A quoi ressemble un samedi au congrès PSYRENE ?

A quoi ressemble un samedi au congrès PSYRENE ?Comme je vous en faisais part sur le blog, il y a une semaine jour pour jour, je partais assister à la 2nde journée du congrès PSYRENE annuel :)

 

Organisé par le centre du même nom, lui-même crée par la chercheuse & docteure en psychologie & neurosciences Fanny Nusbaum, ce congrès se tenait à la faculté de médecine de Lyon...

 

Comme je vous l'avais déjà précisé dans mon billet précédent, le nom de PSYRENE a été pris pour signifier le mix de 3 notions : PSYchologie, REcherche & NEurosciences :up:

 

N'ayant assisté qu'au volet du samedi je vous invite à lire les billets de la fille du Cheval à Rayures pour sur les conférences qui se sont tenues la veille, le vendredi 03 juillet 2015 : par ici & par là 8)

 

Le thème de ce congrès était "Petits arrangements avec les apprentis-sages" & on comptait 6 intervenants pour cette 2nde journée :

 

 

☑ le Pr René Roussillon de l'université Lyon 2 ouvrit le bal à 09h00 avec son intervention : L’épigenèse interactionnelle : de la préconception à la réalisation !

 

Ce fut intéressant... mais très (trop à mon goût) orienté psychanalyse (forcément ! C'est le domaine de René Roussillon).

 

Pour que les gènes soient efficaces, il faut qu'ils s'expriment (comprendre par là, qu'ils aient l'opportunité de le faire !)
[Dr Jacques Cosnier, professeur émérite]

 

A titre personnel, vous le savez - je ne m'en cache pas sur le blog - je ne suis pas une grande fan des thèses psychanalytiques qui adorent rattacher à peu près tout & n'importe quoi aux histoires de plaisir, de pulsions sexuelles & de refoulements.

 

Il est vraiment étonnant de constater combien TOUT est sexuel pour ces gens ! J'ai pu observer la chose de près pendant 2 semestres, toujours aussi perplexe devant cette grille de lecture que je ne partage pas.

 

Bref, ce fut donc le cas ici aussi, avec des exemples toujours basés sur les actions (ou les mots) de la maman, ayant des répercussions sur son bébé (à noter que jamais l'attitude du père n'est mise en lien avec celle de l'enfant, aucun reproche ne lui est fait).

 

Une plongée (en apnée pour moi :-? ) aux côtés des grands classiques du genre : S. Freud, W. Bion, D. Winnicott pour identifier les conditions qui vont permettre d'optimiser les compétences, les potentialités, les virtualités de chacun.

 

A la fin de son intervention - au demeurant intéressante, je le répète (intervention qui m'a notamment permis de comprendre de manière fort logique pourquoi la psychanalyse considère l'autisme comme une psychose. Tout ça n'est pas surprenant quand on observe attentivement le cheminement de pensée qui est celui des pro-psychanalyse) - il a tout de même précisé que tout ce qu'il avait dit pouvait être appliqué à un père... Sauf que pendant une heure, il n'a été question que de la mère, en toutes circonstances :roll:

 

René Roussillon est par ailleurs l'auteur de très nombreux ouvrages dont :
- "Manuel de psychologie & de psychopathologie clinique générale"
- "Manuel des médiations thérapeutiques"

 

      
Cliquez pour ouvrir        Cliquez pour ouvrir

 

 

☑ le Dr Jean-Arthur Micoulaud-Franchi de l'université de Bordeaux prit la suite pour "NeuroFeedBack & performance"

 

Ici un domaine qui m'est totalement étranger ! Le NeuroFeedBack n'est pas à confondre avec les TCC (pour Thérapies Comportementales & Cognitives) : le thérapeute n'intervient pas de la même façon sur les représentations du patient. Il est basé sur un dispositif technique qui établie un lien direct entre représentation des états cérébraux & représentation mentale.

 

Ou comment mettre en branle une activité cognitive qui va venir modifier l'activité EEG (= activité électroencéphalographique). Son rôle est d'apprendre au cerveau à obtenir un état approprié & de parvenir à s'y maintenir. Il s'agit donc d'une forme de modification du comportement :!:

 

NeuroFeedBack & performance

 

NeuroFeedBack & performance

 

NeuroFeedBack & performance

 

J'ai appris aussi à l'occasion de cette conférence qu'il s'agissait d'une technique expérimentale plutôt discutée, même parmi les praticiens. Et qu'il existait (sur le NeuroFeedBack) un effet d'apprentissage, trop peu souvent souligné selon Jean-Arthur Micoulaud-Franchi.

 

Il affirme également que le NeuroFeedBack a un niveau de preuve excellent sur le TDA/H, ce qui semble logique puisqu'il a une action de régulation de l'attention.

 

En résumé, une conférence très instructive donc :up:

 

Jean-Arthur Micoulaud-Franchi est co-auteur de "Neurophysiologie clinique en psychiatrie: pratique diagnostique & thérapeutique".

 


Cliquez sur la couverture pour
ouvrir les détails du livre

 

 

☑ après une petite pause, le Dr Bernard Croisile, responsable du Centre Mémoire de ressources & de recherche des Hospices civils de Lyon a présenté "Mémoires & apprentissage" :)

 

D'emblée Bernard Croisile, qui est un personnage très énergique & plein d'humour, insiste sur LES mémoires, au pluriel !

 

La mémoire (d'un individu), qui est sélective par nature, est
- ce qu'il a vécu
- ce qu'il sait (ce qu'il a appris tout au long de sa vie, volontairement ou incidemment)

 

Les processus mnésiques sont complexes & s'appuient sur 3 étapes essentielles : l'encodage, le stockage, la récupération. De plus, pour créer une trace mnésique il faut qu'il y ait présence de 2 facteurs indispensables : l'éveil & l'attention sensorielle de l'individu.

 

Mémoires & apprentissage

 

Mémoires & apprentissage

 

Mémoires & apprentissage

 

Bernard Croisile souligne combien il est faux de se représenter nos souvenirs comme s'ils étaient stockés dans un tiroir qu'il faudrait aller ouvrir pour faire remonter l'information. Il explique ainsi que nos souvenirs sont en fait dispersés, de manière déconstruite, dans les différentes aires sensorielles du cerveau, à la manière d'un livre dont on détacherait les pages une à une pour les ranger dans différents dossiers.

 

Lors de la phase de récupération (qui peut être volontaire : en rappel libre, en rappel indicé ou en rappel en reconnaissance ; comme involontaire), notre cerveau va devoir reconstituer ce livre du souvenir que nous appelons. Pour ce faire, il va aller rechercher page après page ce qui a été encodé puis stocké (donc, mémorisé) !
Mais il arrive qu'en toute bonne foi, au milieu du livre on trouve une (ou des) page(s) erronée(s) ; ce qui donne un souvenir précis, mais pouvant tout à fait comporter un certain nombre d'erreurs. Bernard Croisile insiste sur le fait que notre mémoire est sélective, infidèle & oublieuse.

 

La mémoire n'essaie pas d'être exacte, mais d'être précise.
[Dr Bernard Croisile]

 

En bref une conférence véritablement passionnante (enfin, qui moi m'a passionnée ;) ) qui se termine sur la conclusion suivante de Bernard Croisile : la mémoire exploite le passé pour créer le futur, l'avenir.

 

A noter qu'il est en outre l'auteur de "Tout sur la mémoire" paru aux éditions Odile Jacob :up:

 


Cliquez sur la couverture pour
ouvrir les détails du livre

 

Et je partage une vidéo de Dr Croisile réalisée à la sortie de ce livre en 2009 :)

 

 

 

☑ puis le Dr Guy Missoum de l'université Paris X Nanterre La Défense donna sa conférence sur : "Modélisation systémique de la réussite sportive : compétences & entraînement mental, partenaires de l’optimisation des performances".

 

Alors là... comment vous dire ? Honnêtement c'est la conférence qui m'a le moins captivée de la journée, probablement parce qu'elle touchait un domaine qui est à 10 000 lieues de mes préoccupations.

 

Ne m'intéressant pas du tout à la sphère sportive (quelle qu'elle soit), peu de choses concrètement retirées de cette intervention (au demeurant sans doute très chouette pour ceux qui aiment &/ou pratiquent un/des sport(s)), même s'il est bien sûr (enfin, je suppose...) possible d'adapter ces stratégies à d'autres domaines que le sport.

 

J'ai bien pris note que les sportifs de haut niveau mettent, sans le savoir (c'est à dire de manière empirique), en application des techniques d’auto-hypnose, processus de dissociation :up:

 

Guy Missoum a ensuite détaillé les 5 facteurs du potentiel que voici :
- la confiance en soi
- la motivation
- l'émotionnel
- le relationnel
- le traitement de l'information

 

Il a développé des stratégies de gestion des succès (afin d'être en mesure de les reproduire), comme de gestion des échecs (pour les corriger). Ainsi que sa théorie des trios.
Avec par exemple la stratégie du switch (des stimuli sensoriels donnent des réponses mentales), la stratégie d'influence (qui consiste à gérer les états mentaux d'autrui), la stratégie de confrontation (comme le fameux Haka des All Blacks, les Des rugbymen néo-zélandais), la stratégie relationnelle, la stratégie méta (pour méta-cognition, elle fait appel à la connaissance de soi, au recul sur une situation), la stratégie du déjà-vu. Plus tout un tas d'autres...

 

Modélisation systémique de la réussite sportive : compétences & entraînement mental, partenaires de l’optimisation des performances

 

Modélisation systémique de la réussite sportive : compétences & entraînement mental, partenaires de l’optimisation des performances

 

Modélisation systémique de la réussite sportive : compétences & entraînement mental, partenaires de l’optimisation des performances

 

 

Guy Missoum a publié différentes ouvrages, dont :
- "Psychologie à l'usage des STAPS"
- "La PNL appliquée : sport, entreprise, école, santé, politique..."

 

     
Cliquez pour ouvrir          Cliquez pour ouvrir

 

 

☑ après la frugale pause de midi, ce fut au tour du Dr Patrick Bellet, formateur à l'Institut Milton H. Erickson de Vaison la Romaine, de donner sa conférence : "Hypnose, apprentissage & « outre-conscience ». Apport dans le traitement des membres fantômes".

 

Autant je n'ai pas du tout accroché avec celle sur les performances sportives, autant je me suis véritablement délectée de celle-ci sur l'hypnose :-D

 

Patrick Bellet est un orateur, pour ne pas dire un conteur, hors pair ! Il est parvenu à fasciner l'assemblée de ce PSYRENE 2015 uniquement par ses mots, sans autre support.

 

Et sa conférence était tout à fait subjuguante. Elle portait sur l'hypnose dans l'action de réparation sur les plans suivants :
- neurologique
- fonctionnel
- émotionnel
- trophique

 

L'hypnose est un état modifié de conscience, elle a une action sur le fonctionnement cérébral & donc la représentation mentale du sujet !
Et le travail hypnotique est un travail avec les mots, un travail qui s'appuie sur la perception chez ce patient.

 

Mais si ce dernier s'approprie des techniques d'exaconscience (sorte d'exosquelette mental), le praticien doit impérativement adapter le propos & les mots à chaque situation, à chaque personne qui se trouve en face de lui. Car l'hypnose est surtout une relation singulière au patient.

 

Une bien belle intervention, portant en partie sur la réparation de la souffrance découlant des membres fantômes & de la iatrogénie mentale :round:

 

 

Patrick Bellet est l'auteur de "L'Hypnose" paru chez Odile Jacob.

 


Cliquez sur la couverture pour
ouvrir les détails du livre

 

 

 

Et voici une vidéo de Patrick Bellet présentant ce qu'est l'hypnose, courant de cette année :

 

 

 

 

☑ enfin, après une courte pause, la dernière (& non la moindre) conférence de la journée fut celle du Dr Olivier Revol, chef du service pédopsychiatrie de l’hôpital Pierre Wertheimer de Lyon : "Haut potentiel & génération Z"

 

Les parents hélicoptère, par le Dr Olivier RevolUn grand moment, avec l'humour & le dynamisme qui le caractérisent toujours, en immersion dans tout ce qui constitue cette génération Z (ce terme désigne les enfants nés après l'an 2000) ;)

 

Olivier Revol insiste sur le fait que l'approche générationnelle ne suffise pas à prédire ni à expliquer tous les comportements d'une génération.

 

Si la génération Y fut celle des enfants-rois, nés parce que très désirés de leurs parents (presque choisis, précisera Olivier Revol), contemporains d'Internet (ils ont inventé de nouvelles façons d'exister, comme les YouTubers, les blogueurs), au futur plutôt incertain mais paradoxalement protégés du sentiment d'échec, très peu critiqués (même devant des comportements inadaptés), hyper-stimulés par de nombreuses activités extra-scolaires dans lesquelles tout le monde gagne (on parle de (« trophy generation » : comme à L'école des Fans, tout le monde repart avec un trophée...), extrêmement narcissiques & ayant peu entendu le mot non dans l'enfance, sans cesse consultée par les parents, sur tous sujets à tel point qu'ils ont appris à se considérer comme étant à égalité avec les adultes.

 

La génération suivante, la Z, est bien différente & annonce une nouvelle vague...

 

Haut potentiel & génération Z

 

Eux ont connu des temps instables & compliqués, ils aspirent à beaucoup plus de sécurité & d'équilibre. Mais ils débarquent aussi dans un monde où tout est déjà fait, où tant de choses ont déjà été accomplies par leurs aînés (révolutions culturelles, révolutions technologiques).
Ils grandissent ainsi dans un monde scolaire qui ne correspond plus du tout au monde professionnel actuel & futur qui les attend ; ils sont obligés de se débrouiller seuls.

 

Les caractéristiques de la génération Z sont les mêmes que celles de la génération Y, en beaucoup plus intenses, en mode amplifié :!:

 

Je suis doué d'une sensibilité absurde, ce qui érafle les autres me déchire, Gustave Flaubert

 

Et finalement Olivier Revol préfère les appeler la génération C (& non plus Z), car ils sont pour lui une génération de :
- Communication
- Collaboration
- Connexion
- Créativité

 

L’adolescence a de tous temps été une période de transition ; Olivier Revol évoque un passage, que l'on peut écrire de 3 façons :

 

PASSAGE         PAS-SAGE         PASSE-ÂGE

 

Les ados résistent là où les parents insistent.
[Dr Olivier Revol]

 

Comme le sont les enfants surdoués, les enfants de la génération C (ou Z ! :-P ) sont hyperémotifs (il les appelle des « émo-boomers »), tolérants, optimistes (ils n'ont pas peur d'aller trouver du travail dans des pays émergents), ne supportent pas l'autoritarisme (ils ont été encouragés à argumenter, à toujours donner leur point de vue).

 

Tous sont adeptes du YOLO (comprendre You Only Live Once, sorte de carpe diem moderne LOL ), à la recherche de la voie 9 ¾ (du nom du quai secret aménagé au cœur de la gare ferroviaire de King's Cross, dans Harry Potter) :hearts:

 

Haut potentiel & génération Z, points communs

 

Haut potentiel & génération Z, différences

 

Haut potentiel & génération Z

 

En résumé, une conférence magnifique sur les enfants HPI, & leurs parents hélicoptères, avec des anecdotes hilarantes à ce sujet :smile: (shame on me, je suis une mère hélicoptère...) !!!

 

 

Olivier Revol a bien sûr publié ces 4 excellents ouvrages :

- "100 idées pour accompagner les enfants à haut potentiel"
- "On se calme ! Enfants agités, parents débordés" (pour lire ma critique de ce livre)
- "J'ai un ado... mais je me soigne"
- "Même pas grave ! L'échec scolaire, ça se soigne"

 

    
Cliquez pour ouvrir      Cliquez pour ouvrir

 

    
Cliquez pour ouvrir      Cliquez pour ouvrir

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

8 commentaires à “A quoi ressemble un samedi au congrès PSYRENE ?”

  1. zebrattitude dit :

    Merci pour ce retour sur cette conférence a laquelle je souhaitais assister, mais pas pu….juste pour rebondir sur l’hypnose ericksonienne, a laquelle je me forme et que je pratique déjà. C’est un « outil » formidable avec des résultats surprenants, outil qui est mis a disposition du sujet, celui ci contrôlant toujours l’expérience. En tant qu’opérateur, c’est a chaque fois une expérience d’apprentissage, de collaboration, voir même de complicité, de respect et de confiance mutuels. Mon fils thqi y est très réceptif, et prend confiance, lâche ses angoisses. Bref je pourrais en parler des heures , je suis heureuse de voir que cela faisait partie des présentations de cette conf. Je partage votre point de vue concernant la psychanalyse, loin de nier l’apport important de cette approche dans le domaine de la psychologie, mais il ne se suffit pas a lui même , est imparfait, et montre des failles, comme tout mouvement , ce qui devrait empecher toute utilisation ou pensee exclusive … Pour ma part lors d’jn stage decouverte en danse therapie, l’eclairage psychanalytique pur m’a definitivement decouragee de lire les oeuvres completes de psychanalyse!!! Merci encore pour ce blog !!

  2. Rosie Bulle dit :

    Merci pour ce partage toujours riche. Je vous ai attribué un Liebster Award ! A voir ici : http://curiosifee.blogspot.fr/2015/07/un-liebster-award.html

  3. Laurence dit :

    Un grand merci pour ce partage tres riche et passionnant,j’aimerais vous apporter une petite info concernant le neuro feed-back qui n’a jusqu’à ce jour aucune validation scientifique,et non reconnu par la HAS,cette methode est arrivé en France en 2004 à l’hôpital privé La pitié Salpetriere.(pour le sommeil.)
    Voici un lien qui en dira plus.http://www.neurofeedback-informations.fr

  4. thirty dit :

    Merci beaucoup ! J’aurais adoré y assister. J’ai un peu votre point de vue sur la psychanalyse qui présente selon moi des limites quant à l’interprétation.

  5. Patricia dit :

    Une maman hélicoptère ? Ça attise ma curiosité ! Peut on en savoir plus ?

    • A. Zebrounet dit :

      @Patricia , le terme « parent hélicoptère » nous vient de l’Amérique du Nord (US & Canada) ;)

      Cela désigne des parents très concernés par leurs enfants, très « prêts à aider » (réparer les oublis des enfants, surveiller leurs arrières, anticiper tel ou tel problème).
      On les a baptisés ainsi car ils donnent l’impression de planer continuellement au dessus de leur progéniture, comme un hélicoptère qui veillerait sur eux, voyant haut & éclairant tout autour de sa cible :up:

      Certains les voient comme une aide précieuse : très engagés dans la vie scolaire, proches & à l’écoute de leurs enfants, les accompagnant dans les diverses phases de la vie.

      D’autres, comme des parents obsédés par leurs enfants, voire « toxiques » car ne laissant pas suffisamment d’espace à leurs petits pour évoluer comme ils le voudraient.

      Voilà…
      Je fais d’ailleurs un petit clin d’œil à ce terme à la fin de mon bouquin :roll:
      Alexandra

    • Memepasmal! dit :

      C’est un terme qui me fait sourire ,car j’avoue que souvent (toujours LOL ) face aux innombrables oublis de notre fils et pour lui éviter une énième réflexion ou avertissement je me précipite à n’importe quelle heure suivant son appel « au secours maman j’ai encore oublié » dans le College pour lui apporter son livre,son travail,son carnet,ses clés……intervient sans plus aucune géne si une erreur s’est glissée dans ses notes,(le moindre point compte quand on est en plus dys) :-P ,,,,,un terme que j’accepte plus volontier que celui qu emploi plus souvent les instits  » l’emmerdeuse », :-P ,bref,je pense qu’effectivement le terme hélicoptère est dépassé pour nous,pour moi LOL ,le drone a pris place,plus discret,plus silencieux et surtout passe partout :-x



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article