Vous avez dit HP ? (Repairage.ch, novembre 2014)

Vous avez dit HP ? (Repairage.ch, novembre 2014)Courant & fin du mois d'octobre, le site suisse "Repairage.ch" (qui est un site de conseils en recrutement & orientation professionnelle crée par la psychologue Anne-Laure Fontannaz) a mis en ligne 2 très chouettes infographies sur le fonctionnement des personnes à haut potentiel intellectuel :-D

 

Le 09 octobre elle publiait ce billet : "Drôle de zèbre – les HP expliqué aux HP", avec une 1ère infographie sur le cerveau des zèbres :)

 

Vous avez dit HP ? Infographie du fonctionnement du cerveau des surdoués  :) (cliquez pour agrandir)

Vous avez dit HP ? Infographie du fonctionnement du cerveau des surdoués (cliquez pour agrandir)

 

Haut-potentiel, surdoué, enfant intellectuellement précoce, hyperefficient,voilà autant de manières, plus ou moins maladroites de qualifier ces enfants qui ont un mode de fonctionnement différent.
Ces appellations ont l’inconvénient de sous-entendre que ces enfants ont quelque chose de « plus », or la plupart de ces enfants se distinguent par une estime d’eux-mêmes plutôt basse et ne se reconnaissent donc pas dans ces qualificatifs quelque peu vantards.
La notion de « potentiel » est elle aussi gênante car elle sous entend que l’enfant à toutes les cartes en main pour réussir. S’il n’y arrive pas, l’impression de gâcher ce magnifique potentiel viendra nourrir sa culpabilité. Cela ne fait que rajouter de la pression et du stress supplémentaires pour des enfants qui naturellement sont déjà très exigeants envers eux-mêmes.

Comment trouver le mot qui résumerait cette complexité sans faire de réduction, sans coller d’étiquettes,…Le défi est de taille. Jusqu’ici, celle qui a su le mieux le relever est sans doute Jeanne Siaud-Facchin qui les nomme les « zèbre », en référence à leur atypie et leur singularité.

 

POUR LIRE la SUITE de l'ARTICLE :arrow: c'est ici !

 

 

Et le 30 octobre, Anne-Laure Fontanaz publiait : "Drôle de zèbre – Vous avez dit HP? (suite)" avec une 2nde infographie, cette fois sur le fonctionnement émotionnel des personnes HQI / THQI ;)

 

 Vous avez dit HP ? Infographie du fonctionnement émotionnel des surdoués (cliquez pour agrandir)


Vous avez dit HP ? Infographie du fonctionnement émotionnel des surdoués (cliquez pour agrandir)

 

Voilà pour ces 2 infographies très sympas à mon sens :up:

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

8 commentaires à “Vous avez dit HP ? (Repairage.ch, novembre 2014)”

  1. Dumbo dit :

    Bravo, merci, c’est très bien fait en effet !
    La forme éclatée en étoile est particulièrement bien adaptée qui plus est :)

    On retrouve toujours cette masse de paradoxes, comme « D’un côté tu es souvent convaincu d’avoir raison, mais cela ne t’empêche pas de douter de toi »… :-P

  2. Cat dit :

    Merci pour ce partage! C’es génial! je vais montrer ça à mes zèbres à qui j’ai déjà expliqué tout ça, mais en image, ça va leur parler beaucoup plus!

  3. Houillon dit :

    Bonjour,
    Oui,et dans les grands traits descriptifs de cette infographie,je retrouve bien de nombreux éléments essentiels qui correspondent bien à certaines choses fondamentales dans tout ce qui constitue la singularité de mon être en tant que surdoué…Néanmoins,et sans peine,je reconnais aussi que cela ne concerne pas uniquement les surdoués,à des degrés différents…

  4. Nat dit :

    Ces cartes sont « parlantes » mais, comme je l’ai dit dans mon commentaire posté sur ce site/blog (?) pour mieux comprendre le fonctionnement « zébré », il m’est nécessaire d’avoir des points de comparaison, des références. J’aurais aimé trouver une liste non exhaustive (sous forme de shéma) des fonctionnements intellectuels et émotionnels des personnes hp et « normales ». Par exemple, je ne vois pas trop de quelle manière on peut dire qu’une émotion peut-être ressentie plus fortement sans comparaison avec un point de départ, une norme. Et comment peut-on quantifier le ressenti d’une émotion ? On peut juste voir son expression me semble-t-il. De même pour les sensations, quelle est la norme ? Est-ce qu’on se fie aux dires ou est-ce le fruit d’études ? Je ne comprends pas trop non plus le concept des pensées en continu, existe-t-il des cerveaux dans lesquels les pensées s’arrêtent ?
    Quelqu’un aurait-il trouvé ce type de tableau comparant le fonctionnement normal et zébré ?

    Mes questions peuvent paraître naïves ou remettant en cause des données admises et connues, ce sont juste des questions auxquelles je ne trouve jamais de réponse mais c’est sans doute parce que je n’ai jamais rencontré les études qui en parlent. Merci d’avance à la où les personne(s) qui pourrai(ent) m’indiquer où se trouvent les réponses.

    • Houillon dit :

      Bonjour,
      Non,vos questions ne sont absolument pas naives,et elles ne remettre pas du tout en cause des données admises et connues :Tout simplement,et au regard de la réalité qui fait que tout Homme est porteur de sa propre singularité,qu’il soit surdoué ou pas,on ne se pose jamais ces questions de cette façon car il est impossible d ‘établir des normes absolues…Autrement,et sur la vie des émotions qui varie toujours d ‘un individu à l’autre,on a toute une littérature,scientifique,psychologique,neurologique,littéraire qui permet de trouver des réponses intéressantes à toutes ces questions que l’on peut se poser sur les émotions.Cette littérature générale sur les émotions est si vaste que je ne pourrai pas vous donnez immédiatement des références précises,mais vous n’aurez aucun problème à trouver des livres,revues etc…qui traitent ce sujet.

      • Nat dit :

        Merci pour votre réponse. Je suis de votre avis et je ne conçois pas une norme absolue. Comme vous, je pense que chacun est porteur de sa singularité. Du coup, comment comprendre un fonctionnement que l’on dit différent s’il n’y a que des différences et qu’il n’existe pas « d’homme standard ». Autrement dit comment/sur quelle base déterminer le fonctionnement d’une personne haut potentiel ? Existe-t-il un fonctionnement standard d’une personne haut potentielle alors qu’il n’existe pas de fonctionnement standard de l’homme (« normal ») ?

        Un exemple entre tous me pose problème : on écrit souvent au sujet d’une personne haut potentiel que ses pensées ne s’arrêtent jamais. Qu’elle a comme un petit vélo dans la tête. Je conçois mal qu’une personne « standard » (même si ça n’existe pas mais je n’aimerais pas dire : « une personne non haut potentiel »), voient ses pensées s’arrêter… Un cerveau ne peut s’arrêter tant que son détenteur est en vie et en bonne santé. Donc une personne « standard » a aussi des pensées en continu, non ? J’ai la même approche avec la pensée en arborescence. Je pense que chez tout le monde une pensée en entraîne une autre, puis encore une, etc. On a tous des associations d’idées à l’infini, non ?Connaissez-vous quelqu’un chez qui ça s’arrête ? D’où ma question, comment fonctionne une personne « normale » ?

        J’ai tout de même l’impression que mes questions sont naïves ou alors, je ne me pose pas les bonnes questions car tout le monde semble comprendre ce que je ne comprends pas. Il me manque donc certainement des bases que je n’ai pas trouvées. Si vous les connaissez, pourriez-vous me donner une piste ? Je précise que je me range (a priori) dans la catégorie standard, ce sont mes enfants les HP.

  5. Antoine M dit :

    GE-NIAL !
    Avec la feuille de route de l’ASEP vue aussi via ce blog, j’ai un super kit résumé et pratique de Noël pour les parents en plein questionnements autour de moi… et pour moi-même vis à vis de mes enfants. Un très sincère merci !

  6. Philippe dit :

    Bonjour à tous,

    Merci beaucoup pour ce bel article vulgarisé. J’ai été diagnostiqué « zèbre » à 39 ans lors d’une cure de désintoxication éthylique. J’étais alors sujet de mémoire d’un étudiant en psychologie et c’est sa prof qui c’est attardée sur mon cas. Malgré beaucoup d’éclaircissements sur mon cas qui n’est pas unique, j’ai compris un tas de choses sur mon propre fonctionnement et celui de mes enfants. Et oui, les chiens de font pas des chats. Et c’est toujours un réconfort de lire vos témoignages et vos articles qui au fil des lectures m’encourage à être ce que je suis, qui j’ai envie et non ce qu’il convient d’être. Fort heureusement, j’ai rencontré mon épouse avec qui je me suis marié très vite, et qui est dans le même processus de réflexion que nous. Un vrai bonheur de se sentir devenir sois. Même à 44 ans aujourd’hui.

    Merci à vous tous.



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article