Les mots qui blessent tous les enfants, qu’ils soient ou non doués (Arielle Adda dans le Journal des Femmes, septembre 2015)

Des enfants doués mais déroutants face à certaines activités (Arielle Adda dans le Journal des Femmes, mars 2015)Comme chaque mois, la très attendue chronique d'Arielle Adda pour Le Journal des Femmes vient de paraître ;)

 

Et ce mois-ci le thème choisi par la psychologue spécialiste des enfants & adultes surdoués : "Les mots qui blessent tous les enfants, qu'ils soient ou non doués" :round:

 

Une bien belle chronique qui rappelle combien les mots peuvent être assassins :(

 

En voici les premières lignes...

 

Le parcours de tout enfant est parsemé de chocs plus ou moins profonds, mais ils risquent d’entraîner des répercussions plus secrètes et plus lointaines chez les enfants doués, hypersensibles et imaginatifs.

Ces chocs peuvent être provoqués tout simplement par une phrase qui leur sera apparue comme un jugement définitif énoncé par une autorité difficile à contester : ainsi, animés par un grand souci pédagogique, les parents pensent qu’une critique forcément constructive permet à leur enfant de s’endurcir et de se forger des armes plus efficaces pour affronter les vicissitudes de la vie. En réalité, la phrase à visée pédagogique leur renvoie d’eux une image qu’ils s’imaginent figée dans ses faiblesses et qu’il serait donc sans doute vain de tenter de combattre, ils auraient plutôt tendance à se répéter cette phrase en y voyant une définition d’eux-mêmes dont ils devraient s’accommoder.

Pourtant, généralement, les parents préfèrent féliciter leur enfant pour ses réussites, ses progrès, et pour toutes ses qualités qui les enchantent, mais cet enfant encore incertain entend ces paroles bienfaisantes et les relativise aussitôt, puisqu’elles viennent de leurs parents aimants, sans doute aveuglés par leur amour. Une critique, même noyée au milieu de toutes ces paroles douces, paraît alors d’autant plus forte.

 

 

POUR lire la SUITE de la CHRONIQUE :arrow: c'est ici !

 

:idea: Arielle Adda est aussi l'auteure de ces 3 magnifiques livres :

- "Adultes sensibles et doués. Trouver sa place au travail et s'épanouir" (ma critique est à retrouver sur ce billet)

- "L'enfant doué : l'intelligence réconciliée"
- "Le livre de l'enfant doué : le découvrir, le comprendre, l'accompagner sur la voie du plein épanouissement"

 


Cliquez sur la couverture du livre pour plus
de détails pour pour commander "Adultes sensibles & doués.
Trouver sa place au travail & s'épanouir"

 

 

     

Cliquez pour ouvrir        Cliquez pour ouvrir

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

1 commentaire à “Les mots qui blessent tous les enfants, qu’ils soient ou non doués (Arielle Adda dans le Journal des Femmes, septembre 2015)”

  1. Mêmepasmal! dit :

    Longtemps, remise en question sur ma facon d’être,ma facon de lui parler,ma facon de me mettre en colère,ma facon d’aborder avec lui les Difficultes sur sa scolarité,oui dans tout mon etre avec lui,mon enfant ,je reconnais avoir été bien gauche dans mes mots ,ce petit texte d’Arielle Adda me touche en souhaitant de cœur qu’elle est raison
    Par bonheur, leur vitalité et leur incommensurable énergie leur permettent de se retrouver eux-mêmes et de se réconcilier avec leur image : ils ont su, en rêve, se réfugier à temps dans des univers vastes et joyeux, où ils pouvaient évoluer avec la grâce et la force qui leur sont propres. Leur imagination ne leur fait plus entrevoir le pire, mais bien plutôt les routes chatoyantes qu’ils pourront enfin découvrir grâce aux savoirs qu’ils auront tout de même réussi à acquérir en dépit de leurs piètres dispositions. Ils ne peuvent pas le savoir, mais ces routes tellement attrayantes sont surtout ouvertes aux enfants « peu scolaires » et « immatures ». Ils possèdent toutes les qualités nécessaires pour les explorer, en découvrir les richesses et tenter de les révéler au plus grand nombre, même s’il s’agit parfois d’une tâche épuisante, interminable, qui pourrait sembler apparemment stérile ou inutile, mais source de joies infinies pour ceux qui les empruntent.
    Merci pour ce partage



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article