Cette année le « back to school » sera un « back to homeschool » pour le zébrillon (partie 1/2)

Cette année le "back to school" sera un "back to homeschool" pour le zébrillonVous le savez si vous êtes un fidèle du blog & suivez les tribulations du zébrillon (& si vous ne l'êtes pas, vous trouverez une session de rattrapage de ce côté-là ;) ), cette année scolaire sera particulière à double titre chez nous : une twice exceptional year :)

 

Tout d'abord parce qu'elle marque un nouveau saut de classe, mais ça finalement ce n'est pas vraiment nouveau pour le loustic :roll:

 

Ce saut de la 4ème est son 3ème saut (après le CP puis le CM1), il sait donc ce que cela fait... de même que nous devinions depuis la fin du CM2 que ce 3ème saut allait s'imposer un jour ou l'autre.
Quand on connait bien son enfant (& qu'il est (T)HQI), on apprend très vite à déceler les signes d'ennui profond, de piétinement, d'impression de faire du surplace (de pédaler dans le vide, en gros) qui lui deviennent insupportables, pour ne pas dire insurmontables au fil des semaines (& ont diverses conséquences, selon le profil d'enfant surdoué qu'il ou elle arbore) :oops:

 

Ainsi cette nouvelle accélération n'est pas une véritable surprise à la maison. Nous (parents) la redoutions, & les presque 2 années de tergiversation n'ont été au fond qu'un laps de temps nécessaire visant à s'habituer à - ou à apprivoiser autant que faire se peut - l'idée d'un 3ème saut... & de tout ce qui va avec.

 

Car c'est là tout le souci : les conséquences. D'où le temps de réflexion indispensable avant de sauter le pas. Un 3ème saut n'implique pas exactement les mêmes choses qu'un premier ou même un second : chaque année shuntée augmente les difficultés logistiques (essentiellement post-Bac), émotionnelles (merveilleuses dyssynchronies :oh: ), sociales, etc.

 

Il faut donc parvenir à intégrer le fait que les "pour" l'emportent sur les "contre", faisant définitivement pencher la balance en faveur d'une décision pas simple à prendre pour des parents qui veulent que leur EIP soit heureux & épanoui, même s'il faut pour cela emprunter des chemins de traverse.

 

Parvenir à se dire, sans tiquer, que les bénéfices (en termes de besoins intellectuels comme de cohérence avec le rythme réel d'acquisitions de l'enfant) des 3 années d'avance justifieraient les quelques les complications inhérentes au principe d'un Bac obtenu alors que l'immense majorité des élèves n'en est qu'à terminer le stade du collège demande du temps :dots:

 

C'est pourquoi ce raccourcissement de cursus (désormais validé, digéré, accepté) ne constitue pas à proprement parler le plus gros changement de cette année qui va commencer d'ici une 10aine de jours. La vraie nouveauté réside dans le homeschooling :-D

 

Parmi vous amis lecteurs, certains se demanderont possiblement Mais qu'est-ce donc :?:
C'est tout simplement la scolarisation à distance, qui peut prendre différentes formes (pour plus d'infos, je vous invite à lire ce billet participatif).

 

Alors qu'en France un projet de loi "visant à limiter la possibilité d'instruction obligatoire donnée par la famille à domicile aux seuls cas d'incapacité" était déposé - par un groupe UMP - au Sénat fin 2013 ; le homeschooling explose ces temps-ci aux États-Unis où il est déjà très présent depuis longtemps (pour diverses raisons & à divers niveaux).

 

homeschool-500Très belle infographie créée par www.topmastersineducation.com

 

 

Le zebrounet s'apprête, vous l'aurez compris, à entamer incessamment sous peu une année de scolarisation à domicile, via le CNED (puisque c'est l'option que nous avons retenue :arrow: le CNED en inscription libre, par opposition à l'autre possibilité offerte par le Centre National d'Enseignement à Distance qui consiste en une inscription réglementée).

 

 

➥ POUR LIRE la 2nde PARTIE de ce BILLET ➯

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

12 commentaires à “Cette année le « back to school » sera un « back to homeschool » pour le zébrillon (partie 1/2)”

  1. Michèle dit :

    Bravo ! Pour ce que vous dites et pour votre décision sûrement. Nous nous y sommes sans doute pris trop tard pour notre cadette… Elle entre en 3ème aussi mais sans avoir sauté de classe et en s’étant copieusment ennuyée en 4ème…
    J’avais été choquée du fait que l’hôpital considérait ma nièce (au CNED pour raison de santé) comme « déscolariseé » ! Mais le CNED est un établissement public ! Je souhaite à votre fils et à toute la famille une très bonne année scolaire !

  2. Céline dit :

    De notre coté nous avons eu une analyse semblable, notre fils est ainsi en IEF depuis fin 2014 sans aucun regret, Il va bien mieux.
    Après avoir utilisé les cours du CNED nous allons changer un peu de méthode car je trouve finalement le système trop répétitif pour lui sans pour autant travailler les points qui lui pose difficulté. On continue a suivre le programme pour lui laisser la possibilité de réintégrer le système classique quand il le pourra ou voudra.
    Dans tout les cas c’est une belle expérience, la famille s’est apaisée, les relations bien meilleures et tout les gens qu’il croise le trouve très sociable.
    Bon courage dans cette nouvelle aventure !

  3. agnes dit :

    oh la compare le home school en France et aux US je trouve ca dangereux car les 2 systemes ne sont pas les memes dans le secondaire comme dans le superieur.
    Donner des stats (j’ai des doutes sur l’impartialite) americaines a un public francais … euh ca veut pas dire grand chose et peut donner de fausses idees a quelqu’un qui se lance.
    Je suis dans un Etat (aux US) ou le home school est « normal ». Mais dans la realite il est reserve aux gens qui ont de l’argent car il faut un parent a la maison pour rester et enseigner au gamin; il faut beaucoup d’argent pour donner access aux activites qui sont normalement scolaire (sport, biolo, physique, etc…); il faut de l’argent pour avoir acces aux universites car elles ne donnent pas de bourses aux enfants qui ont faire leurs etudes secondaries a la maison.
    A moins de ne pas faire d’etudes superieures ce qui est tout a fait normal aussi ici surtout dans les etats ruraux, ou ce sont les momans qui travaillent sur la ferme qui homeschool.
    Cela etant dit, j’ai beaucoup d’amies qui homeschool et mes enfants ont beaucoup de copains homeschooler. Les enfants sont tous adorables, leur niveau scolaire bas mais il est normal ici (les momes ne feront pas Harvard!), et sont supers bien dans leurs baskettes
    Le homeschool est une bonne solution si on a un but tres précis a atteindre, si c’est seulement pour remplacer l’ecole, ca marche pas vraiment je crois.
    Bonne route, je crois que c’est une experience incroyable qui peut etre vraiment un success!

    • A. Zebrounet dit :

      @agnes Je ne compare rien, je donne simplement pour info une chouette infographie basée sur les très nombreuses études disponibles sur le homeschooling… or ttes ces études ont été menées aux US ! ;)

      C’est LE pays qui manifeste le plus d’intérêt à la chose, même si comme je le souligne, les raisons des familles st ts variées (traditionnellement svt basée sur des motivations religieuses… ce que l’on ne trouve pas forcément en France).

      Alexandra

      • agnes dit :

        Tu as raison, excuse moi, c’est moi qui naturellement ai fait la comparaison, alors que tu n’apportais que les donnees, dans mon esprit ce que mettais a propos du home schooling us pouvait s’appliquer a la France, mais ce n’etait effectivement pas du tout ce que tu faisais.
        Excuse moi.
        –Agnes.

  4. Zébrette et moi souhaitons une belle année au Zébrillon (et par ricochet à toute la famille)!

  5. Quand il faut il faut. C’est quand même dommage que la société ne se donne pas les moyens d’accueillir de tels enfants qui sont une réelle richesse pour leur pairs. Que cette solution existe c’est génial. Pour ma part si mon zèbre aussi THQI en aurait eu besoin cela m’aurait sans doute beaucoup coûté car j’aurais dû certainement mettre de côté ma vie professionnelle. Par chance mon fils s’adapte bien à la scolarité car elle est fortement différenciée pour lui tout en lui permettant de rester avec des enfants de son âge. Et il est très populaire donc pour l’instant tout roule. Espérons que ça continue. À noter que je suis bien consciente que cela doit être assez rare. Ce n’est pas pour rien que son école à remporté le premier prix suisse des écoles quant au caractère exceptionnel de ses méthodes éducatives. Belle année à vous et merci pour votre blog.

  6. Marceau dit :

     » les raisons des familles st ts variées (traditionnellement svt basée sur des motivations religieuses… ce que l’on ne trouve pas forcément en France). »

    C’est le changement de ces dernières années, en France. La déscolarisation pour des raisons religieuses devient de plus en plus importante, et c’est une des raisons qui préoccupe les pouvoirs publics.
    Si l’on regarde certains groupes facebook, on s’aperçoit que certains parents n’hésitent pas a retirer leurs enfants parce qu’ils ne partagent pas les valeurs de la république et souhaitent élever leurs enfants dans le respect d’une religion tel qu’ils la conçoivent. Et cela malgré leur faible niveau général, comme en langue/s et en religion.
    Comme souvent en France, on se voile la face, personne n’ose avoueri les raisons des inquiétudes des parlementaires français. Je crois que « l’instruction de la religion et la morale » est encore marginale parmi l’ensemble des motivations qui poussent des parents à descolariser leur enfant. Nous sommes loin des 36% aux Etats-Unis, mais les chiffres montent, et l’inquiétude grandie, à tord ou à raison.

  7. sabine dit :

    Alexandra, pourriez-vous me dire quelle est la différence entre une inscription au CNED  » libre » et une inscription  » réglementée  » ? Les 2 options sont en effet proposées sur leur site mais je n’ai vu aucune définition /précision …Ou alors j’ai mal cherché ?!
    Si vous pouvez m’éclairer…MERCI !

    Sabine

    • A. Zebrounet dit :

      J’en parle dans ce billet :arrow: http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/2015/06/19/bilan-de-fin-de-5eme-quand-2-annees-davance-se-transforment-en/ :-D

      Alexandra

      • sabine dit :

        Alors là pour le coup , moi qui souhaitais des explications précises et détaillées, c’est SUPER :up: :up: :up: !!!

        MERCI INFINIMENT :) !



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article