À Arles, deux éditeurs ouvrent une école qui ne harcèle pas les enfants (L’Obs, janvier 2016)

 

A Arles, deux éditeurs ouvrent une école qui ne harcèle pas les enfants (L'Obs, janvier 2016)C'est la reprise :!:

 

Une pensée pour tous les zébrettes & zébreaux qui reprennent ce matin le chemin des cours... mais aussi à ceux qui passent leurs partiels comme à ceux qui retournent au boulot ;)

 

Pour démarrer l'année 2016 sur une note positive, je partage un article consacré à une école hors du commun : le "Domaine du Possible" :-D

 

Le Domaine du Possible se veut une école de la bienveillance ! C’est dans cet esprit que Françoise Nyssen & Jean-Paul Capitani l'ont créée :round:

 

Cette école sera une école de la bienveillance et de l’apprentissage par le projet. (...)

 

 

On pouvait lire en 2015 dans Telerama :

 

Antoine, leur fils, était de ces gamins précoces, surdoués, passionnés, douloureux. En 2012, à 18 ans, il « a décidé d'arrêter de vivre », et c'est alors qu'est né le projet de cette école alternative. L'idée s'est concrétisée, l'établissement, baptisé le « Domaine du possible », accueille désormais une trentaine d'enfants, et c'est, tout simplement, « une joie immense, impressionnante ».

 

 

A Arles, deux éditeurs ouvrent une école qui ne harcèle pas les enfants (L'Obs, janvier 2016)

 

Comme tout établissement hors contrat, cela a un coût bien sûr... mais à noter que c'est la première fois que je lis une si chouette initiative pour les familles les moins fortunées :smile: :

 

Trois sont parrainés et ne versent que 80 euros par mois. Le Fonds de Dotation Antoine Capitani cherche d’autres parrains.

 

 

Situé sur Arles (dans les Bouches du Rhône), cet établissement (école-collège-lycée) alternatif qui accueille aujourd'hui une 30aine d'élèves est basé sur la pédagogie Steiner-Waldorf :up:

 

L'école n’a pas su comprendre le fils de Françoise Nyssen et de Jean-Paul Capitani, directeurs de la maison Actes Sud. Ils ont créé la leur. Reportage.

A un petit garçon emmitouflé qui passe, on demande son chemin. Le voici qui montre une porte et disparaît avec le cri de la victoire: « C’est par là. Youhou ! » Cette scène un peu surréaliste à l’heure d’entrer en classe s’est déroulée le 1er décembre, sur le parvis d’une école toute neuve qui a ouvert en septembre dans les vieux murs pleins de charme des Editions Actes Sud, au centre de la ville d’Arles.

Ecole du Domaine du Possible: insolite, le nom s’affiche en lettres rouges sur une bannière de tissu blanc. L’événement fait beaucoup parler. En ville, chacun y va de son commentaire sur « l’école Steiner d’Actes Sud ». Reprendre une pédagogie vieille de cent ans pour l’inscrire dans les problématiques contemporaines et la ligne éditoriale de la maison: c’est le projet conçu par Françoise Nyssen et Jean-Paul Capitani, le couple à la tête d’Actes Sud.

 

 

POUR LIRE la SUITE :arrow: c'est ici !

 

 

Quelques ouvrages parus chez Actes Sud parus sous la collection du Domaine du Possible :
- "L'Ecole du Colibri. La Pédagogie de la coopération"
- "Enseigner à vivre : Manifeste pour changer l'éducation"

 

     
Cliquez pour ouvrir                 Cliquez pour ouvrir

 

 

MISE à JOUR du billet, le 17 mai 2017 : Françoise Nyssen est nommée ce jour ministre de la Culture dans le gouvernement d'Emmanuel & Édouard Philippe :)

 

Des petits farceurs ont mis à jour sa page Wikipedia cet aprèm (avant que ne soit rectifiée l'info...) :roll: :

 

 

 


 

 

Les Tribulations d'un Petit Zèbre, le livre du blog !

 

 


 

 

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

11 commentaires à “À Arles, deux éditeurs ouvrent une école qui ne harcèle pas les enfants (L’Obs, janvier 2016)”

  1. Lyjazz dit :

    Cela parait à première vue très intéressant en effet.
    Je tique un peu sur l’utilisation du suicide de cet enfant lorsqu’il avait 19ans.
    Et il semble que le journaliste n’ait aucune critique à apporter à la pédagogie Steiner.
    Alors qu’il y en a, quand même.
    De prime abord : une pédagogie vieille de 100 ans, très rigide, qui semble mettre les enfants au centre, mais les considère juste dans la tranche d’âge et ne leur donne pas la liberté d’en sortir.
    Aucune critique non plus sur l’anthroposophie.
    On peut trouver ces critiques, fort bien documentées, sur ce site :
    https://veritesteiner.wordpress.com/2015/12/28/le-domaine-du-possible-fait-sa-propagande/

  2. Rapiette dit :

    Intéressant de connaître tous les points de vue Lyjazz…. dommage que ce monsieur n’est que peu de recul et qu’il mélange des fous dangereux avec des gens comme Pierre Rabhi (dont la fille a une école dont nous sommes nombreux à rêver pour nos enfants) ou encore Edgar Morin ! Deux hommes qui auront passé leur vie a chercher pour le profit de tous. Aller à l’essentiel en se servant de sa tête, ça fait du bien non ?
    En espérant que les enfants qui passent par cette école « trop extraordinaire » ne seront pas trop abîmés…
    Merci Alexandra pour la profusion d’information pertinente !

    • mamir dit :

      C’est qui, les fous dangereux?
      Il vaut mieux s’abstenir de tels jugements lorsqu’on ne connaît pas!
      Je vous conseille d’aller à une journée porte-ouverte d’une école Steiner, d’observer tout ce qu’on y fait et de discuter avec les gens, avant de colporter n’importe quoi.
      Moi je suis sûre que je me serais régalée, dans une telle école, alors que je me suis fermement ennuyée au lycée (où j’étais bonne élève et reconnue « très équilibrée » par mes profs, ça n’empêche pas!).
      Ma fille, qui était en perdition en 2nde au lycée, a atterri dans une de ces écoles : après quelques jours elle m’a dit « je me sens chez moi » et grande première, s’est intéressée aux cours, même ceux qui n’étaient pas artistiques! Et puis elle a passé son bac sans problème.
      Je n’ai eu qu’un regret : ne pas l’y avoir mise plus tôt!
      Alors allons voir ce qu’on fabrique au Domaine des possibles …et parlons-en après!

  3. Lyjazz dit :

    Oui, allez voir, c’est assez simple.
    Allez discuter avec des enseignants Steiner aussi.
    Se renseigner sur l’anthroposophie, sur le moment où cette philosophie est devenue une pédagogie… c’est assez lointain, et assez hautain aussi souvent. Avec une façon de parler qui fait penser qu’ils ont la science infuse.
    C’est sûrement bien pour certains enfants, et j’en connais qui peuvent en profiter. D’autres qui en sont sortis ou qui rêvent d’en sortir.
    C’est quand même une drôle de façon de considérer les parents, que de les embrigader si étroitement dans un filet d’où ils peinent à sortir. Je préfère pour ma part les associations où l’on est laissé libre d’entrer, sortir, agir, comme bon nous semble. Les lieux où l’on me demande de payer et de faire le ménage, les pub, et d’intervenir dans l’école juste quand l’enseignant est d’accord, mais jamais pour observer ou partager, cela me rend méfiante. Voilà tout.

  4. verzier dit :

    très utile . merci infiniment

  5. Luis dit :

    Bonjour à tous,
    En effet c’est très intéressant de lire tous vos commentaires… j’en ai lu également sur d’autres sites. Pour ma part, j’étais méfiante et attirée par la pédagogie Steiner. Je suis revenue là dessus car m’intéressant à l’enseignement de nos enfants, je me suis aperçue que de plus en plus d’enfant se retrouvent en échec scolaire sous forme de: tocs, ted, hyperactivité, dyslexique, dysphasique, surdoué… . Je ne sais pas vous mais à mon époque ( j’ai 35 ans) il n’y avait pas tout cela. Ou en tous cas, les quelques différences pouvaient cohabiter dans une classe et grandir ensemble. Aujourd’hui, j’ai quand même la sensation que le profil type de l’élève modèle est très étroit ou plus adapté à la diversité de nos enfants?
    En tous cas, m’étant informée particulièrement à la pédagogie Steiner, je trouve en effet que l’on peut dire et interpréter comme bon nous semble: Par exemple, prendre un élément, l’analyser volontairement dans un sens et crier  » Attention, secte! »
    J’ai suivi des études supérieurs en écoles publiques et je peux vous dire que les cours pouvaient ressembler à ceux que l’on peut voir en école Steiner. Je peux même dire aujourd’hui, j’ai eu cette chance! Car dans ces écoles publiques vous y entrer par sélection sur dossier et également avec un budget scolaire un peu plus élevé ( frais de scolarité). Mais tout cela s’explique par la qualité du contenu.
    Ensuite, il ne faut pas confondre l’époque à laquelle est née la pédagogie avec celle d’aujourd’hui. Je peux vous assurer que beaucoup d’enseignants ( en tous cas, ceux que j’ai croisés) n’ont rien d’endoctrinants, sectaires ou autres. J’ai pu voir un intérêt pour chaque enfant dans son unicité.
    Après, il est sûre que c’est à nous de savoir ce que l’on veut pour nos enfants. Après tout, chacun est libre de choisir de faire évoluer son enfant avec une notion de note, d’élitisme, de résultat avant tout.. s’il en est capable et si cela l’épanouie. Certains enfants sont mangés par le stress. Et cela continue dans le monde du travail actuel.
    C’est pourquoi je pense que ce genre de pédagogie est plutôt intéressante pour développer l’esprit critique de l’enfant, sa créativité ( dans son sens large car, contrairement aux idées reçues les sciences sont très présentent), son autonomie, la confiance en soi, la cohésion de groupe… Et pour moi cela sont de vrais valeurs.

  6. Memepasmal! dit :

    Je serais plus modérée sur l’anthousiasme de cette nomination en sachant qu’il existe ceci
    https://veritesteiner.wordpress.com/2017/05/17/francoise-nyssen-les-anthroposophes-entrent-au-gouvernement/
    A chacun de rester ouvert,critique,l’avenir de nos jeunes est dans nos mains.il est probable qu’une enquête soit en cours sur l’anthroposophie,certains noms apparaissent sur MUDIVULE,CELUI DE FRANÇOISE NYSSEN en fait parti,ce que trouve personnellement inquiétant .

    • Si c’est vrai, ça l’est en effet :(
      Mais je n’ai rien trouvé ??? :arrow: http://www.derives-sectes.gouv.fr/search/node/nyssen ou http://www.derives-sectes.gouv.fr/search/node/anthroposophie

      À suivre en tous cas !
      Alexandra

      • Passs dit :

        Il y a un avis détaillé de la MIVILUDES publié ici :
        https://veritesteiner.wordpress.com/2016/09/20/ecoles-steiner-waldorf-lavis-detaille-de-la-miviludes/

        En gros, pas de dérives sectaires avérées, mais plusieurs éléments de préoccupation.

        Sur le site de l’UNADFI, il y a plusieurs autres sources :
        http://www.unadfi.org/%C3%A9tiquettes/anthroposophie

    • Memepasmal! dit :

      MIVILUDES, (petit bugg)



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article