enfants précoces (AFEP) vient combler un grand vide dans le département. Elle veut œuvrer pour que la précocité intellectuelle ne soit plus une faiblesse, mais un atout. Et faire tomber quelques préjugés.

L'Association française pour les enfants précoces (AFEP) en Haute-Loire n'a que quelques mois et pourtant, sa responsable Nathalie Bellon croule déjà sous les coups de téléphone. D'autres parents qui ont, comme elle, un enfant intellectuellement précoce, se réjouissent de voir ouverte cette antenne locale qui veut s'attaquer à cette problématique jusque-là mise de côté. Problématique, car avoir un enfant qui possède des capacités intellectuelles au-dessus de la moyenne n'est pas toujours facile à gérer.

Un fonctionnement cérébral différent

« Ce sont des enfants qui ne fonctionnent pas comme les autres. Certains pourront vous réciter l'alphabet à l'envers à 4 ans mais ne sauront toujours pas faire leurs lacets à 10 », constate Nathalie Bellon.

 

POUR LIRE l'article en TOTALITÉ :arrow: c'est ici !

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

7 commentaires à “Enfants précoces : enfin une structure pour la Haute-Loire (Mon43, avril 2014)”

  1. Stéphanie dit :

    Bonjour,

    Je suis co-présidente de l’antenne de l’Anpeip Auvergne-Lozère.
    Bien qu’étant ravie que nous ne soyons plus les seuls à œuvrer en Haute-Loire, j’avoue être quelque peu surprise du commentaire concernant « le grand vide » dans ce département ?!
    Nous sommes présents depuis des années en Auvergne.
    En effet, nous intervenons régulièrement dans les établissement pour dispenser des « informations » auprès des enseignants,proposons des conférences, et entretenons d’excellents rapport avec l’inspection d’académie de Haute-Loire notamment.
    L’Afep se reconstruit en Auvergne depuis plusieurs mois et je m’en réjoui, en revanche, la précocité intellectuelle était prise en charge dans cette région depuis la création de l’antenne Auvergne soit 2005…

    Amicalement.

    • A. Zebrounet dit :

      Bjour,

      Je comprends votre étonnement, mais je vous conseillerais de prendre contact avec le e-magazine « Mon43 » pour souligner l’inexactitude de leur texte ;) Moi je n’ai fait que relayer l’info pour le coup…

      Alexandra

      • Stéphanie dit :

        Bonsoir,
        Contact pris avec le journaliste à l’origine de cet article. Il s’engage à faire paraître un nouvel article à ce sujet dès que je lui aurai transmis les éléments. Auriez vous la gentillesse de bien vouloir relayer cet article lors de sa parution ? Je ne cherche absolument pas à faire un quelconque conflit de territoire, mais je n’apprécie pas les méthodes de l’Afep qui n’ignorait pas notre existence ! Cela manque terriblement de fair-play à mon sens là où quelque soit la méthode, la seule chose à garder à l’esprit est que nous œuvrons tous pour la même chose, à savoir la reconnaissance et la prise en compte de la précocité intellectuelle dans l’éducation nationale ( je sais les textes existent… Il faudrait « juste » réussir à les faire appliquer !)

    • Sebas dit :

      Bonjour
      Au delà de cet oubli on ne peut que se réjouir de cette création. ..
      Bon vent et surtout merci pour tous nos zebrounets

  2. Laetitia dit :

    Bonjour,

    J’ai été diagnostiqué précoce dans un cabinet spécialisé sur Lyon et je souhaite désormais consulter sur Toulouse car j’ai déménagé. Cependant je ne sais auprès de qui je dois m’adresser, il existe tellement de psychologues… Je sais qu’il y a des grands cabinets de psychologies spécialisés en précocité sur Lyon, Paris, Avignon et Marseille. Tous ceux là sont vraiment loin de chez moi. Pouvez vous m’aider, me renseigner? Connaissez vous quelqu’un de compétent en Haute Garonne?
    Cordialement

    • Emma dit :

      Pourquoi ne pas joindre la permanence d’une association locale?
      Les bénévoles de l’ANPEIP Tarn & Garonne assurent un accueil téléphonique (06.24.73.24.04 ) qui vous permettra de trouver des coordonnées de professionnels avertis pouvant assurer la continuité de votre suivi.

  3. Stéphanie dit :

    Je tenais juste à vous remercier d’avoir publié ma réponse. Amicalement.



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article