A seulement 15 ans, Robin est le plus jeune bachelier de Seine-et-Marne (La République, juillet 2015)

A seulement 15 ans, Robin est le plus jeune bachelier de Seine-et-Marne (La République, juillet 2015)Le journal La République a consacré un article à un jeune garçon de 15 ans, plus jeune bachelier de Seine-et-Marne : Robin Lambert :)

 

Scolarisé au lycée public Galilée de Combs-la-Ville, Robin a sauté 3 classes, dont le CM1 & la 6ème...

 

Un joli témoignage, qui souligne combien rien n'est jamais simple, même quand l'enfant a en bout de course 2 ou 3 sauts de classe à son actif :!: :up:

 

Ouf ! Mardi 7 juillet le verdict est enfin tombé pour Robin Lambert. Comme la plupart des élèves de terminale en ce jour, c’est avec une boule au ventre qu’il s’est rendu, à 10 heures, à son lycée, pour y découvrir ses résultats. Le fameux rituel auquel personne n’échappe, mais qui lui a valu le titre du plus jeune bachelier de Seine-et- Marne. Un titre glorifiant, certes, mais pour le jeune garçon, sa joie réside surtout dans le fait d’avoir obtenu son baccalauréat scientifique.

Parcours

Du haut de ses 15 ans, le jeune bachelier revient sur son parcours : « Ce n’est qu’aujourd’hui, dans le bus, en allant chercher mes résultats, que j’ai vraiment réalisé qu’il s’agissait du bac. » Une réaction type, et pourtant, il lui a fallu trouver sa place : « Le jour de ma rentrée en CM1, je me souviens de m’être retrouvé dans une classe qui faisait également CM2. Je me suis senti mal à l’aise, car les autres me regardaient, et comme moi, ne comprenaient pas vraiment ce que je faisais là. ».

Ce passage anticipé, bien que souvent contesté, était nécessaire pour l’épanouissement intellectuel de Robin, mais pas seulement. Valérie Lambert, la maman de Robin, explique « Il s’ennuyait beaucoup dans son autre classe, et, pour compenser, devenait ingérable pour les professeurs. C’était une situation difficile pour tout le monde ». Un parcours peu commun dans lequel Robin a dû s’adapter. « Le plus grand choc a été d’apprendre qu’au lieu d’entrer en 6e, je serais directement élève de 5e. J’ai dû faire face à la nouveauté du collège, mais aussi au fait de me retrouver en face de grands gaillards ».

“Ne pas confondre HPI avec génie”

 

 

POUR LIRE la SUITE :arrow: c'est ici !

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

1 commentaire à “A seulement 15 ans, Robin est le plus jeune bachelier de Seine-et-Marne (La République, juillet 2015)”

  1. C’est un bon article, qui souligne quelques-uns des éléments clés : la réalité du quotidien opposé aux fausses attentes, l’importance des enseignants. Les enfants HP ont vraiment besoin d’un soutien dans la place délicate qu’est l’école pour eux.
    La seule chose qui m’ait ennuyée est celle-ci : « Avec une avance intellectuelle de 3 ans ». Heureusement que l’article a choisi de conserver le terme de HPI plutôt que celui de l’éducation nationale, « précoce », qui prête tant à confusion !

    Et félicitations à Robin, c’est vraiment bien qu’il se soit découvert une passion. Et en attendant… bonnes vacances ! :smile:



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article