Envie de lectures d’été pour les petits & les grands surdoués ? :)

Envie de lectures d'été pour les petits & les grands surdoués ? :) Nous voici à mi-chemin entre le début & la fin des vacances d'été... l'occasion de vous faire partager quelques unes de mes lectures récentes, idéales pour buller à l'ombre d'un arbre ou d'un parasol :smile:

 

J'ai fait une sélection de 5 références de romans (parus cette année ! Je vous laisse rechercher les billets plus anciens pour d'autres titres :roll: ) pour les plus jeunes HPI, & 5 références pour les grands ado & les adultes :up:

 

:idea: si vous ne voyez pas les visuels des livres, c'est pour la simple raison que votre navigateur internet dispose d'un blocage des pubs (type AdBlock). Mais cela bloque par la même occasion l’affichage des références des livres sous forme de code HTML...
Il suffit de désactiver ce blocage pour ouvrir la page normalement :!:

 

On commence par les lectures destinées aux enfants :

 

♦ "L'Île de l'Oubli", de Melissa de la Cruz.
Un très chouette roman (d'un peu plus de 300 pages - les éditions Hachette le donne pour "A partir de 9 ans") qui nous plonge dans une aventure originale. La lecture est facile, fluide & agréable :up:

 

Le récit ponctué d'incessants (mais délicieux ;) ) clins d’œil à l’univers Disney & à ses grands classiques nous permet de retrouver avec bonheur toutes les références qui ont bercé des générations entières !

 

A mon sens, lecture aussi bien plaisante pour les filles que les garçons :)

 


Cliquez sur la couverture pour ouvrir
les détails de "L'Île de l'Oubli"

 

Présentation de l'éditeur :

Il y a vingt ans, tous les Méchants de tous les contes de fée ont été bannis du royaume d’Auradon et réduits à vivre dans une prison sur une île. Et quand on parle de Méchants, c’est vraiment de la crème de la crème de la méchanceté : Cruella d'Enfer, Maléfique, la Méchante Reine, Jafar et compagnie…

Cette île est protégée par une force magique qui maintient les prisonniers et leurs enfants en captivité. La vie y est sinistre et monotone. C’est un endroit sale, qu’on laisse pourrir, oublié du reste du monde…
Cependant, dans les profondeurs de la mystérieuse Forteresse Interdite, un œil de Dragon est caché. Il est la clé de leur liberté.

Or, seul le Descendant le plus intelligent, le plus mauvais et le plus diabolique pourra le trouver… à moins qu’il s’agisse d’une Descendante ?

 

 

 

♦ "Mission collège : une aventure d'Antoine Lebic", de Sophie Dieuaide.
Là encore, un roman conseillé "A partir de 9 ans", qui fait 290 pages ;)

 

Petit bouquin très sympa sur la fameuse entrée en 6ème ! Souvenez-nous de ce passage, tel un rite initiatique, & de cette inquiétude ressentie. Quand on ne sait pas vraiment ce qui nous attend, quand on entend des bruits, des rumeurs (il paraît qu'il y a des grands qui tapent les 6èmes, certains élèves se sont même perdus dans le collège.... & on ne les a jamais retrouvés).

 

C'est décidé, Antoine Lebic passe à l'action. Dès la rentrée il enquêtera sur les dangers qui guettent les nouveaux arrivants Et pour remplir sa mission, il est prêt à tout : ne pas faire ses devoirs, pénétrer de nuit dans le collège, infiltrer la salle des profs :roll:

 


Cliquez sur la couverture pour ouvrir les détails
de "Mission collège : une aventure d'Antoine Lebic"

 

Présentation de l'éditeur :

Gros, gros challenge pour Antoine Lebic et ses copains du CM2 - enfin, anciennement du CM2. Car le CM2, justement, c’est fini, maintenant que se profile la perspective de la 6e et du collège. Le collège… un lieu immense et effrayant sur lequel courent des légendes terribles ! Alors, n’écoutant que son courage (et aussi un peu son amour des films et des séries d’espionnage), Antoine décide de préparer son entrée au collège comme une mission d’infiltration en territoire ennemi, pour en identifier tous les dangers et pouvoir prévenir les autres sixièmes.

La distribution des rôles est en béton. Sa copine Magali en secrétaire dévouée du secret service, son copain Jonathan en comparse qu’on peut sacrifier dans l’action, et lui, Antoine 007, en héros et chef de groupe. Sauf que le héros va très vite avoir du fil à retordre. D’abord parce qu’il écope d’une heure de colle dès le premier jour de rentrée - très mauvais effet auprès des parents ! Et ensuite parce qu’il a le malheur de retrouver au collège Grand Pierre et sa bande, les brutes qui le persécutaient déjà à l’école primaire…

Que faire si on se retrouve dans une autre classe que ses copains ? Comment éviter de devenir la tête de turc des brutes du collège ? Comment décrypter le mystérieux langage des enseignants (LV1, CPE, CDI…) ? Héroïque une fois de plus, Antoine finit par trouver les réponses à toutes ces questions, réunies dans un dossier final en forme de guide de survie indispensable à tout collégien. Irrésistible !

 

 

 

♦ "ANIMATION Jeux énigmes", de Christophe Bousquet
Voilà un super ouvrage à tout petit prix. A la fois très original & fun pour s'amuser en famille, quel que soit l'âge des participants :)

 

Les illustrations, signées Boski, sont tout aussi rigolotes & mettent en scène les Pipoons, qui sont de petits personnages revenants souvent chez les éditions Jobanim...

 


Cliquez sur la couverture pour ouvrir
les détails de "ANIMATION Jeux énigmes"

 

Présentation de l'éditeur :

Idéal pour organiser des journées ou soirées festives et animations... Tout âge ! Hyper-visuels: Les livres Jobanim sont illustrés en couleur avec des petits personnages nommés les Pipoons. Ces illustrations permettent d'organiser un jeu en un coup d'oeil (1 jeu = 1 page). Un format poche : Ils sont tout petits (10x10) et tiennent vraiment dans la poche. Se déplacer avec vos livres d'animation ne sera plus jamais un frein.

 

 

 

♦ "Les grandes Grandes Vacances, Tome 3 : L'heure du choix", de Michel Leydie.
Une superbe série, dont voici le 3ème tome (qui fait un peu plus de 120 pages, & peut s'adresser à des HPI à partir de 7 ans je dirais ) ;)

 

Le 2 premiers volets sont : "Les grandes Grandes Vacances, Tome 1 : Une drôle de guerre" & "Les grandes Grandes Vacances, Tome 2 : Pris dans la tourmente" !

 

Des livres très bien écrits & qui ont un parfum de nostalgie. Un peu à la manière des histoires racontées par un grand-père ou une grand-mère :love:

 


Cliquez sur la couverture pour ouvrir les détails
des "grandes Grandes Vacances, Tome 3"

 

Présentation de l'éditeur :

Mars 1941, premier hiver de l'Occupation. Ernest et Colette découvrent les pénuries et le rationnement, alors qu'ils préparent un colis pour leur père, prisonnier en Allemagne. Tissier, l'épicier du village, a décidé de profiter de la situation pour alimenter le marché noir, en collaborant avec Hans, le soldat allemand.

Les enfants se retrouvent confrontés aux choix parfois discutables des adultes. Heureusement, ils trouvent du réconfort auprès de leur instituteur, M Herpin. Et la bienveillance de leurs grands-parents allège le quotidien.

 

:idea: à noter que la série de livres existe également en DVD, accessible dès l'âge de 4 ans : "Les grandes Grandes Vacances"

 

 

 

 

♦ "Mon ami Grompf, Tome 10 : Un amour de yéti", de Nob.
C'est une BD vraiment drôle & touchante, créée par le dessinateur Nob (déjà auteur de la série "Dad" & de "Mamette", que nous avons découverte il y a quelques mois avec le zébrillon :!:

 

Mais surtout, une bande-dessinée sans aucune vulgarité ou mauvais goût (ce qui est plutôt rare...).

 

Elle conte les aventures d'un adorable homme des neiges adopté par un petit garçon. Celui-ci pensait à l'origine prendre un petit singe, mais il lui a fallu se rendre à l'évidence : Grompf est légèrement plus encombrant ;)

 


span style="color: #ff6600;">Cliquez sur la couverture pour ouvrir
les détails de "Mon ami Grompf"

 

Présentation de l'éditeur :

Comme tous les garçons de son âge, Arthur va à l'école, se fait gronder par ses parents lorsqu'il abuse des sucreries et nourrit un amour secret pour l'une de ses camarades de classe. Sauf qu'Arthur a une particularité : son meilleur ami est un yéti !

Grompf, c'est 2m50 pour 350 kilos de tendresse et de maladresse. Et c'est aussi et surtout un amoureux de la nature : une passion qui peut parfois être un peu trop dévorante. Surtout lorsqu'il se prend d'affection pour une colonie d'escargots et qu'il décide de leur montrer qu'il est capable, lui-aussi, de porter sa maison sur son dos...

 

 

⃝   ⃝   ⃝   ⃝   ⃝   ⃝   ⃝   ⃝   ⃝   ⃝

 

 

Et les lectures pour les plus âgés (mais non, je n'ai pas écrit vieux !!! :-P ) :

 

♦ "Ouverture en lamineur", d'Aurel Angeli.
Voilà typiquement un bouquin qui, sous des aspects qui peuvent rebuter de prime abord pour une lecture d'été qui se voudrait légère & rieuse (il y est question de tête de turc au collège...), se révèle être fabuleux, incroyablement drôle & pourtant teinté d'une forme de recul grave qui fait néanmoins réfléchir ! :-D

 

Extrait :Il n’est pas moins compliqué d’être trop grand dans la cour qu’il ne l’est d’être trop petit. Ce qu’il ne faut pas être, en somme, c’est trop. Être trop, c’est risquer de se faire désigner comme souffre-douleur, sans que la moindre concertation ne soit nécessaire pour nous promouvoir à cette noble fonction. Car cette différence faisant du malheureux élu quelqu’un d’unique, fait en même temps de lui quelqu’un de seul, seul contre tous. Le voilà donc devenu une proie facile. Pas la peine de se concerter. Et surtout, ne pas traîner. Un élève différent, c’est une aubaine pour les autres. Celle d’échapper au sort qu’ils lui réservent.

 

(je vous assure qu'"Ouverture en lamineur" est un livre finalement TRÈS TRÈS chouette & pas du tout démoralisant ! Même si, j'en conviens, le sujet peut faire craindre que ce ne soit le cas... :round: )

 


Cliquez sur la couverture pour ouvrir
les détails d' "Ouverture en lamineur"

 

Présentation de l'éditeur :

Une histoire drôle et fine pour un sujet sensible : le bouc-émissaire. C'est également l'histoire du cheminement tendre et maladroit d'un garçon pour exprimer l'amour qu'il éprouve pour une collégienne.

Le bouc-émissaire est un phénomène de tous les temps, de toutes les sociétés. Il touche aussi bien le collège, le lycée, l'entreprise que la société dans son ensemble. L'auteur choisit ici de l'explorer à travers le collège, avec humour et poésie. Comment ne plus être le souffre-douleur de sa classe ? Simple : en en mettant d’autres à sa place !

C’est le pari risqué de Thierry qui va s’ingénier à faire en sorte que les élèves en surpoids deviennent des bouc-émissaires, et par voie de conséquence les nouveaux souffre-douleurs. Pari ô combien risqué et qui va bientôt mettre le collège sans dessus dessous ! Un roman drôle, tendre et cruel sur notre capacité ou non de préserver en toutes circonstances les valeurs fondamentales qui nous constituent, indépendamment du bruit que font les autres ou de leur nombre. Ce roman a reçu le prix Amazon du salon du livre de Paris 2015. Un livre pour les adultes que les ados gagneront également à lire.

 

 

 

♦ "L'Effet Rosie. Le théorème de la cigogne", de Graeme Simsion.
Ce livre est la suite de l'hilarant "Théorème du homard", dont je vos avais largement vanté les qualités l'an dernier (ici ou par exemple) ! Je l'avais lu en anglais à sa sortie - l'auteur, Graeme Simsion, est australien - & je l'ai relu avec grand plaisir en français au mois de juillet :)

 

Alors je ne vais pas vous mentir si je devais choisir entre le 1er & le 2nd tome, je jetterai sans la moindre hésitation mon dévolu sur le premier volet qui m'avait laissé un souvenir particulièrement fort.
Il y avait l'attrait de la nouveauté, de ce qui était alors un petit ovni littéraire. Mais l'effet bombe de l'humour décalé n'a plus autant de saveur lorsqu'on le connait déjà (forcément !) à la lecture du second opus... & je crois que l'auteur n'a pas assez mis d'énergie à compenser cet effet là :-|

 

Mais j'ai néanmoins été ravie de retrouver ce cher Don pour de nouvelles aventures & je trouve que le bouquin est plutôt une lecture de vacances idéale :up:

 


Cliquez sur la couverture pour ouvrir les détails
de "L'Effet Rosie. Le théorème de la cigogne" (tome 2)

 

Présentation de l'éditeur :

"Dis-moi quel effet ça te fait d'être bientôt père. - Ça ne me fait aucun effet du tout. C'est trop tôt. - Et si je te reposais la question tous les jours, jusqu'à ce que nous ayons trouvé la réponse ? Tu dois être un peu inquiet, non ? - Comment tu sais ça ? - Tous les hommes le sont. Anxieux à l'idée que le bébé monopolise leur femme. Anxieux à l'idée de ne plus jamais coucher avec elle. Anxieux à l'idée de ne pas être à la hauteur. - Je ne suis pas comme la moyenne des gens. Je suppose donc que mes problèmes seront uniques. - Et que tu les résoudras à ta façon. Unique elle aussi."

Don et Rosie sont mariés depuis dix mois et dix jours et ils sont " enceints ". Don se lance corps et âme dans ce nouveau défi : devenir père. Scientifique hors norme, atteint du syndrome d'Asperger, il aborde la paternité avec sa rigueur toute... mathématique. Et sa logique particulière. Ce qui ne semble pas toujours correspondre à ce qu'attend Rosie de lui. Après le succès international du Théorème du homard ou comment trouver la femme idéale (NiL, 2014), Graeme Simsion revient avec une nouvelle comédie romantique décalée, tendre et hilarante.

"Aussi vif que réjouissant." The Guardian

 

:idea: cependant si vous n'avez pas (encore :-D ) eu le bonheur de découvrir "Le Théorème du homard", je vous invite fortement à faire un combo en commençant par ce premier tome :!:

 


Cliquez pour ouvrir les détails
du "Théorème du homard" (tome 1)

 

 

 

♦ "Comment Thomas Leclerc 10 ans 3 mois & 4 jours est devenu Tom l'Eclair & a sauvé le monde...", de Paul Vacca.
Un autre roman dont l'humour décapant colle parfaitement avec une lecture d'été ! J'ai adoré ce livre, vraiment :hearts:

 

L'action se situe dans les années 60 & le syndrome d'Asperger n'est pas encore (re)connu... aussi jamais le mot n'est lâché, pourtant, on comprend fort bien qu'il le petit Thomas

 

Extraits : Tom sent bien qu'il lui faut une clé pour passer de l'autre côté du mur. Dans la cour de récréation, il voit des enfants qui interagissent, qui ne restent pas seuls. Ils parlent ensemble, partagent des activités, bref, ils ont des amis.
C'est ça, la clef : il lui faut se faire un ami.

 

[...] N’est-il pas comme tous ces superhéros, un être jeté dans un monde qui ne semble pas être fait pour lui ? Pourquoi ne serait-il pas comme eux, dont les superpouvoirs constituent aussi le revers d’un handicap secret ? Dont les actions masquent souvent une profonde solitude ?

 


Cliquez sur la couverture pour ouvrir les détails
de "Comment Thomas Leclerc..."

 

Présentation de l'éditeur :

Le 14 octobre 1968, à 10 ans, 3 mois et 4 jours, Thomas Leclerc comprend enfin pourquoi il est sur Terre : il n'est pas Thomas Leclerc, mais Tom l'Éclair plus vif que l'Éclair...

Comme les super-héros, il est un étranger jeté dans un monde qui n'est pas fait pour lui. Souffrant de difficultés relationnelles et émotionnelles, cet enfant de la fin des années 60 s'invente un destin qui va lui permettre de sauver son Monde, qui évolue entre sa maison, sa résidence et la petite ville de Montigny.

C'est ainsi qu'il sort de sa chambre et de son isolement, et part défier la réalité et ses pièges pour voler au secours de ses parents qui comptent se séparer ou encore venger l'honneur de Palma, une fille de son collège qui a été assassinée et dont le meurtrier court toujours... Digne d'un super-héros, Tom ira jusqu'au bout.

Et si c'était le prix à payer pour trouver sa voie vers le Monde ?

 

 

 

♦ "La surface de réparation", d'Alain Gillot.
Un autre roman sorti ce printemps dans lequel il est question d'un asperkid (c'est à dire d'un enfant avec syndrome d'Asperger) ! :up:
Non que je veuille ne sélectionner que des livres tournant autour de la douance &/ou du SA, mais force est de constater qu'ils se multiplient ces temps-ci (j'avais déjà publié ce billet, qui répertoriait les ouvrages en lien avec le surdouement dans la littérature récente).

 

Mais surtout, car c'est là le point qui m'intéresse le plus : ils sont remarquables, indépendamment du fait de parler de thèmes qui me sont chers. C'est la raison pour laquelle je les mets en avant sur cette page (non parce qu'ils parlent du HPI ou de l'autisme Asperger. Le sujet ne suffit pas, loin s'en faut, à me faire aimer un livre) :hearts:

 

Extraits : Son cerveau n'est pas construit comme le vôtre. Pour schématiser, nous rangeons nos pensées dans des boîtes qui se sont construites durant nos premières années de vie et qui nous permettent de nous repérer. C'est un acquis, auquel nous ne faisons même plus attention et grâce auquel nous pouvons agir de la façon qui convient aux situations survenant dans la vie en société. Un Asperger n'a pas ces boîtes. Elles ne se sont pas construites dans son cerveau pour des raisons génétiques, donc il doit les inventer au fur et à mesure. Du moins, s'il veut vivre en société. Pour résumer très grossièrement, c'est un Martien en visite sur Terre. Il arrive d'une autre planète et il ne comprend rien à notre fonctionnement. Il ne dort pas comme nous. Il n'aime pas qu'on le touche. Il ne ment jamais. Il parle d'une manière pédante...

 

[...] - Tu vois le football comme les échecs, c'est ça ?
- En plus simple et plus répétitif.
- J'oubliais.
- C'est la vérité.
- Admettons, mais dis-moi une chose : si tu étais sur le terrain, ce serait à quel poste ?
Il s'est mis à mâcher plus lentement. Il réfléchissait. Il regardait le schéma du jeu qu'il avait reproduit, face au but. Chaque joueur avait son numéro, correspondant à celui qu'il avait repéré sur la vidéo. Je me demandais s'il allait répondre à ma question. Son visage était plus impénétrable que jamais. Il a raclé soigneusement le fond du bol, il n'en a pas laissé une miette, puis sa main s'est avancée vers le cahier et son index a désigné le joueur numéro 1, placé au milieu des cages. Le goal, bien sûr. J'aurais dû y penser. L'ultime rempart. Le joueur qui défendait la ligne et dont les déplacements s'apparentaient le plus à une pièce sur un échiquier.

 


Cliquez sur la couverture pour ouvrir
les détails de "La surface de réparation"

 

Présentation de l'éditeur :

Quand sa soeur débarque à Sedan et lui confie pour quelques semaines son fils de 13 ans, Vincent se sent piégé. Ce solitaire a rompu depuis longtemps avec sa famille et affiche un goût modéré pour les enfants, même s'il entraîne les jeunes footballeurs de la ville.

Comment s'y prendre avec ce neveu qui fuit tout contact et passe la nuit à jouer aux échecs ? Et comment Léonard va-t-il réagir face à cet oncle inconnu, lui qu'un simple imprévu, geste ou parole, peut faire totalement paniquer ?

La surface de réparation est l'histoire d'un homme qui n'attendait plus rien de la vie et dont les certitudes, par le miracle d'une rencontre, vont voler en éclats. En cherchant à sortir de son enfermement un enfant qui se révèle atteint du syndrome d'Asperger, il se pourrait bien que Vincent s'ouvre de nouveau au monde.

 

 

 

♦ "L'Immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes", de Karine Lambert.
Voilà exactement le type livre qui fait plaisir ! J'ai découvert ce petit bijou fortuitement au début de ces vacances, avec délice :-D

 

Il est un premier roman où se mêle élégamment de l'humour & beaucoup de tendresse pour des personnages très recherchés (dans le sens de très bien pensés, intelligemment construits) !

 

Une folle histoire de “renoncement” aux hommes que je vous invite vivement à croquer sans tarder ;)

 

Extraits : On ne remplace pas l’amour par autre chose. On remplace les illusions, l’attente, les turbulences, la dépendance, les déceptions, les thérapies de couple, le rien, par des choses agréables, à portée de main, qui ne disparaîtront pas au premier coup de vent, à la montée de sève, au printemps.

 

Personne ne comprend. Surtout les hommes, qui ne supportent pas l’idée qu’on puisse se passer d’eux. « L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes. » Ils n’y croient pas ou alors ils s’imaginent qu’on est frigides, ou qu’on a cent ans et du poil au menton.

 


Cliquez sur la couverture pour ouvrir les détails de "L'Immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes"

 

Présentation de l'éditeur :

Cinq femmes d’âges et d’univers différents cohabitent dans un immeuble parisien. Elles ne veulent plus entendre parler d’amour et ont inventé une autre manière de vivre. L’arrivée d’une nouvelle locataire va bousculer leur équilibre. Juliette est séduite par l’atmosphère chaleureuse de cette ruche, à un détail près : l’entrée est interdite aux hommes.

Va-t-elle faire vaciller les certitudes de ses voisines ou renoncer, elle aussi ? Ce roman vif et tendre oscille entre humour et gravité pour nous parler de la difficulté d’aimer, des choix existentiels, des fêlures des êtres humains et de leur soif de bonheur.
On s’y sent bien.

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

7 commentaires à “Envie de lectures d’été pour les petits & les grands surdoués ? :)”

  1. Valérie dit :

    Merci Alexandra pour cette sélection, bien des envies, la liste d’envie amazon grandit tous les jours :-)
    J’ai une question à laquelle qqun a peut-être envie de répondre: et pour les un peu plus jeunes (juste 6 ans) qu’est-ce que vos enfants aiment ou ont aimé? pas style livres d’images ou premiers livres pour la lecture, mais de vrais petits romans avec si possible encore quelques illustrations ? Nous vivons en Allemagne et Internet étant mon guide principal, j’ai déjà acheté pas mal de choses qui se sont révélées inadaptées 8) et franchement j’aimerais aussi qqch qui me plaise à moi…
    Merci !

    • Arwen dit :

      Bonjour,

      Merci également à Alexandra :-D

      Chez moi, on aimait bien la collection Rageot « petit roman », par exemple « la bataille des cabanes  » (même plus grands, ils adorent le relire !) ou « fille de pirate » (une série de 3 livres).

      Sinon, les garçons ont dévoré la série « beast quest » de la bibliothèque verte, moi, j’aime moins :(

      Bonne recherche
      Arwen

    • Zebreux dit :

      Oui, merci Alexandra, pour cette liste et tout le reste ( et de m’avoir fait découvrir le théorème du homard ).
      Ma fille vient d’avoir 7 ans, voici quelques uns des livres qu’elle a adoré lire pendant l’année. Elle a aussi dévorer les best quest. La série « cabane magique » de la bibliothèque rose. Les roald dahl : « la girafe, le pélican et moi » , « un amour de tortue » (+++),  » l’enfant qui parlait aux animaux », « le bon gros géant », « la potion magique de Georges bouillon »,  » James et la grosse pêche » un peu plus gros. Il y a les illustration de Quentin Blake et ils se lisent très facilement. Theo et le code de Lascaux. En folio cadet : L’homme qui plantait des arbres.
      Avec plus de pages et moins d’illustration :
      Le feuilleton d’hermes ; Pégase et la flamme de l’Olympe ;
      Harry Potter (sauf le tome 5, ou elle ne supportait pas DOlores Ombrage). Les royaumes de feu…

      • Zebreux dit :

        Et j’ai oublié les « Geronimo Stilton » …

      • Zebreux dit :

        Oups pardon, cabane magique ce n’est pas la bibliothèque rose, c’est Bayard poche. C’est la série « fauteuil magique  » pour la bibliothèque rose. Les 2 sont très bien.

        • Valérie dit :

          Merci à tous. Intéressant de voir qu’il y a des recoupements :-) Roald Dahl +++, le feuilleton de Thesée attend une bonne occasion. La cabane magique on lit en allemand :-) Par contre ne connaissais pas du tout l’éditeur Rageot, très belle découverte, je vais en acheter quelques uns. Chez nous en allemand les livres de Cornelia Funke ont aussi beaucoup de succès (la série coeur d’encre, sang d’encre, mort d’encre, le prince des voleurs

          • Laurence dit :

            Coucou,voici un petit bijou pour petits et grand,texte et graphisme d’une grande sensibilité ,
            Le monde imaginaire de Martin http://www.editions-mazurka.fr/le-monde-imaginaire-de-martin/4232315.

            Agréable lecture.



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article