Deux semaines avant la reprise…

Deux semaines avant la reprise...Deux semaines…

 

C’est ce qu’il reste de vacances à la plupart des petits & grands élèves français :!:

 

(une pensée pour nos amis suisses qui eux reprennent le chemin de l’école dès la semaine prochaine… :-D )

 

L’été sera passé bien vite, &, même s’il n’est pas encore terminé (2 semaines représentent tout de même ¼ des grandes vacances ;) ), tout est fait pour mettre les enfants en condition.

 

Les médias enchaînent les reportages sur les achats de fournitures scolaires, questionnant dans les rayons des magasins, sous les yeux de la caméra, parents & enfants sur le choix crucial de la trousse ou du cartable.

 

Les articles sur le versement ce jour de l'ARS (pour Allocation de Rentrée Scolaire) fleurissent depuis 24 heures, comme ceux sur l'importance de prendre le temps de redonner à vos loustics un rythme de sommeil adéquat :)

 

Bref, on y est, aucun doute !!!

 

Ici, l'été fut paisible dans l'ensemble. Fait de détente, de plaisirs & de projets :up:

 

Si je ne connaissais pas par cœur mon zébrillon, j'aurais même pu croire qu'il n'affichait aucune anxiété à l'approche du grand jour.

 

Mais je le connais très bien, & je sais décrypter tout ce qu'il ne dit pas.

 

J'ai noté depuis qu'il est revenu de chez ses grands-parents une hyperverbalisation, caractéristique de ses périodes d'inquiétude.

 

Cela ne me surprend pas, j'en ai l'habitude... mais là où cela m'a déroutée, c'est qu'actuellement, il ne parvient pas à maitriser ce flot de paroles & ce même si on le lui fait remarquer, dans des circonstances qui d'ordinaire arrivent à le calmer.

 

Peter & Elliott 2016

 

Par exemple, lundi nous sommes allés voir (en avant première) le film "Peter & Elliott le dragon".

 

Le film a beaucoup plu au zebrounet, qui adore par ailleurs aller au cinéma depuis qu'il est tout petit, mais (chose VRAIMENT inhabituelle), j'ai du lui demander de se taire tout au long de la séance !

 

Lui qui en temps normal regarde & écoute religieusement ce qui est sur grand écran était très agité, parlant excessivement, commentant tout, à chaque minute & attendant que j'acquiesce.

 

 

 

Ce comportement, s'il m'a étonnée par son ampleur, m'a surtout indiqué que mon garçon commençait à stresser pour cette entrée au lycée :(

 

Dans l'absolu, je ne suis pas surprise sur le fond.

 

Il m'apparait légitime de redouter cette reprise, après tout ce qu'il a traversé. Et si cette année de homeschooling lui a permis de souffler, de reprendre confiance en lui, elle l'a également tenu à l'écart d'une certaine normalité qu'il avait jusque là connue.

 

Le jour de la rentrée est riche en émotions, mais aussi inquiétante pour les enfants atypiques.

 

Pour en avoir beaucoup parlé lundi soir, les questionnements se bousculent dans sa tête.

 

Va-t-il enfin parvenir à se faire un ami ? Va-t-il réussir à se retrouver dans ce tout nouvel établissement ? Va-t-il être capable de suivre le rythme ? (de prise de notes, c'est sa grande peur... lui qui déteste écrire) Les autres seront-ils enfin plus matures ou seront-ils restés attachés aux comportements agressifs du collège ? Va-t-il devoir dire son âge, ses sauts, etc. ou sera-t-il considéré comme tout le monde ?

 

Les interrogations dansent sous son crâne à mesure que la date du 1er septembre approche :-|

 

Et elles le parasitent, tournent continuellement dans son esprit qui ne lui laisse aucun répit. Générant un état de fatigue émotionnel, mais aussi physique vraiment très néfaste à mon sens.

 

Pour apaiser autant que faire se peut tout cela, j'ai repris avec lui une méthode qui l'aide beaucoup à se relaxer : celle d'Eline Snel & de son légendaire "Calme & attentif comme une grenouille" :hearts:

 


Cliquez sur la couverture pour ouvrir les détails de
"Calme & attentif comme une grenouille" (livre & CD)

 

 

(perso je le préfère largement à celui-ci, théoriquement fait pour les plus grands, mais dont le CD est vraiment mauvais : "Respirez. La méditation pour les ados & leurs parents" :!: )

 

L'objectif étant de faire redescendre la pression & de lui permettre de mieux vivre l'arrivée imminente de ce retour à l'école, qu'il attend & appréhende tout à la fois, en s'entraînant à gérer ce trop-plein émotionnel & intellectuel.

 

Il serait dommage qu'il commence cette année de 2nde par un burnout 8-O

 

Lui qui était si heureux de reprendre le chemin de l'école au début de l'été se pose mille & une questions, & doute beaucoup en cette fin août...

 

Non de l'aspect scolaire, mais principalement du violet relationnel & social :oops:

 

Il sait combien il lui était compliqué de se faire comprendre des autres enfants, en tous cas lors de ses 2 années de 6ème & 5ème, & il craint que ça ne se reproduise en fin de compte, cette année encore.

 

L'espoir dans ce nouveau départ est toujours là, mais quelque peu tempéré par son expérience passée.

 

Il est en revanche ravi que ce retour à une scolarisation ordinaire se fasse à ce stade. Considérant le fait que tous les élèves soient aussi placés dans un nouveau cadre, avec une organisation & des professeurs inédits comme une chance.

 

Il estime que cela constitue pour lui l'opportunité d'être à égalité (ou presque) avec les autres, là où au collège, il était à chaque fois "le petit nouveau", "celui qui ne connaissait personne", "l'intrus" dans les groupes déjà en place...

 

De mon côté, j'espère sincèrement qu'il trouvera sa place cette année, & se fera cet ami tant attendu :round:

 

J'ai aussi insisté pour qu'il se pose, qu'il choisisse prioritairement des activités qui lui apportent de la sérénité, comme la lecture par exemple, plutôt que les jeux vidéos (qui sont plus bruyants & excessifs, & donnent une ambiance intérieure plus survoltée que propice à la quiétude !)

 

Il a jeté son dévolu sur le dernier livre signé JK Rowling : "Harry Potter and the Cursed Child" :-D

 

Il n'a jamais été un immense fan de la saga Harry Potter, mais il était curieux de savoir ce qu'il se passait dans ce 8ème volet / pièce de théatre, & il s'est dit que le lire en anglais allierait le fun & les révisions ;)

 


Cliquez sur la couverture pour ouvrir
les détails de ce "Happy Potter 8"

 

 

Voilà donc quelle est son occupation principale du moment (avec la piscine, toujours, & quand même encore le gaming...) :smile:

 

On va essayer de faire en sorte que ces 2 dernières semaines restantes de vacances en soient de vraies, & non qu'elles se transforment en crises d'angoisses à tout bout de champ ;)

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

14 commentaires à “Deux semaines avant la reprise…”

  1. Oui, il est bien normal de stresser à l’approche des rentrées.
    Pour chacun.
    Mais plus encore quand c’est une rentrée spéciale (nouvel établissement, saut de classe, nouveau cycle…) et le Zébrillon cumule tout :-)

    Je lui envoie plein de pensées.. et à toi aussi.

    Ici aussi on commence à cogiter sur le nouvel établissement de rentrée.
    Sur le saut de classe qu’elle souhaite (et moi de moins en moins… l’été aidant, le « souvenir » de l’ennui s’estompant.. je me dis qu’il est inutile… même si j’ai peur de me faire rattraper rapidement par la réalité).

    La semaine prochaine un stage d’équitation lui occupera l’esprit et l’idée de doubler les séances à la rentrée aussi (faudra juste convaincre le Gars :-P )

    J’espère qu’ils auront une rentrée.. zen… et sociale….

    Bisous

  2. Patricia dit :

    Pas de surprise quant à son anxiété étant donné tout ce qu’il a subi…il aura en seconde le même décalage avec les autres qu’au collège, ma fille l’a vécu, mais un peu plus de chances quand même de rencontrer un animal à rayures plus ou moins marquées. Pour le reste, nos enfants ont lu le même bouquin cet été ! Allez courage zebrounet, plus on monte en niveau et moins c’est difficile… même si ça l’est toujours

  3. Valérie dit :

    Oui, l’entrée au lycée, une sacré épreuve pour eux !

    Mais une question, malgré ce qu’il a vécu dans le milieu scolaire, est-ce que les autres zèbrettes / źébrillons qu’il a pu rencontrer en dehors ne l’aide pas un peu, Alexandra ? Au moins à se faire quelques amis comme lui dans son environnement extra scolaire, pour supporter les 7 ou 8h à passer par jour au lycée ?
    J’essaie de m’accrocher à cette idée pour ma part en regardant ce qui existe comme points de rencontre entre enfants zébrés, si cela peut adoucir les choses….

    • Valérie dit :

      Rebonjour !
      Alexandra, ou quelqu’un qui aurait déjà vécu ça, auriez-vous des retours d’expériences ?
      Est-ce que nos petits zèbres semblent plus armés pour l’école s’ils arrivent à accrocher avec d’autres zèbres en dehors de l’école ?

      Merci !
      :-)

      Valérie

      • Anna dit :

        Bonjour,
        Ma zébrette a fait de la danse et de la musique avec 2 zébrés mais cela ne l’a aidé qu’au primaire à supporter les longues journées de cours.
        Au collège, elle ne s’est sentie bien qu’après s’être fait une amie non zébrée mais très vive et ouverte d’esprit.
        De même l’entrée au lycée (à 12 ans) l’an dernier n’a été supportable que parce qu’elle est en double cursus avec 5h de cours tous les matins lui laissant le temps de pratiquer sport, danse et musique. Elle a réussi à se faire quelques camarades de classe non zébrés mais partageant la même passion pour la danse et c’est ce qui l’a aidée…
        J’avoue que ma zébrette ne supporte pas ses rayures et ne veut que se fondre dans le paysage donc trouver qqun qui partage une passion commune sans avoir à parler de rayures a été sa planche de salut !
        En attendant courage et je souhaite que nos zébrillons passent la meilleure année scolaire possible.

  4. myriam dit :

    Bon courage à ton loustic pour cette rentrée. Je lui souhaite de tout coeur de trouver cet ami tant attendu. En duo on peut affronter la terre entière.

  5. Zebridee dit :

    Bon courage à votre Zébrillon, en espérant qu il se fasse des alliés cette année.
    Mon fils a les mêmes inquiétude vis à vis de sa future ou son futur enseignant. Je lui ai lu l histoire de « Bastien et les Blipoux vont à l’école » de Adèle Fabet et Elaine Mazlish, ces petits personnages apprennent à Bastien, comment se faire des amis et s intégrer dans une nouvelle école…
    Pour ma part c est moi qui stresse plus que mon fils.

  6. Memepasmal! dit :

    Chez nous meme angoisse ,mon Loulou ne trouve pas le sommeil avant 1 h du mat,depuis quelque jours :-| , et bien sûr super plus agité ,sans compter un flot de parole,bruitage avec la bouche ,les pieds,les mains,bref un vrai concert à lui tout seul,il évacue comme il peu :smile:
    On a commencé à réinitialiser l’ordi pour l’entrée en 3 Eme avec nouveau logiciel « anti dote »étant donné qu’il se sert de son ordi depuis la 6 Eme,le petit plus cette année,c’est la préparation du brevet avec stage en entreprise,et la j’angoisse ,le connaissant HYPER ACTIF ET IMPULSIF il va falloir trouver l’e stage en entreprise en espérant que tout se passe au mieux :roll: ,
    Enfin,tout ça pour dire que je compatis face à la nouveauté qui est toujours une grande source d’inquiétude pour toute la petite famille aussi qui connait son enfant ,
    Un gros bisou d’encouragement au grand zebrounet :-P ,il reste encore 2 grosses semaines LOL

  7. Fridou dit :

    Bon courage à ton petit zèbre pour la dernière ligne droite…
    Comme tu l’écris, la rentrée est souvent anxiogène pour nos « enfants atypiques ». Ma grande rentre en 4ème sans « changement » (même collège depuis le début), mais la semaine dernière, elle s’est mise à appréhender et s’était monté le bourrichon pour des riens (peur d’avoir une nouvelle matière, l’espagnol, peur d’avoir trop de travail, peur de ne pas réussir ou que les autres ne réussissent pas parce que le principal leur a dit que la 4ème était une classe très difficile…). Sans parler des inquiétudes classiques de ne pas avoir de copines dans sa classe (alors qu’elle en avait de très bonnes cette année, mais elle n’est pas sûre de rester avec), de l’envie de ne pas retomber sur tel prof et telle prof, surtout en prof principal… Là, nous sommes en vacances dans la famille et elle voit beaucoup de monde, mais je suis sûre que dès lundi prochain, la pression va remonter…Et ça m’a fait rire aussi en te lisant, car la mienne sur-verbalise aussi quand elle est nerveuse et parle pour ne rien dire…
    Ton fils ayant beaucoup plus de raisons d’être inquiet, ça ne m’étonne pas qu’il le soit doublement ;) J’espère que tout se passera bien pour lui… et pour toi !

  8. bastien dit :

    Drôle de coÏncidence juste avant de lire cet article, j’ai consulté le programme de cinéma et c’est le seul film qui m’inspire (j’ai noté que Robert Redford y joue ;) ) je vais le voir demain.
    Quand le moral est dans les chaussettes ,une séance de ciné est salutaire.
    je suis votre blog depuis 6ans,j’y ai beaucoup appris, et je continue à apprendre. Celui de Nathalie, je le parcours aussi ,en dilettante je l’avoue.
    Pour vos enfants ,je souhaite une année scolaire douce et profitable.
    que le vent leur soit favorable.
    Pour nous à Metz, il est encore contraire :dots:
    .

  9. Audrey B dit :

    Bonjour Alexandra,
    D’abord je souhaitais te remercier pour ce blog qui m’apporte beaucoup de réconfort depuis que notre fils a été diagnostiqué EIP en début de cette année.
    Malheureusement, pour l’instant, cette précocité est plutôt synonyme d’handicap que de chance, j’espère bien que cette tendance s’inversera dans le temps d’où l’importance de ce site qui m’amène à des pistes, conseils, idées, réflexions…..
    Mon fils Roman est âgé de 11 ans, il a vécu ces trois dernières années très difficilement dû à notre choix de partir vivre en Martinique, d’où son père est originaire. Roman a très mal vécu ce déracinement et la cerise sur le gâteau a été son entrée en sixième cette année qui s’est très mal passée.
    Il est entré en grave dépression au début du mois de février qui nous a amené à devoir l’hospitaliser et il a fait un rejet scolaire au point de ne plus vouloir se retrouver au collège.
    La seule solution apportée par le collège a été de le scolariser à domicile, ça été un fiasco.
    Devant son état dépressif, j’ai fait le choix au mois de mai de l’envoyer chez mes parents en Métropole (chose qu’il réclamait à corps et à cris) avant mon retour définitif qui ne pouvait se faire avant le mois d’août.
    Dans une semaine et demi, c’est la rentrée dans un nouveau collège en 5ème. Il semble prêt car c’est lui-même qui rassure son grand-frère qui va faire lui aussi sa nouvelle rentrée dans le même collège en classe de 3ème….
    Alors, je comprends bien les inquiétudes de ton petit zébrillon…..car je les partage moi-même.
    Bon courage à vous pour cette nouvelle étape et merci de continuer à partager tes infos et ouvrages qui m’aident à recharger mes batteries

  10. Lagoutte dit :

    Bonjour,
    Mon fils rentre en DIEP à Janson de Sailly en septembre 2016. Je cherche quelqu’un qui pourrait nous expliquer un peu comment cela fonctionne et nous donner son avis ! Merci de votre aide !
    Mon mail : helene.lagoutte@orange.fr

  11. Fridou dit :

    Et alors, cette rentrée en seconde ???



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article