Cherbourg. Manche : plongée dans la vie d’un surdoué (La Manche libre, novembre 2016)

Cherbourg. Manche : plongée dans la vie d'un surdoué (La Manche libre, novembre 2016)C'est un article paru dans le régional La Manche libre...

 

"Plongée dans la vie d'un surdoué" nous parle d'Arthur, EIP (& non "EPI" comme le journal l'écrit :roll: ) de 10 ans & ½, grand fan d'Harry Potter :!:

 

Malheureusement le papier est réservé aux abonnés... MAIS (il y a un mais ;) ), on peut tester gratuitement l'abonnement, le temps de lire l'article en intégralité ;)

 

Ce que j'ai fait, histoire de voir ce qui se disait !
Et donc, on trouve par exemple une drôle de définition émanant d'une psychologue de Tourlaville :-?

 

L'article affirme que selon Nathalie Bernard, un enfant est surdoué "à partir du moment où son Q.I. est supérieur à 135" !??

 

Ou comment sortir un score de son chapeau... :-o

 

Avant d'expliquer, sur la question du saut de classe "Parfois, cela peut le mettre mal à l'aise, voire en échec scolaire car il est trop en décalage de taille et d'âge avec les autres" :-|

 

On nous détaille donc que ce petit Arthur n'a pas d'année d'avance, qu'il est en CM2 & s'ennuie souvent (comment pourrait-il en être autrement !?)... & sa mère déclare "Je le pousse quand même à faire ses leçons parce que je veux qu'il ait le goût de l'effort".

 

Je crois qu'il y a là un défaut de compréhension de cette maman quant à la notion de "goût de l'effort", chère à Arielle Adda :(

 

Ce n'est malheureusement pas en "faisant ses leçons" & en s'ennuyant mortellement en CM2, sans accélération de rythme, sans challenge à relever, que ce garçon apprendra ce qu'est l'effort intellectuel :down:

 

Le goût de l'effort ne s'acquiert que face à un véritable défi, quelque chose qui va demander à s'accrocher, à travailler bien au delà de la facilité qu'ont les (T)HPI. Comme l’apprentissage d'un instrument de musique par exemple...

 

Cherbourg. Manche : plongée dans la vie d'un surdoué (La Manche libre, novembre 2016)

 

 

Voici le début de l'article, en accès libre :

 

Au-delà de l'école, la précocité intellectuelle se détecte et se ressent aussi à la maison. Rencontre avec une famille, basée à Cherbourg (Manche).

"À 8 ans, il avait déjà le raisonnement d'un enfant de 14 ans." Nadine est maman du petit Arthur, âgé de 10 ans et demi. Sur la table du salon, elle désigne un empilement de cahiers et carnets remplis de l'écriture de son fils. Pas pour l'école, mais pour le plaisir. "J'écris beaucoup. Quand j'étais petit, j'ai repris les 7 tomes d'Harry Potter. Aujourd'hui j'invente des histoires et des scénarios, surtout fantastiques", évoque le jeune garçon."Il a besoin d'être alimenté intellectuellement en permanence, de s'approprier tout. Il me pose sans cesse des questions très pointues, auxquelles je ne sais pas toujours répondre. C'est parfois fatigant, évoque sa mère. Petit, il connaissait par coeur tous les Walt Disney. Il est capable de réciter la totalité des répliques d'un film pendant une heure entière, sans le regarder."

Mettre un mot sur son mal-être lui a fait un bien fou

Arthur fait partie des enfants dits "à haut potentiel", anciennement appelés précoces ou surdoués, voire parfois "enfants zèbres", car différents de ce que l'on considère comme la normalité.

 

 

POUR LIRE la SUITE (&gratuitement, en s’inscrivant sur l'offre découverte) :arrow: c'est ici ! (journal La Manche, édition Cherbourg, page 6 :) )

 

 

Les Tribulations d'un Petit Zèbre, le livre du blog !

 

 

 

:idea: des articles du blog pour mieux comprendre de quoi il s'agit :

 

- "Florilège d’idées reçues sur les enfants intellectuellement précoces"

 

- "Les 6 profils d’enfants intellectuellement précoces"

 

- "Je soupçonne un Haut Potentiel Intellectuel chez mon enfant, par où commencer ?"

 

- "Qui consulter pour un bilan psychométrique ?"

 

- "Coût d’un bilan psychologique ?"

 

- "Comment est construit un test de QI ?"

 

- "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Wisc (IV)" (test psychométrique pour enfants)

 

- "Le chiffre rond !?"

 

- "Petit lexique en lien avec le surdouement à l’usage des néophytes"

 

- "Codes implicites"

 

- "Questionnements parmi les plus répandus à propos de surdouement, tests, sauts de classe, …"

 

- "Quels livres choisir sur le surdouement ? Et pour quel public ?"

 

- "Être parent d'enfant intellectuellement précoce..."

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

5 commentaires à “Cherbourg. Manche : plongée dans la vie d’un surdoué (La Manche libre, novembre 2016)”

  1. Gaelle dit :

    Bonjour,

    En parlant de goût de l’effort, y a t il des livres qui donnent des clés ou des idées pour justement donner le goût de l’effort à son enfant zèbre ? Car le saut de classe pour ma fille paraît compliqué (dommage elle est très grande pour son âge :-D ) pour des raisons liées à la sensibilité et l’affectif. Du coup je me suis posée la question, comment lui donner le goût de l’effort, en dehors de l’apprentissage d’un instrument ?

    Merci !

    Gaelle

    • A. Zebrounet dit :

      Arielle Adda l’évoque régulièrement dans ses livres, ses conférences ;)

      Il y a aussi cet article, de Jean-François Laurent :arrow: http://jean-francois.laurent.over-blog.com/2014/09/a-la-recherche-du-gout-de-l-effort-chez-le-jeune-precoce.html :D

      À part la musique, je dirais absolument tout ce qui va représenter un défi ! Ce peut être se lancer ds l’apprentissage d’une langue, s’accrocher dans un sport qui semble très difficile, apprendre à coder, etc. ;)

      Alexandra

  2. Vivant dans ce désert psy et médical qu’est la Manche, je ne suis pas étonnée de lire un article aussi médiocre dans la Manche Libre.

    Ici dans la Manche, on peut dire qu’on vit en territoire sinistré, et pour trouver le moindre interlocuteur compétent, nous devons parcourir des centaines de kilomètres pour consulter dans d’autres départements, voire d’autres régions.

    Je viens de commenter l’article en indiquant le lien de celui-ci, en espérant que quelques lecteurs curieux viendront lire ici.

  3. N BERNARD dit :

    Il arrive qu’il y ait des erreurs retranscrites dans un article de presse, les personnes interviewées n’ont pas accès à l’article avant sa parution. Il est dommage que vous ayez une position aussi jugeante, notamment à l’égard de la mère. Chaque situation est particulière et il ne peut y a voir de réponse toute faite (comme le saut de classe systématique). Il est essentiel de prendre en compte le vécu de l’enfant. L’école ne répond pas à tous ses besoins. Ce témoignage est un témoignage, les généralités sont dangereuse!



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article