Les Dys & les EIP à l’honneur des éditions Tom Pousse : 2 nouveautés dans les tonalités fushia

Les Dys & les EIP à l'honneur des éditions Tom Pousse : 2 nouveautés dans les tonalités fushiaLes éditions Tom Pousse viennent de publier 2 nouveautés intéressantes pour les lecteurs des Tribulations :)

 

On leur doit notamment les "100 idées pour accompagner les enfants à haut potentiel" (dont vous trouverez ma critique par ici) ou "Funambule. Mon parcours d'enfant à haut potentiel" (dont je vous parlais par là) ;)

 

Et c'est aujourd'hui 2 livres à couvertures fushia qui ont attiré mon attention, & pour cause : l'un est axé "Dys", l'autre enfants "précoces" :roll:

 

- les "Questions sur les Dys- Des réponses", du Dr Alain Pouhet, paru le 07 mai 2016

 

- "Élèves précoces. Concrètement, que faire ?" de Béatrice Petit Jaillet, paru le 13 juin 2016

 

          
Cliquez pour ouvrir                   Cliquez pour ouvrir

 

 

Questions sur les Dys- du Dr PouhetJe commence par le premier sorti (qui se trouve être mon préféré) "Questions sur les Dys- Des réponses", d'Alain Pouhet, médecin MPR (pour Médecine Physique & de Réadaptation) :!:

 

Avant tout, qui est l'auteur ?

 

Le Dr Alain Pouhet est donc médecin de rééducation fonctionnelle au CHU de Poitiers, mais aussi coordinateur médical de services de soins (SESSAD).

 

Il a également crée ce site, consacré aux troubles Dys :up:

 

Car Alain Pouhet est extrêmement impliqué dans le domaine des Dys : il est spécialiste de ces troubles, formateur en neuropsychologie infantile & conférencier, très actif dans le milieu associatif.

 

Autant dire qu'il connait son sujet sur le bout des doigts :)

 

La présentation de l'éditeur :

 

Après avoir brièvement présenté les pathologies dys-, "cet ouvrage" aborde des questionnements récurrents et des « lieux communs » sur ces troubles mal ou insuffisamment connus des parents, des enseignants et des rééducateurs. Ils génèrent pourtant de nombreuses situations de handicap scolaire.

Les troubles spécifiques des apprentissages, les dys-, sont liés à des troubles cognitifs spécifiques. En d’autres termes, ce sont des « pannes cérébrales » à l’origine de « pannes dans les apprentissages », alors que l’élève est normalement intelligent. C’est pourquoi la compréhension de ces troubles est capitale pour éviter absolument que la non-réponse, des réponses insuffisantes ou inappropriées, ne sapent la confiance en soi de l’enfant et ruinent les espoirs de réussite scolaire.

Viser le succès avec les dys- c’est d’abord torde le cou aux idées reçues, encore trop répandues afin d’avancer ensemble vers un consensus permettant de repenser l’accompagnement tout au long de la scolarité.

Permettre aux élèves dys- de poursuivre leurs études dans les meilleures conditions, c’est aussi lutter contre l’exclusion.

 

 

Et le sommaire, dans les grandes lignes (car il est très fourni !):

 

PARTIE 1 : Concepts, fondements cognitifs des apprentissages scolaires

Qu'est-ce qu'une situation de Dys- ?

Les fonctions cognitives & leurs troubles

Impact dans les apprentissages

Conséquences de tous les Dys-

PARTIE 2 : Des réponses aux questionnements, interrogations & lieux communs les plus fréquents

A. Généralités
Les Dys- Y a plus que ça !
La période de bilans, d'évaluations
Les aides
En pratique

B. Pathologies Dys-
Langage oral
Langage écrit
Les habiletés gestuelles
Dyscalculies
Syndrome Dysexécutif, Trouble de l'Attention, TDA/H
Existe-t-il des Dys- de la mémoire ?
Multidys ?
Peut-on être Dys- & « surdoué » ?
Au final

Conclusions

Annexes

 

 

Je vous le dis tout de go : j'ai vraiment adoré ce livre !!! :-D

 

Je me suis régalée lorsque je l'ai lu, au point de le relire plusieurs fois depuis, tant il regorge d'infos & d'explications :up:

 

Il est extrêmement original dans sa forme, & particulièrement pédagogique.

 

Le format du livre fait tout à fait penser à la collection des 100 idées, version idées questions / réponses :)

 


Cliquez sur la couverture pour commander
les "Questions sur les Dys- Des réponses"

 

 

Les propos d'Alain Pouhet sont clairs, très précis, & accessibles à tous. Il sait faire passer les idées avec simplicité & efficacité. Ce qui est vraiment remarquable & appréciable.

 

Car c'est un bouquin qui s'adresse & convient à tous le publics, novices ou plus connaisseurs, parents, praticiens ou enseignants. Chacun apprendra avec ce livre ! C'est une mine d'informations :-D

 

Viser le succès avec les élèves Dys- nécessite d'abord de tordre le cou à toutes les idées reçues

 

 

Pour vous dire, j'ai retrouvé des idées fausses qui circulent couramment, même dans la sphère des (T)HPI / Dys, comme le point 47 par exemple : "L'ordinateur pour les Dyspraxiques, c'est automatique", auquel le Dr Pouhet apporte les nuances indispensables ;)

 

Il détaille aussi avec beaucoup de justesse les différents bilans, le rôle de chaque intervenant, la complexité de l'identification :up:

 

Le lecteur est guidé, accompagné, avec bienveillance & sérénité. Car tout est dédramatisé, expliqué, précisé pour que l'inconnu ne subsiste pas.

 

"Questions sur les Dys- Des réponses" est agrémenté de nombreuses illustrations, graphiques & encadrés très bien conçus, qui résument & complètent à merveille les explications du spécialiste.

 

Ce ne sont pas les aides qui stigmatisent l'enfant, mais les remarques & attitudes des adultes & des pairs qui n'auraient pas compris le réel intérêt

 

 

Magnifique phrase, qui peut s'appliquer à TOUTES les formes de différences & de difficultés (douance, dys, TDA/H, troubles du spectre autistique, déficience intellectuelle, handicap physique, maladie, élèves non francophones, etc.) :round:

 

Questions sur les Dys- Des réponses

 

 

Bien sûr, le point sur la cohabitation Dys / douance soulagera les parents à qui il a été répondu qu'un surdoué ne pouvait avoir des troubles de l'apprentissage... Ou encore ceux dont l'enfant, dyslexique & présentant nombre de caractéristiques du haut potentiel intellectuel, a été classé dans la norme au prétexte de scores inégaux dans les 4 indices & les subtests du Wisc :(

 

En conclusion, "Questions sur les Dys- Des réponses" est véritablement un livre riche, extrêmement dense (malgré son format & son petit prix), qui vaut à mon sens tous les autres bouquins sur le sujet publiés jusqu'à présent 8)

 

GROS coup de cœur pour ma part pour cet ouvrage qui me semble absolument parfait pour comprendre de quoi il retourne & comment aider ces enfants :hearts:

 

 

Je finis avec une vidéo de présentation de ce livre, par son auteur :

 

 

 

.•*¨¨*·-: :-·* *¨¨*•..•*¨¨*·-: :-·* *¨¨*•..•*¨¨*·-: :-·* *¨¨*•.

 

 

Élèves précoces. Concrètement, que faire ?Le second bouquin maintenant, que j'ai eu dans ma boite hier :)

 

Il s'agit donc d' "Élèves précoces. Concrètement, que faire ?" de Béatrice Petit Jaillet.

 

Qui est l'auteure ?

 

Béatrice Petit Jaillet est enseignante (d'anglais), & mère de 4 enfants à haut potentiel intellectuel :)

 

Membre de l'AFEP (l'Association Française pour les Enfants Précoces), elle est également formatrice pour l'asso auprès d'établissements de premier & second degré, ainsi que "personne ressource" auprès du rectorat de l'académie de Nantes.

 

La présentation de l'éditeur :

 

Avez-vous déjà eu des élèves qui :

  • s’ennuyaient en cours ?
  • rendaient feuille blanche alors que vous saviez qu’ils pouvaient répondre ?
  • s’agitaient en cours et se faisaient remarquer ?
  • trouvaient les réponses à vos problèmes mathématiques sans rédiger de démonstration ?
  • rédigeaient à peine 25 lignes lors d’une épreuve de dissertation prévue pour durer 4 heures ?
  • allaient droit au but dans les descriptions de documents visuels sans détailler ni même sans voir comment détailler ?
  • vous posaient des questions ultra précises sur ce que vous pouviez ne pas connaître ?
  • ne s’intégraient pas bien ?
  • refusaient de faire leur travail à la maison ?
  • avaient fini avant les autres ?
  • ne savaient pas apprendre ?
  • ne savaient pas apprendre et n’avaient aucune méthodologie ?
  • posaient des questions au lieu de répondre aux vôtres ?
  • ont quitté votre lycée, en cours d’année scolaire, ou ont fugué ?
  • étaient, peut-être, déjà abîmés par le système scolaire en 6e ?
  • Certainement  !
    Alors, vous avez déjà rencontré des élèves précoces dans vos classes, environ 2 ou 3 par an, en moyenne !

    Au-delà de ce « diagnostic », ce livre vous propose quelques pistes pour accompagner ces élèves décrocheurs ou décrochés du système scolaire.

     

     

    Le sommaire !

     

    Préface

    Introduction

    L'ABÉCÉDAIRE DES CLÉS PÉDAGOGIQUES

    A comme AFEP
    B comme B.A.-BA
    C comme Cadre légal
    D comme Damien
    E comme Énoncé
    F comme Force pas toujours tranquille
    G comme Graphisme
    H comme Hyper
    I comme Intuition
    J comme Jeux mathématiques
    K comme Kaléidoscope d'idées
    L comme Lacunes
    M comme Mémoire
    N comme Nullissime
    O comme Oral
    P comme et en Primaire
    Q comme Que puis-je faire ?
    R comme Répétition, Routine
    S comme Sens
    T comme Troublant
    U comme Un bouquet de citations & plus
    V comme quelques Vignettes
    W comme Waouh ! J'ai tout compris !
    X versus Y le « normal pensant » versus le précoce
    Z comme Zoé, l'exemple de réussite

    Conclusion

    Road Recap ou le Code Rousseau® de la précocité

     

     

    Alors, c'est là encore un ouvrage à la construction très originale qui est publié :!:

     

    Réalisé comme un abécédaire, la volonté affichée est de proposer sur la forme un livre agréable, clair & facile d'accès. Et c'est très réussi :up:

     

    Je trouve notamment que la partie sur les textes réglementaires est extrêmement bien mise en page, très lumineuse & donc, moins rébarbative pour celles & ceux désireux de définir le cadre légal (français, je le souligne !)

     

    Sur le fond, je suis plus réservée.

     


    Cliquez sur la couverture pour commander
    "Élèves précoces. Concrètement, que faire ?"

     

     

    Je ne suis pas enseignante, aussi il me semble toujours délicat de juger des propositions purement pédagogiques offertes dans ce type de bouquins à destination des professeurs :-|

     

    Car Béatrice Petit Jaillet a vraiment écrit pour ses collègues de l'Éducation Nationale.

     

    "Élèves précoces. Concrètement, que faire ?" ne s'adresse ni aux parents, ni aux professionnels (psy, médecins, infirmiers, psychomotriciens, orthophonistes, etc.)

     

    Le propos est : la pédagogie, en classe :!:

     

    On peut par conséquent apprécier l'intérêt ou le sens des pistes données, mais sont-elles réellement applicables sur le terrain ? Sont-elles valables dans un système scolaire français extrêmement normé (& normatif) ? Tiennent-elles leurs promesses vis à vis des élèves concernés ?

     

    Je pense que seuls des enseignants peuvent répondre, car c'est leur domaine réservé :up:

     

    Élèves précoces. Concrètement, que faire ?

     

     

    Je me concentrerai donc, dans cet avis de lecture sur d'autres aspects du livre, qui m'ont plus ou moins emballée, en qualité de connaisseuse de la douance, de confidente de milliers de familles au fil des années par le biais de ce blog & de parent d'élève THPI.

     

    Je vous le dis d'emblée, je n'ai pas été bluffée par ce bouquin.
    Première raison, je suis très étonnée qu'il s'ouvre sur 6 pages exclusivement consacrées à l'AFEP, son histoire, son fonctionnement, ses actions :-?

     

    Bon... Avant même une précision, pourtant indispensable - surtout en considération du terme retenu par l'auteure :arrow: "précoce", sans même le intellectuellement... qui a tout de même le mérite de définir un minimum les choses - quant à qui sont ces "élèves précoces" :hypno:

     

    S'il y a bien une préface & une introduction, aucune ne cadre le sujet. Béatrice Petit Jaillet énonce une série de signes (ceux que l'on retrouve en 4ème de couverture, & dans la présentation de l'éditeur donnée plus haut dans ce billet), mais sans pour autant expliciter.

     

    Cela aurait ne m'aurait pas gênée si cela avait été une brochure publicitaire de l'AFEP... mais il s'agit d'un livre :!:

     

    Les premières explications viennent dans le chapitre suivant, B comme B.A.-BA qui reprend le fameux (& très peu fiable) chiffre de "2/3 des élèves précoces qui ne ravissent pas vraiment les professeurs".

     

    Plutôt pas mal bien que beaucoup trop succinct. Il me semble que les enseignants, pour être en mesure d'aider, doivent avant tout bien comprendre qui sont ces petits élèves décalés par rapport aux enfants standards :up:

     

    Par exemple, l'auteure parle de courbe de Gauss... sans l'illustrer, alors même que le live regorge de graphiques & d'images !??

     

    Ce sont des petites choses comme ça qui, tout au long du livre, me font le trouver incomplet. Pas des plus travaillés...

     

    Autre raison : il me semble que nombre de ces solutions ont déjà été largement exposées dans d'autres ouvrages écrits par & pour les enseignants (voir ma sélection, selon chaque public visé, dans ce billet).

     

    Avec pour certaines d'entre elles un effet exaspérant sur ces jeunes EIP, à qui on ne donne pas véritablement la parole ici.
    Comme par exemple l'idée de leur proposer de "tuteurer un élève" (idée vue & revue...), & qui dans la réalité de l'enfant, est quelque fois vécue comme une authentique corvée, & pas du tout comme quelque chose de valorisant.

     

    Je suis également étonnée que les accélérations (sauts, glissements) ne fassent pas l'objet de mentions, & encore moins d'explications (seulement stipulées dans la partie des textes de loi).
    A vrai dire, l'auteure me paraît même plutôt hostile aux raccourcissements de cycle, dans ces passages :

     

    Mieux vaut éviter d'avancer dans le programme en abordant un sujet de l'année suivante, car cela ne ferait que reculer l'ennui de l'EIP d'une classe" (page 86)

    Danger : pas de routine, mais priorité à la nouveauté, sans empiéter sur le programme de l'année suivante ; pédagogie innovante. (page 121)

     

     

    Peut-être me trompe-je ? Il est quelque fois compliqué d'interpréter le sens d'un écrit :?:

     

    Mais je dois dire qu'un chapitre m'a particulièrement agacée & déçue : X versus Y le « normal pensant » versus le précoce :-|

     

    Élèves précoces. Concrètement, que faire ?

     

     

    Il est composé d'un tableau de 4 pages, précédé de cette phrase :

     

    Comment ne pas confondre l'EIP du « normal pensant » ?

     

     

    Outre sa formulation qui me laisse songeuse à plus d'un titre :

     

    - comment distinguer le... du... , mais pas "ne pas confondre le... du..." :!:

     

    - le terme « normal pensant » aussi souvent écrit sur le net comme normo-pensant m'a toujours mise très mal à l'aise, contribuant à mes yeux à stigmatiser, tant les EIP que les autres. Et je trouve regrettable de le trouver dans un livre se voulant pédagogique.
    Aussi, même placé entre guillemets, je n'approuve pas ce choix sémantique :cry:

     

    Ce tableau binaire, extrêmement long manque pour moi cruellement de nuances & d'explications, absolument déterminantes pour une vraie imprégnation de ce que recouvre le surdouement :down:

     

    Laissant penser que TOUS les enfants surdoués vont être côté bleu, & TOUS les non-HPI côté jaune 8-O

     

    Personnellement, j'insiste toujours sur l'importance de prendre en compte la diversité, parmi les (T)HPI comme parmi la population standard (voir les 6 grands profil parmi les élèves surdoués), & je suis sincèrement dérangée de lire des descriptions aussi fermées & définitives dans un bouquin actuel :(

     

    En conclusion, "Élèves précoces. Concrètement, que faire ?" ne m'a pas franchement convaincue, même si certaines idées sont sans doute louables & intéressantes à tester pour les enseignants.

     

    Je reste pour ma part sur une lecture plutôt frustrante, au goût d'inachevé. Comme si l'auteure n'avait pas assez travaillé son projet :hypno:

     

     

    Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

    6 commentaires à “Les Dys & les EIP à l’honneur des éditions Tom Pousse : 2 nouveautés dans les tonalités fushia”

    1. Sissi dit :

      Je suis passée à la FNAC hier pour acheter votre livre :-D et en parcourant l’étal ,je suis tombée sur le livre du Dr Pouhet.
      Ayant un garçon « twice exceptionnal » à la maison je connaissais déjà le site du Dr Pouhet mais j ai tout de même acheté son livre …. Et je m’en félicite doublement en lisant votre critique !!!!
      Le Dr Pouhet est , effectivement, un homme qui connait son sujet sur le bout des doigts!
      Me voilà donc avec 2 livres à lire qui , malheureusement, seront vite lus et relus pendant ces vacances d’été !!!
      Merci Alexandra pour vos commentaires précieux et passez de bonnes vacances ( ps: pas de nouvelles du Zebrillon et de son brevet ?? )

    2. Merci, j’étais passée à côté de ça !
      (bien studieuses, ces vacances… ^-^)

    3. Memepasmal! dit :

      Merci :hearts: ,d’autant plus que par cette super nouvelle,j’apprends que le Dc Alain Pouhet tiendra une conférence CHEZ NOUS :-D dans les Yvelines en septembre ……suis trop contente :bigheart:

    4. stéphanie dit :

      Super !!!
      Une fois de plus : Merci Alexandra ! :love:
      Je ne connaissais pas le Dr Pouhet, et grâce à vous double plaisir : un livre (un de plus 8-O ) et un site LOL

    5. Woland dit :

      J’avais entendu le Docteur Pouhet en conférence à Paris et il fait partie des gens les plus intéressants que j’ai pu croiser sur le sujet du HPI. Il m’a bien aidée à comprendre les troubles dys de mon fils et à savoir comment l’aider. C’est une chance immense qu’il partage autant son expertise et forme les professionnels de l’éducation à ce sujet !
      Merci Alexandra pour ces revues d’ouvrages.

    6. Maxim dit :

      Je suis tombé sur la page car je recherchais quelques références sur le Dr A Pouhet sur le sujet des DYS.
      Et je trouve de nombreuses autres infos, et notamment une énumération de points, repris par l’éditeur de Béatrice Petit Jaillet, qui seraient spécifiques aux « Elèves précoces »…

      C’est un peu toujours la même chose. Effet Barnum ?.. Je trouve qu’on exagère de trouver des spécificités qui ne s’appliqueraient qu’à des HPi ou EIP, pour reprendre la terminologie reconnue par le Ministère de l’Education nationale.

      Je remarque que je peux répondre à OUI à la quasi totalité des questions énumérées à l’exception de :
      – avaient fini avant les autres ?
      – ont quitté votre lycée, en cours d’année scolaire, ou ont fugué ?

      Je ne risquais pas avoir fini avant les autres puisque je regardais voler les mouches avant de m’y mettre; j’étais donc dan les dernier à rendre la copie. Voire, je n’avais pas fini. De toute les façons je ne visais pas de notes au-dessus de la moyenne. Mais outre le fait de sécher quelques cours, j’étais trop dans le moule pour oser fuguer.

      Mais en ce qui me concerne, n’étais-je pas une exception car il y a tout plein d’enfants qui vont bien des HPi ou pas. IL y a des enfants qui vont mal, HPi, ou pas. J’étais « déjà abîmés par le système scolaire » dès le CE2, et ce assurément ce qui a déterminé le reste. Mais est-ce que tout cela concerne VRAIMENT les HPi. A force de faire des énumérations de la sorte, je remarque que de plus en plus de parents les reprennent à leur compte pour y placer leur progéniture. Pour ceux qui vont bien (sans dys, tdah, et autres) ils seraient des génies méconnus, et pour les autres, ils seraient victimes de leurs spécificités neuro-développementales. En réalités, dans les deux cas, ce seraient plutôt les parents qui ne vont pas bien. Ni troubles ni pathologies mais des problèmes psychologiques qui risquent se ressentir chez leur progéniture.
      Et en attendant, certains « chercheurs » se servent de ces exemples pour « démontrer » que le Haut Potentiel intellectuel ne serait pas fondé comme certains le prétendent. De quoi discréditer d’autres nombreuses recherches et mettre à mal le soutiens dont ont besoins certains élèves.

      « Avez-vous déjà eu des élèves qui :
      – s’ennuyaient en cours ?
      – rendaient feuille blanche alors que vous saviez qu’ils pouvaient répondre ?
      – s’agitaient en cours et se faisaient remarquer ?
      – trouvaient les réponses à vos problèmes mathématiques sans rédiger de démonstration ?
      – rédigeaient à peine 25 lignes lors d’une épreuve de dissertation prévue pour durer 4 heures ?
      – allaient droit au but dans les descriptions de documents visuels sans détailler ni même sans voir comment détailler ?
      – vous posaient des questions ultra précises sur ce que vous pouviez ne pas connaître ?
      ne s’intégraient pas bien ?
      – refusaient de faire leur travail à la maison ?
      – avaient fini avant les autres ?
      – ne savaient pas apprendre ?
      – ne savaient pas apprendre et n’avaient aucune méthodologie ?
      – posaient des questions au lieu de répondre aux vôtres ?
      – ont quitté votre lycée, en cours d’année scolaire, ou ont fugué ?
      – étaient, peut-être, déjà abîmés par le système scolaire en 6e ?

      Certainement  !
      Alors, vous avez déjà rencontré des élèves précoces dans vos classes »



    :) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

    Commenter cet article