Un à deux élèves précoces par classe (La Nouvelle République, août 2015)

Image23Un à deux élèves précoces par classe (La Nouvelle République, août 2015)La Nouvelle République a publié un article sur les Enfants Intellectuellement Précoces (EIP) :)

 

Et accessoirement sur une prochaine conférence organisée par l'AFEP, sur Niort, le samedi 26 septembre prochain avec la psychologue Jeanne Siaud-Facchin.

 

Interview de Laurence Tournié, responsable de l'AFEP (Association Française pour les Enfants Précoces) des Deux-Sèvres :up:

 

Les atouts des enfants précoces peuvent aussi engendrer des difficultés, notamment dans les apprentissages. L’association Afep est là pour les aider et accompagner les parents.

Laurence Tournié est responsable de l'Association française pour les enfants précoces en Deux-Sèvres (Afep 79), qui apporte son aide aux parents et aux enseignants pour mieux les comprendre.

On entend souvent parler d'enfant surdoué, à haut potentiel ou précoce. Qui sont-ils ?

« Je n'aime pas trop le mot surdoué car cela donne l'impression que l'enfant est beaucoup plus fort que tous les autres, que c'est un petit Einstein. Je préfère parler de haut potentiel (HP), potentiel qui peut s'exprimer ou pas. L'enfant n'est pas plus intelligent que les autres, il a une intelligence différente des autres. On estime que 2 % des enfants sont concernés, soit un à deux élèves en moyenne par classe. »

 

 

POUR LIRE la SUITE :arrow: c'est ici !

 

:idea: à propos de cette conférence qui se tiendra sur la ville de Niort sur le thème : "Accompagner les enfants, adolescents & adultes (comprendre ceux à haut potentiel intellectuel, puisque tel est le sujet !) sur la voie de l'épanouissement"...

 

Conférence AFEP sur Niort, avec Jeanne Siaud-Facchin (cliquez pour ouvrir en grand format)

Conférence AFEP sur Niort, avec Jeanne Siaud-Facchin (cliquez pour ouvrir en grand format)

 

 

 

Jeanne Siaud-Facchin est l'auteure de ouvrages suivants, très connus des parents d'enfants surdoués :
- "Trop intelligent pour être heureux ? L'adulte surdoué"
- "L'Enfant surdoué. L'aider à grandir, l'aider à réussir"
- "Tout est là, juste là. Méditation de pleine conscience pour les enfants et les ados aussi"

 

     
Cliquez pour ouvrir        Cliquez pour ouvrir

 

 


Cliquez sur la couverture du livre
pour en connaître les détails

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

5 commentaires à “Un à deux élèves précoces par classe (La Nouvelle République, août 2015)”

  1. B Fischer dit :

    2% des enfants soit 1 à 2 élèves par classe ? Est-ce à dire que les classes comportent de 50 à 100 élèves !!!
    Ce genre d’imprécisions me font toujours bien rire :)

    • A. Zebrounet dit :

      Comme je le précisais sur FB : le souci étant, dans ce type de publications, d’à la fois donner l’indication d’1 à 2 par classe… & de 2% (qui effectivement, ne collent pas, puisque il est en fait plutôt question de 5% qd on indique 1 à 2 par classe :down: )

      Et ce alors que les asso comme l’AFEP prennent d’ailleurs en compte le seuil des 5%, soit 125 de QI Total :(

  2. Julie dit :

    Je trouve que de diffuser le message  » 1a 2 par classe » est plutot intelligent: si l on se restreint a dire qu il n’y a qu ´ un eip par classe, le 1er détecté est un VRAI eip et l’eventuel 2e est forcément un imposteur… Il faut savoir a qui l’on parle: l’educ nat a bien assez de mal a reconnaitre les surdoués, n’allons pas en plus leur donner des oeilleres, qui, j’en suis sûre, seraient utilisées à qui mieux mieux… Quand on passe qu’une instit d’une trentaine d’annees m’a sorti il y a 2 mois que les tests des psychologues en ville ne sont pas fiables car  » les parents paient pour le Qi !!! »… Et qu une autre m’a dit :  » en trente ans de carriere je n’ai vu qu’un seul surdoué, un enfant vraiment spécial, très agité… Sinon, je n’en n’ai jamais vu… »… Moi j’imagine la prochaine que je vais croiser :  » ha non mais on a deja Tom qui est precoce. C’est un par classe madame, la c’est pas possible… C’est Mathématique… »

    Voila!!! Moi je dirais qu’ on en trouve meme parfois 3 voire 4: ca m’est arrivé l’an passé, car une directrice avait fait les classes en foncction de l’autonomie des élèves… Et parfois on n’en trouve pas non plus… C’est une chasse difficile !!!!

  3. Valérie dit :

    Je bute un peu sur le fait – sur lequel l’interlocutrice insiste deux fois- « pas plus intelligenents » mais une intelligence différente… est-ce que l’un exclut l’autre ou que la seconde n’induit pas la première… un enfant à QI 90 n’est pas moins intelligent il a une autre intelligence :-? ce n’est ni déprecier une personne à faible QI ou encenser une personne à haut QI de dire que l’intelligence a un autre niveau – je suis petit ou grand, je ne suis pas une meilleures/plus mauvaise personne …je sais qu’un interview n’est souvent pas révélateur de ce que la personne a vraiment dit en global mais je trouve quand même un peu faible… ou alors je n’ai rien compris :(

    • A. Zebrounet dit :

      Je trouve aussi regrettable ce « politiquement correct », qui est
      – faux
      – & ne fait pas pour autant avancer les choses pour les enfants HPI dans le système scolaire (ni pour les adultes surdoués ds la vie en général, si on regarde un peu plus loin que les enfants :down: )

      @Valérie je parle ds ce billet de cette mode consistant à vouloir gommer une différence qui fait pourtant le surdouement dans ce qui permet de l’identifier : http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/2015/07/07/pourquoi-je-ne-partagerai-pas-wyatt-25-ans-surdoue-comment-jai-rate-ma-vie/ :(



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article