Portait des enfants doués : leurs qualités (Arielle Adda dans Le Journal des Femmes, juin 2014)

Ecole primaire : trop longue pour les enfants doués ? (Arielle Adda dans LeJournalDesFemmes, avril 2014)L'année scolaire s'achève, & le mois de juin tire à sa fin avec une chronique d'Arielle Adda dans laquelle il est question des qualités des enfants à Haut Potentiel Intellectuel :up:

 

La psychologue spécialiste du surdouement évoque entre autres leur lucidité, leur sens de la justice... :-D

 

Un bien beau portrait, positif & réaliste de ces enfants souvent réduits, à tort, à des fragilités ou des difficultés :hearts:

 

Arielle Adda, psychologue grande référence française en matière de douance, est par l'auteure de 2 ouvrages de référence que je vous conseille vivement :

 

     

 

POUR lire la CHRONIQUE d'ARIELLE ADDA :arrow: c'est ici !

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

8 commentaires à “Portait des enfants doués : leurs qualités (Arielle Adda dans Le Journal des Femmes, juin 2014)”

  1. bastien dit :

    Les chroniques de Mme Adda sont toujours une parenthèse attendue, lumineuses, apaisantes, élégantes,
    pleines de douceur et d’une justesse incontestable. :)

  2. Rainbow dit :

    Ça me console, un peu.

  3. lechalote dit :

    Quand elle parle des justiciers, je n’ai réalisé que récemment que dans la série xmen, qui pose sans cesse la question de la normalité et de l’acceptation de ses dons et de sa différence, l’école est une école pour enfants doués (c’est le nom qui est écrit à l’entrée).

    • Ania dit :

      J’ai toujours pensé que X-men constituait une métaphore pour notre situation bien réelle…

      • Rainbow dit :

        Idem, mais pas seulement, cela parle de toutes les différences. Magnéto exprime ses pouvoirs pour la première fois lorsque juif il est conduit dans les camps par les nazis…le parallèle n’est pas anodin.

        • lechalote dit :

          Tiens, j’avais oublié cette partie. Or j’ai le sentiment que la spiritualité peut se développer radicalement dans les situations extrêmes…Je m’arrête là sinon je vais digresser sérieusement :-)

        • Ania dit :

          Je ne suis pas d’accord personnellement J’ai plutôt considéré cette partie comme un prétexte d’insertion historique (un peu comme la phase sur la crise de Cuba ou le meurtre de Kennedy. X-men étant une bd américaine, la propagande n’est jamais loin) car au final, le fait qu’il soit juif ou aucun autre type de différence, n’intervient plus jamais dans l’histoire, la mutation étant au-delà de toutes les autres différences puisqu’ils sont rejetés peu importe à quel pour ils sont semblables à d’autres humains. Pour moi, c’est surtout le fait que la colère et la peur alors que sa mère est menacée (donc des émotions fortes) déclenchent tout son potentiel à ce moment précis qui compte et qu’à jamais Magnéto finira par se construire, évoluer, grandir et s’améliorer dans l’opposition aux autres contrairement au professeur qui le fait en allant vers eux. Je pense que si X-m’en parlait de toutes les différences, on en entendrait parler plus souvent au cours du récit, ce qui n’est jamais le cas. C’est toujours mutants vs. Homo sapiens sapiens. Les juifs n’adhèrent pas aux mutants juifs, les américains n’adhèrent pas aux mutants américains et détail fort : Raven/Mystique est abandonnée par ses propres parents à cause de sa différence qu’ils ne peuvent acceptés.

          En tout cas, je pense que X-men est un des rares comics qui se démarquent vraiment et qui est à voir et à analyser :)

          • Rainbow dit :

            Justement! La mutation surpasse toutes les autres différences dans le film et du coup, elle met tous les êtres humains normaux sur un pied d’égalité et ainsi, les différences religieuses, ethniques ou autres se fondent au profit d’une seule même humanité sans pouvoir mutant. Mais le fait que le scénario introduise la mutation génétique à ce sombre moment précis de histoire de l’humanité démontre bien le parallèle avec l’absurdité de la crainte de la différence et de tout ce que les hommes ont toujours pu mettre en œuvre pour essayer de l’éradiquer. Certes, Magnéto a peur et est en colère et c’est cette peur qui le pousse à exprimer ses pouvoirs pour la première fois, mais cela aurait aussi bien pu se produire dans un tout autre contexte et à une tout aurtre époque que le génocide juif comme par exemple dans Wolverine origins quand Logan exprime pour la première fois ses pouvoirs quand son père alcoolique menace de tuer sa mère…



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Répondre à bastien