Surdouée, je n’ai ni diplôme, ni boulot, ni fric, ni mari. Mais je vais bien, merci (L’Obs, janvier 2016)

Surdouée, je n'ai ni diplôme, ni boulot, ni fric, ni mari. Mais je vais bien, merci (L'Obs, janvier 2016)L'Obs publie le témoignage d'une femme adulte surdouée, recueilli par Barbara Krief...

 

Son titre : "Surdouée, je n'ai ni diplôme, ni boulot, ni fric, ni mari. Mais je vais bien, merci" :!:

 

Julie, qui se qualifie "d'hyperphrène scanneuse", a découvert qu'elle était dotée d'un haut potentiel intellectuel à l'âge de 30 ans :up:

 

Son témoignage est le suivant :

 

Nombreux sont les parents qui affirment avec fierté que leur enfant est surdoué. Moins nombreux sont les adultes qui se réjouissent de l'être. En effet, être surdoué n'est pas toujours facile à gérer. Entre trop plein d'énergie et problèmes de concentration, il est souvent difficile de trouver un métier "classique" et de mener une vie bien rangée. Julie D. en fait l'expérience. A 30, elle a découvert qu'elle était surdouée.

J’ai eu 30 ans en octobre. Je vis seule avec mes trois enfants, issus de deux pères différents, je n’ai pas d’emploi, seulement un bac L en poche, et je suis surdouée.

Mes proches pensent que j'ai gâché ma vie

Lorsqu’il m’arrive d’en parler, chacun réagit différemment.

Il y a ceux qui pensent très fort avec leurs yeux que j’ai tout simplement "la grosse tête" et il y a les circonspects qui se disent que ma vie ou ce que je suis n’est absolument pas en adéquation avec l’image que l’on peut se faire d’une personne surdouée. Pas de carrière, pas d’études, pas de fric, pas de mari, pas d’amis…

Pour tous, famille et connaissances, j’ai "gâché" ma vie.

 

 

POUR LIRE la SUITE de l'ARTICLE :arrow: c'est ici !

 

 

:arrow: & je vous conseille la lecture de ces billets que j'ai publié sur le blog; parmi les nombreux que j'ai écrit à propos des adultes :
- "Adulte surdoué, questionnements à propos du test"

 

- "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Wais (IV)"

 

- "Comment est construit un test de QI ?"

 

- "Pourquoi je n’en parle pas dans la vraie vie ?" (en 2 parties)

 

- "Coming-out intellectuel… faut-il parler de son surdouement ?"

 

- "Ces drôles de zèbres (France Culture, novembre 2015)"

 

- "Moi, surdoué ? Vous plaisantez ! (Migrosmagazine.ch, août 2012)"

 

 

Et voilà 2 EXCELLENTS bouquins (à mon sens :roll: ) à destination des adultes surefficients intellectuels qui ont besoin de comprendre ce qu'est la douance & comment bien la vivre (ainsi qu'une plus large sélection sur cette page) :

 

- "La précocité dans tous ses états" de Fabrice Bak (ma critique est à retrouver dans ce billet :hearts: )

 


Cliquez sur la couverture du livre pour ouvrir
les détails de la "Précocité dans tous ses états"

 

 

- "L'adulte surdoué à la conquête du bonheur. Rompre avec la souffrance" de Monique de Kermadec (ma critique est à retrouver de ce côté :-D )

 


Cliquez sur la couverture pour ouvrir les détails
de "L'adulte surdoué à la conquête du bonheur"

 

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article