Comment faire du latin quand l’emploi du temps ne le permet pas ?

Star Wars version Latin ^^Je vous en parlais samedi dans le billet sur les 1ères impressions suite à la rentrée en 5ème du zébrillon : il y avait eu une mauvaise surprise !

 

Alors que le loustic devait à la fois être en section bilangue (anglais / allemand) & faire du latin, il s'est retrouvé à finalement (suite au changement de collège & pour une question d'emplois du temps) ne pas pouvoir bénéficier de l'option latin :oops:

 

Mis au pied du mur le jour de la rentrée, nous étions fort contrariés par ce changement de programme de dernière minute, mais aussi déterminés à trouver une solution.

 

L'offre de la principale consistant à demander à l'enseignante de latin de le prendre l'an prochain, en 4ème donc, ne m'apportait que peu de satisfaction, même si à ce moment là, il pourrait alors cumuler allemand & latin.

 

Il me semble en effet qu'il aurait été dommage pour lui de ne commencer le latin que l'an prochain, quand tous les autres élèves l'auraient, eux, pratiqué durant 10 mois & seraient alors en 2nde année :(

 

Et alors que je tapais les lignes de mon billet samedi matin, tournant & retournant le problème en tous sens dans ma tête, m'est revenue instantanément en mémoire une lecture datant de 2 ans sur un forum de discussions.

 

Il y était question d'un collégien voulant faire du chinois & dont l'établissement ne le proposait malheureusement pas en option. Sa mère était passée par le CNED.

 

Je venais de trouver LA solution : les cours à la carte ! :round:

 

J'avais trouvé cette idée particulièrement intéressante & l'avait gardée dans un coin de l'esprit, just in case ;)

 

Comment faire du latin quand l'emploi du temps ne le permet pas ?Les cours couvrent l'intégralité d'une matière sur une année scolaire. Nous proposons un grand choix de langues vivantes en LV1 et LV2 : allemand, anglais, arabe littéral, chinois, espagnol, hébreu, latin, grec ancien, russe, etc.

Votre enfant souhaite suivre une matière non proposée dans son établissement ou incompatible avec son emploi du temps. Avec l'autorisation du chef d'établissement il s'inscrit en cours à la carte réglementé. Son relevé de notes est automatiquement transmis au collège qui l'intègre dans le bulletin trimestriel.

Votre enfant souhaite découvrir une matière ou progresser à titre personnel : il s'inscrit en cours à la carte. Il bénéficie des mêmes prestations pédagogiques. La synthèse des résultats vous est adressée directement.

 

Le CNED (qui est, je le rappelle, le Centre National d'Enseignement à Distance - c'est à dire l'école publique à distance) propose donc ces cours à la carte sous 2 formats : réglementés & libres :up:

 

Pour nous, ce sera en mode "cours de latin réglementés", puisque la principale à qui j'ai soumis ce matin l'idée est ravie de cette initiative & accepte d'appuyer l'inscription :-D

 

Ainsi, le zébrillon fera bien comme convenu bilangue & latin, & tout le monde est heureux.

 

A noter que ces cours à la carte, lorsqu'ils sont en formule réglementée (c'est à dire avec accord écrit de l'établissement scolaire), sont gratuits dans le cas d'enfants qui soient à la fois :

 

- âgés de moins de 16 ans
- vivant en France
- solarisés en public ou privé sous contrat d'association avec l'Etat

 

Les cours à la carte réglementés du CNED (cliquez pour ouvrir)

Les cours à la carte réglementés du CNED (cliquez pour ouvrir)

 

Dans le cas contraire, voici les tarifs des cours à la carte "libres" :

 

Les cours à la carte libres du CNED (cliquez pour ouvrir)

Les cours à la carte libres du CNED (cliquez pour ouvrir)

 

En ce début d'année scolaire, la chose pourra peut-être intéresser des lecteurs dont la zébrette ou le zebrounet serait dans une situation similaire ou voulant s'essayer à une matière que le collège ne propose pas :smile:

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

25 commentaires à “Comment faire du latin quand l’emploi du temps ne le permet pas ?”

  1. lg dit :

    voilà une alternative qui va vous redonner le sourire!
    question peut-être un peu déplacée…fiston vient d’être « détecté », n’a jamais sauté de classe et entre en CM1…le psy évoquait au sortir du bilan à chaud au sortir du test un saut…qui me fait peur en CM1…est-ce que le programme ne lui manquera pas en CM2? l’école freinera des 4 fers c’est sur, je prépare nos arguments…
    dois-je lorgner (ou non?) vers les cours du CNED pour aider fiston à ne pas pâtir d’un saut CE2/CM2? l’école ne le loupera pas c’est certain…(en même temps ça me parait un peu « trop » pour du primaire le CNED)
    puis-je simplement me contenter d’un ouvrage genre cahier de vacances (?)…
    ou certains sites?

    bref…je plonge dans ce monde avec moultes questions! enfin je vous lis depuis plus de 2 ans mais on a un peu perdu de temps suite à une rencontre avec une psy mal renseignée sur le sujet :-?

    • Tigerlily dit :

      J’ai sauté le CM2 à l’époque lointaine, je n’ai jamais eu l’impression d’avoir raté qqch une fois en 6è. Si le psy pense qu’il peut/doit, faites confiance à votre fils, expliquez-lui que s’il manque quelques notions, vous les verrez ensemble, par exemple avec un cahier de vacances, ça suffit largement pour les EIP qui ont besoin à cet age de voir une fois la leçon pour la retenir.
      Mon fils est passé de CE1 en CE2 en milieu d’année dernière, la maitresse l’avait prévenu qu’elle lui donnerait des fiches pour rattraper les notions manquantes au cas par cas… il n’en a jamais eu et a passé la fin de l’année à nous dire que c’était génial l’école, phrase qu’on n’avait pas entendue depuis des années. D’un coup il lui a fallu travailler et c’était tant mieux, il a adoré ça !
      Si cela vous inquiète, commencez par un cahier de vacances pour l’entrée en CM2 et vous verrez bien.

      • lg dit :

        merci!
        comme je ne connais pas bien les programmes et que l’an dernier l’enseignante a un peu levé le pied avant de partir à la retraite, je suis un peu perdue mais effectivement au primaire ce ne doit pas être trop sorcier à trouver!

        • Aflona dit :

          Bonjour lg
          Ma fille a « sauté » le CM2. Saut de classe décidé en mai du CM1, à notre demande (sur insistance des professionnels qui l’ont vue à ce moment là), avec opposition farouche de l’enseignante. La directrice était moins raide, et nous avons du court-circuiter l’enseignante.
          Nous avons choisi de ne RIEN lui faire travailler pendant les vacances, justement pour qu’elle ait un peu à travailler en 6ème. La seule chose qui lui manque, c’est de la grammaire (qui aurait due être faite en CM1, ou au moins pus avancée!), mais cela ne l’a pas empêchée d’avoir plus de 15 de moyenne générale toute l’année. L’intégration au collège a été un peu plus laborieuse pour elle, mais aujourd’hui, en début de 5ème, qu’est-ce qu’elle est bien!
          Ecoutez davantage ceux qui connaissent votre enfant que les programmes, à mon humble avis.

          PS: pour mon fils, qui a un profil bien différent, je pense que nos choix seraient/seront différents.

          • nathalie dit :

            J’ai un enfant qui a fait CM1-CM2 en 1 an. ce n’est pas une bonne solution d’être ainsi trimballé entre deux classes mais il n’y a eu aucun problème avec d’éventuelles lacunes par la suite.
            Il faut juste réfléchir au problème du collège : si le collège de secteur ne vous paraît pas convenir, il faut souvent s’y prendre dès octobre pour trouver une place dans un collège privé. Si le saut est décidé en fin d’année il risque d’être trop tard pour choisir le collège. De même certaines options très demandées (CHAM) commencent le processus de sélection tôt dans l’année.
            Le saut n’a cependant rien d’obligatoire, certains enfants se trouvent très bien sans saut. Les psys me paraissent souvent un peu dogmatiques sur ce point. Je pense que le choix du collège est le plus important pour maintenir la motivation.

  2. Lana dit :

    Est-ce que ça marche aussi pour la physique? Zébrounet est entré en sixième après avoir sauté le CM2 et est déjà un peu déçu par la facilité de ce que l’on leur demande, mais surtout par l’absence de « vraies » matières… Et aussi, que comptez-vous faire l’an prochain? En effet, il risquerait d’avoir un an voire plus d’avance sur ses petits camarades qui n’en seraient qu’à la découverte de la matière..?

  3. Bastien dit :

    Alexandra,
    Ne faut-il pas modifier le texte en dessous de la 2ème page du CNED,ce sont les cours à la carte libre dont-il s’agit,je crois? ;)
    Comme tjs,vos articles représentent une aide précieuse,un gain de temps dans nos recherches,nos interrogations :dots:

  4. Madeleine dit :

    bravo
    Votre collège bien que publique semble ouvert
    très bien pour lui et pour vous aussi bien sûr

  5. Borde dit :

    êtes-vous sûr de la faisabilité ? j’avais contacté le CNED en juin car ma fille vient de rentrée en 6ème dans un établissement qui ne propose pas d’option bilangue. je souhaitais qu’elle puisse malgré tout suivre une seconde langue, en cours réglementée. le CNED m’a indiqué que c’était impossible??? parce que si c’est possible, je prends, même du chinois !

  6. Amandine dit :

    Ah mais je ne savais pas que c’était gratuit pour nos zèbres et zébrettes !!!…
    Je garde dans un coin de ma tête pour l’année prochaine (en espérant ne pas en avoir besoin…).
    Merci ;-)

  7. Guifig dit :

    Mon zèbre a suivi avec succès son année complète de 3° au CNED en inscription libre, tout en étant scolarisé dans un collège public en classe de 4°.(nous ne voulions pas le déscolariser)..Les cours sont super bien faits c’est un excellent support pour nos zèbres qui aiment pouvoir approfondir les différentes matières, un excellent apprentissage du travail en autonomie.
    Cette année il vient d’entrer au lycée en classe de seconde, il avait choisi 2 enseignements d’exploration et une langue vivante en facultatif mais malheureusement il ne peut pas cumuler, il va donc faire des enseignements à la carte au CNED mais encore une fois c’est à nous que cela va coûter car il n’entre pas dans le cadre de l’inscription réglementée mais de l’inscription libre : on nous oppose une surcharge de cours et de travail..

  8. Marina dit :

    Super !! Effectivement cette solution est à la portée de tous et il fallait y penser! :)
    Je gage que la directrice saura proposer cette solution à quiconque ne se satisfera pas des emplois du temps qu’elle aura concocté! ;)

  9. babim11 dit :

    Bonjour!

    Encore une super info… ce n’est plus Alexandra c’est « Huggy les bons tuyaux »!! 8)

    Et encore un grand merci.

  10. rainbow dit :

    Il faut que je vois si l’on peut faire pareil pour le grec ancien qui n’est pas enseigné dans le collège de mon zèbre….

  11. delphezebrique dit :

    :) Bonjour, par expérience ma fille aînée à fait les cours à la carte l’année dernière et tout s’est bien passée. Elle a fait un passage de 4 ème à 2 nde avec le cned. C’est d’ailleurs le principal de son collège qui nous l’a recommandé. Mais concernant le latin toujours ma grande l’a commencé en 4 ème avec un an de retard par rapport aux autres élèves et ce retard à été comblé en moins d’un trimestre,avec l’aide de sa prof évidemment qui la gardait 5 minutes après la fin des cours elle a fini à 19 de moyenne en fin d’année. onc c’est aussi tout à fait faisable aussi.

  12. Victoire BD dit :

    Bonjour,
    Je découvre avec bonheur et intérêt votre post ! Je viens de consulter le site du CNED, mais déception, le cours que rêve de suivre ma fille n’est pas proposé pour elle… du moins pas tout de suite ;-)
    Iris vient de rentrer en CM1 (saut de CE2) et a 8 ans tout juste. Elle me « tanne » depuis le CP pour faire du grec ancien : pas de cours au CNED avant la 3ème…
    Qui aurait une idée ?
    Merci de vos réponses !

    • nathalie dit :

      Pourquoi ne pas chercher du côté des cours particuliers et mettre une petite annonce ? Pour une initiation, ça pourrait intéresser un lycéen . Il existe maintenant des cours en ligne (http://flot.sillages.info/?portfolio=grec-ancien-debutants) mais je doute que ça soit adapté au niveau primaire ?

  13. Fab dit :

    Salut,

    C’est exactement la solution à laquelle on pensait. Le CNED fait plein de trucs. Dont des cours d’été, dont du soutien scolaire, dont des matières que l’emploi du temps ne permet pas de suivre.

  14. Valérie dit :

    Pour l’instant, nous ne sommes par concenés, mais je garde l’info dans un coin de ma tête (comme vous !) pour la ressortir, si besoin, dans quelques années !
    Merci beaucoup :-D :)

  15. Vero dit :

    Bonjour,
    pour info, les cours du CNED sont disponibles gratuitement sur le site : http://www.academie-en-ligne.fr. Bien sur, il n’y a pas de correction de devoirs ni de soutien du CNED, mais ça peut servir.

  16. sev dit :

    C’est trilangue du coup :idea:

  17. Tom dit :

    Merci pour le tuyau, je suis exactement dans le même cas (classe 4e euroanglais incompatible avec le latin). Le collège ne connaissait pas la solution mais m’a rempli le dossier sans problème, j’ai donc tout envoyé hier, on verra comment ça se passe…

    • hélène dit :

      Je trouve aussi que les langues « en plus » avec le CNED ça permet d’aider nos enfants à avoir du grain à moudre. Mon aîné fait ainsi du japonais en LV3 avec le CNED depuis la seconde, c’est gratuit puisque pas proposé dans son lycée, et qu’en plus avec son année d’avance il n’a pas 16 ans, même en début de terminale (il est du 8 septembre ;-)). Jusqu’ici ça s’est bien passé, là avec la fin du premier trimestre de terminale c’est plus rude, mais surtout parce que la filière qu’il a choisie comporte beaucoup d’heures de cours, S SI, 35 heures de cours par semaine + 2 heures de transport quotidien (nous vivons à la campagne).
      Pour ma deuxième aujourd’hui en cinquième j’aimerais bien lui faire démarrer deux LV2, une en classe, l’autre avec le CNED… à voir si je pourrai bénéficier du cours reglementé… Pour le moment ce n’est qu’un projet.

  18. Jean-Michel Ravina dit :

    Je viens de lire votre livre avec beaucoup d’intérêt. Arielle Adda, qui m’appelle son petit frère car c’est mon père qui l’a mise au monde, est la psychologue que je vous aurais conseillé si je vous avais découvert avant. Je suis ancien membre de Mensa et la grosse inquiétude (infondée après contrôle car j’étais chargé de test Mensa et je me les suis fait reoasser) était d’avoir perdu en niveau après un avc, les seules séquelles étant psychomotrices. Quand on se fait THQI, on tient à le rester.



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article