Le rang de naissance influe-t-il sur l’intelligence ou la personnalité ? (Le Journal des Femmes, octobre 2015)

Le rang de naissance influe-t-il sur l'intelligence ou la personnalité ? (Le Journal des Femmes, octobre 2015)Ces jours-ci je remarque une étrange vague médiatique formée autour d'une étude allemande, menée par des chercheurs de l'université de Leipzig :-|

 

Étude publiée dans la revue PNAS, mettant en évidence le fait que l’aîné d’une fratrie ait un Quotient Intellectuel supérieur à celui de ses frères & sœurs.

 

Étrange car cela n'est pas nouveau :!:

 

Il y a eu d'autres études de ce genre (par l'université d'Oslo en Norvège qui parlait elle d'une différence de 2,3 points ; ou par l'université Duke de Durham, aux Etats-Unis) qui avaient déjà rendu compte de ces même résultats :hypno:

 

Et Jean-Charles Terrassier lui-même le soulignait dans son ouvrage "Les enfants surdoués ou la précocité embarrassante" paru en 1981 & depuis régulièrement remis à jour & réédité, chapitre Proportion d'enfants surdoués selon le rang de naissance :up:

 


Cliquez sur la couverture pour ouvrir les détails
des "Enfants surdoués ou la précocité embarrassante"

 

 

Il évoquait une étude américaine menée par le Dr James J. Gallagher, ainsi qu'une étude française de l'INED (Institut National d'Etudes Démographiques) allant dans le même sens :

 

« De façon brutale, le QI moyen baisse avec l'augmentation du rang de naissance de l'élève. » Cette constatation, effectuée dans le cadre de l'étude de l'INED, confirme les observations américaines.

 

 

Mais attention, il concluait son chapitre sur cette phrase :up: :

 

La connaissance de ces faits a surtout un intérêt théorique, car il ne peut être question, bien entendu, de déduire le QI d'un enfant de son rang de naissance ou de son sexe.

 

 

Rien de nouveau donc sous le soleil avec cette fameuse étude allemande :-?

 

Voici un extrait de l'un des (nombreux) articles qui lui ont été consacrés, ici paru dans le Journal des Femmes : "Le rang de naissance influe-t-il sur l'intelligence ou la personnalité ?".

 

Selon des chercheurs allemands, être l'aîné, le cadet ou le benjamin n'a que peu d'impact sur la personnalité, contrairement aux idées reçues. Autre enseignement : les aînés auraient un QI plus élevé que le petit dernier.

Des spécialistes ont souvent avancé que le rang de naissance influait sur la personnalité des enfants. On a déjà entendu par exemple que les aînés, ayant une position privilégiée dans la famille par rapport au reste de la fratrie, seraient plus perfectionnistes que les autres.

Les cadets, deviendraient même plus diplômates et sociables à force de devoir trouver leur place auprès de leurs frères et sœurs. Quant aux petits derniers, ils seraient plus chouchoutés que les grands, et donc plus dépendants de leurs parents, voire moins débrouillards. Mais une nouvelle étude allemande, publiée dans la revue PNAS et menée auprès de 20 000 adultes vivant en Grande-Bretagne, en Allemagne et aux Etats-Unis, vient contrer ces idées reçues.

Le rang de naissance n'a aucun impact sur la personnalité, selon les chercheurs du département de psychologie des Universités de Mainz et de Leipzig, en Allemagne. Aussi, qu'ils soient aînés, cadets ou benjamins, les enfants auraient des traits de caractères communs.

 

 

POUR LIRE la SUITE :arrow: c'est ici !

 

Les Tribulations d'un Petit Zèbre, le livre du blog !

 

 

:idea: pour lire l'étude d'origine (en anglais) dans la revue PNAS : Examining the effects of birth order on personality...

 

 

Enfin à noter que Jean-Charles Terrassier, psychologue niçois pionnier en France en matière d'intérêt porté à la douance (il est notamment à l'origine du terme dyssynchronies :hearts: ) & créateur de l'ANPEIP en 1971, est aussi co-auteur de ce 2nd ouvrage : "Guide pratique de l'enfant surdoué : reprérer et aider les enfants précoces" :)

 


Cliquez sur la couverture pour ouvrir
les détails du "Guide pratique de l'enfant surdoué"

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

8 commentaires à “Le rang de naissance influe-t-il sur l’intelligence ou la personnalité ? (Le Journal des Femmes, octobre 2015)”

  1. Tesrathilde dit :

    « Selon des chercheurs allemands, être l’aîné, le cadet ou le benjamin n’a que peu d’impact sur la personnalité, contrairement aux idées reçues.  »
    Ah ça me fait plaisir de lire que ce n’est pas simplement une idée personnelle ! J’ai un peu l’impression de régulièrement ennuyer légèrement mes collègues quand je me positionne contre de tels stéréotypes, mais ils ont la vie dure.

  2. MONNIER dit :

    Ce fait n’est pas nouveau mais me dérange. Déjà, il y a 36 ans, on croyait qu’on devenait plus bête en fonction de notre rang de naissance. Etant 6e d’une fratrie de 6, on m’a cataloguée enfant à problème (en plus je suis gauchère et ma mère m’a eue à 40 ans, j’étais fichue !!). Ma maîtresse de CP s’inquiétait pour moi et m’a même envoyée chez l’orthophoniste. Au final, 20 ans après, elle se souvenait de moi comme la meilleure élève qu’elle ait eue au cours de toute sa longue carrière.
    Ma 3è fille a été détectée HP alors que mes 2 aînées ne le sont pas.
    Je me méfie de ce genre de généralités, basé sur des statistiques. Je ne vois pas en quoi être le premier ou le dernier modififierait le QI d’autant que si on ne devient pas HP mais qu’on naît avec, je ne vois pas du tout le rapport. La création d’un embryon issu de la rencontre d’un oeuf et d’un spermatozoïde reste un pur hasard et l’ordre de procréation n’a, me semble-t-il, aucune corrélation avec le matériel génétique du futur enfant.

    • Pauline dit :

      Peut-être, mais le QI n’est pas génétique… il est aussi influencé par l’éducation, l’environnement, le passé du sujet. De plus, un petit dernier est par définition né plus tard que ses frères et sœurs (comprendre que les parents sont plus âgés), donc statistiquement, il est exposé à plus de risque génétique (mutation), et donc statistiquement, son QI pourra en être affecté… Effet qu’il semble raisonnable de retrouver avec une aussi grande population. Bien évidemment, comme presque toujours en sciences, ces résultats démontrent une tendance: ils pourront être utiles pour comprendre les facteurs qui influencent le QI par ex. ou d’autres aspects généraux, mais ils ne ne doivent pas être pris comme s’appliquant aux cas particuliers. Il y a évidemment des contre-exemples puisqu’on ne cherche pas à démontrer une loi générale. Attention aux articles de vulgarisation scientifique qui font passer les études pour beaucoup plus affirmatives qu’elles ne le sont réellement!

      • Joelle dit :

        À mon sens le QI est inné.
        Pour preuve dans une même fraterie tous les enfants ne sont pas HP. Pourquoi certains bébés sont à l’évidence plus communicatifs, plus éveillés..
        .Et que dire de certaines familles précarisées qui n’ont pas les moyens d’accéder à la culture et pourtant on y trouve aussi des enfants HP qUi ont une soif d’apprendre et qui ont l’esprit vif.
        Tout n’est pas selon moins une question d’acquis ou d’environnement.
        Il y a une activité neurologique propre aux HP qui se met en place dès les premiers développements de l’être humain avant la naissance.

        • MONNIER dit :

          Je pense aussi que le QI est inné.

          Il y a forcément une part génétique puisque que le cerveau d’un HP fonctionne différemment et l’environnement n’a rien à voir là-dedans.

          L’environnement peut jouer un rôle mais il faut qu’il y ait déjà « quelque chose ». On ne peut pas devenir HP en s’entraînant…

        • Joelle dit :

          Mensa Inde à à fait passer des tests à Delhi à des enfants plutôt défavorisés.
          Et sur 4000 enfants, une centaine s’est démarqué par un score supérieur à 130.
          Qu’est ce que les différencie des autres ?
          Le milieu n’a pas grand chose à leur apporter dans leur réussite.
          Ils ont cette faculté innée.

  3. Eric TURON-LAGOT dit :

    Effectivement, ce thème de recherche n’est pas nouveau et les résultats semblent plus compliqués à comprendre qu’il n’y parait.
    Je vous joins un lien trouvé au hasard de recherches et qui ne va pas dans le même sens…

    http://acsis-pm.org/134Rang.html#som

    Je suis évidemment intéressé par toute référence qui irait dans un sens… ou dans l’autre !

  4. Konrad dit :

    c’est toujours assez drôle les débats ACQUIS ou INNÉ sur les forums…
    C’est d’ailleurs généralement une question qui politise assez vite le débat…

    Je vous renvoie à cette belle image du professeur Pierre-Henri Gouyon lors de sa présentation 13 MINUTES : Quelle est la part de la moto ou du motard dans la victoire en courses. La réponse intuitive 50/50 :oops:
    Est-ce qu’on veut dire que sans la moto, motard avait une chance sur deux d’arriver premier? Ou alors que la moto avait une chance sur 2 sans le motard :roll:
    Le lien pour passer 13 minutes très sympa :



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article