À Mouvaux, des pistes pour accompagner les enfants précoces (NordÉclair, juin 2015)

À Mouvaux, des pistes pour accompagner les enfants précoces (NordÉclair, juin 2015)Le quotidien Nord Éclair a publié un article sur les enfants surdoués : "À Mouvaux, des pistes pour accompagner les enfants précoces" :)

 

Il y est question d'une conférence donnée à Mouvaux, dans les environs de Tourcoing, animée par une coach, & visant à donner des pistes aux parents...

 

Mon enfant a une forme d’intelligence particulière, est-il surdoué ? L’enfant dont j’ai la garde est hyperactif, est-il précoce ? La conférence mise en place par le RAMI sur les enjeux de la parentalité, et animée par Swan Verstrepen samedi matin au RAMI, tendait à donner des pistes plutôt que des réponses tant le diagnostic est complexe.

Deuxième formation à la parentalité sur les sept inscrites au programme de 2015. Le thème des enjeux de la précocité a motivé cinq personnes à s’inscrire, trois d’entre elles avouant être particulièrement concernées et dans l’attente de réponses. Si elles ne les ont pas obtenues, elles ont tout du moins appris la complexité du diagnostic et trouvé des pistes pour comprendre et accompagner l’enfant dit « précoce » grâce aux explications de Swan Verstrepen, qui a un cabinet de psychothérapie, coaching et guidance parentale à Lille.

C’est parce qu’elle a rencontré beaucoup d’adultes qui présentent nombre d’aspects de la précocité : « une intelligence brillante, un charisme, et pourtant un manque d’assurance et le sentiment d’être nul », qu’elle s’est lancée dans ce créneau.

 

 

POUR LIRE la SUITE :arrow: c'est ici !

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

4 commentaires à “À Mouvaux, des pistes pour accompagner les enfants précoces (NordÉclair, juin 2015)”

  1. Philippe PAILLA dit :

    L’article insiste sur la nécessité du bon diagnostic et donc de tests et bilans psychologiques complets. Je suis bien entendu parfaitement d’accord avec ça. Mais il termine en mettant en avant les coûts relativement élevés de ces tests et examens.
    Chargé de mission EIP à la DSDEN des Ardennes, je me dois de dire que ces bilans peuvent être effectués gratuitement par les psychologues scolaires à l’école primaire et les conseillers d’orientation psychologues en collèges et lycées. Ces derniers sont désormais de mieux en mieux formés et sensibilisés aux problématiques de haut potentiel et ils sont une alternative que je ne peux que recommander. Les bilans sont ainsi accessibles à tous !

    • A. Zebrounet dit :

      Pour ma part je nuancerai bcp ce conseil car :

      1) les tarifs ne sont pas aussi élevés qu’annoncés lorsqu’on s’adresse à des cabinets à taille humaine
      -> http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/2015/04/26/questionnements-parmi-les-plus-repandus-dans-vos-courriers-a-propos-de-surdouement-tests-psychometriques-sauts-de-classe/

      2) je ne recommande surtout pas les psy scolaires qui, comme les psy dans les CMP / CMPP ne sont que ts peu souvent connaisseurs de la douance &/ou des troubles du spectre autistique :(
      -> http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/2012/02/17/detection-des-enfants-surdoues-par-les-psychologues-scolaires/

      • Philippe PAILLA dit :

        Pas de généralisation sur les psychologues scolaires comme sur ceux des CMPP, (ou d’autres métiers d’ailleurs) car les choses changent beaucoup ces derniers temps. La formation prend mieux en compte les HP et la « cause » progresse donc à l’ éducation nationale. Il faut effectivement se renseigner avant , et ne pas hésiter à prendre contact avec les référents EIP Education nationale.

        • A. Zebrounet dit :

          Aucune généralisation dans mon discours, mais une approche réaliste & pragmatique au contact de 100aines de témoignages que je reçois chaque semaine de familles ayant accepté l’intervention d’un psychologue scolaire ou de CMP / CMPP :)

          Pour les référents, je le répète autant que possible oui, & ne pas hésiter non plus, qd le référent n’est pas réactif (cela arrive en ce moment même à une famille avec un EIP en profonde détresse en région parisienne :( ) à saisir le supérieur hiérarchique du référent, à savoir le coordinateur académique :up:



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article