Vous reprendrez bien une louche de clichés…

Alors que je remettais en avant, il y a quelques heures, mon billet sur les "Préjugés autour de la douance & des adultes à Haut (ou Très Haut) Potentiel Intellectuel"...

 

Voilà que le journal libéral Contrepoints publie un article totalement surréaliste : "Un QI élevé n’est pas la garantie de votre succès" :!:

 

On y apprend (ahem...) par exemple, en parlant de ceux dotés d'une intelligence supérieure, pour reprendre les termes de l'auteur :

 

Ils ont également souvent un égo démesuré.

 

 

Vraiment ??? 8-O

 

C'est exactement l'opposé de ce que vivent & ressentent la plupart des adultes surdoués :-?

 

Ou encore que :

 

ils n’apprennent rien de leurs échecs éventuels et se complaisent dans la droite ligne de ce qu’ils savent faire

 

 

Hum... fine analyse, pleine de nuances & de recul :-x

 

Alors, première chose que j'ai voulu vérifier en lisant l'article : le site d'origine est-il une sorte de Gorafi ?
Et non !!! C'est un vrai site d'infos (si l'on peut dire... :-o )

 

Puis, évidemment, la question incontournable : qui a écrit cela ? (car pour écrire des bêtises pareilles, il faut vraiment ne rien connaître de/à la douance :down: ).

 

L'auteur du papier est donc un certain Alain Goetzmann, présenté ainsi :

 

Il accompagne au long cours entrepreneurs et chefs d’entreprise dans leur développement personnel, stratégique, opérationnel et financier et anime Delta Inter Management, cabinet de conseil en finance corporate et restructuring.

 

 

Ce coach est peut-être très compétent dans son domaine (je n'en ai aucune idée mais, pourquoi pas...). En revanche une chose est sûre : il devrait vraiment s'abstenir d'écrire sur une thématique comme le haut potentiel intellectuel, à laquelle il ne comprend pas grand chose :-|

 

Entre préjugés érigés au rang de vérités, & confusions en tous genres, ce papier est aussi triste qu'exaspérant :(

 

Voici un extrait de son article :

 

Être d’une intelligence supérieure devrait encourager ceux qui en sont dotés à travailler profondément sur soi pour en faire un atout imparable.

Par Alain Goetzmann.

Très longtemps on a cru que l’intelligence était le secret de la réussite. Plus votre quotient intellectuel était élevé, plus votre succès apparaissait assuré. Avec le temps, cette croyance s’est avérée totalement erronée.

Bien au contraire, de nombreuses études ont démontré que beaucoup d’autres qualités pouvaient conduire au succès tandis que la seule intelligence ne permettait pas à certains de s’extraire d’une situation médiocre. Car le corollaire de l’intelligence est que souvent, plusieurs traits de caractères les freinent dans leur chemin vers la réussite.

D’abord, ils ont tendance à trop analyser. Or, la sur-analyse paralyse. Plus vous êtes intelligent, plus vous avez tendance à préparer méticuleusement vos actions et à analyser soigneusement leurs conséquences. Ils ont aussi tendance à reposer exclusivement sur leurs capacités intellectuelles et ne travaillent pas ou très peu leur sujet. « Je m’en sortirai toujours » disent-ils. Résultat : ils ne s’améliorent pas et ratent des opportunités.

EGO ET INTELLIGENCE

Ils ont également souvent un égo démesuré. C’est un vrai problème pour eux car l’efficacité d’un homme est toujours le résultat de l’intelligence moins l’ego. Quand l’ego est plus élevé que l’intelligence, le résultat est donc négatif.

 

 

POUR LIRE la SUITE :arrow: c'est ici !

 

 

✔ Et voici quelques articles du blog pour mieux comprendre de quoi il s'agit lorsqu'on parle de surdoués (ou zèbres, ou (T)HPI, ou intellectuellement précoces, HP,... tous ces mots ne sont que des synonymes ;) ) :

 

- "Qu'est-ce qu'un « zèbre » ? un surdoué ? le QI ? Définitions utiles"

 

- "Florilège de préjugés autour de la douance & des adultes à Haut (ou Très Haut) Potentiel Intellectuel"

 

- "Moi, surdoué ? Vous plaisantez ! (Migrosmagazine.ch, août 2012)"

 

- "Adulte surdoué, questionnements à propos du test"

- "Ces drôles de zèbres (France Culture, novembre 2015)"

 

- "Rencontre avec Alexandra Reynaud : « Je suis Haut Potentiel & Asperger » (Marie-France, novembre 2016)"

 

- "Coming-out intellectuel… faut-il parler de son surdouement ?"

 

- "Et si elle était surdouée ?"

 

- "Pourquoi le nom de « zèbre » ?"

 

- "Codes implicites"

 

- "Questionnements parmi les plus répandus à propos de surdouement, tests, sauts de classe, …"

 

- "Être parent d'enfant intellectuellement précoce..."

 

:-·* *¨¨*•..•*¨¨* *·-:

 

✔ Les billets qui vous parlent spécifiquement des tests :

 

- "Qui consulter pour un bilan psychométrique ?"

 

- "Coût d’un bilan psychologique ?"

 

- "Comment est construit un test de QI ?"

 

- "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Wisc" (test psychométrique pour enfants en âge scolaire)

 

- "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Wais" (test psychométrique pour grands ados & adultes)

 

- "Le chiffre rond !?"

 

- "Petit lexique en lien avec le surdouement à l’usage des néophytes"

 

:-·* *¨¨*•..•*¨¨* *·-:

 

✔ Enfin, sur ce billet, ma sélection perso des meilleurs ouvrages, selon les attentes & la position de chacun :

 

- "Quels livres choisir sur le surdouement ? Et pour quel public ?"

 

 

Les Tribulations d'un Petit Zèbre, le livre du blog !

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

18 commentaires à “Vous reprendrez bien une louche de clichés…”

  1. Virignie dit :

    Mieux vaut en rire qu’en pleurer…
    Un « égo démesuré » ?! Oui, c’est effectivement à mourir de rire.
    L’article a dû sortir malencontreusement un peu en avance, et été prévu à l’origine pour le 1er avril, non ?! ;-)

  2. Bruno DARCET dit :

    Ca fait du bien de s’énerver, parfois :-)

    Cette phrase peut correspondre à certains HP :
    D’abord, ils ont tendance à trop analyser. Or, la sur-analyse paralyse. Plus vous êtes intelligent, plus vous avez tendance à préparer méticuleusement vos actions et à analyser soigneusement leurs conséquences.

    j’en connais ;-)

    sinon : ne pas confondre HQI et intelligence (mais lui en manque certainement).

  3. de gracia chloé dit :

    Je suis tellement choquée que j’ai laissé un commentaire sous l’article sur le site de contrepoints! Je me permet rarement de dire ce que je pense de ce type d’articles mais là c’est un florilège de stupidité et je trouve dangereux de relayer des « infos » pareilles!
    C’est la porte ouverte à tous les préjugés stupides et les remarques qui font souffrir tant de jeunes HP à l’école ou dans certains types d’entreprises.
    Je ne comprend même pas que cela ait pu être publié et j’espère sincèrement que d’autre suivront pour lui dire leur manière de penser. Et puis si quelqu’un peut lui livrer les travaux de A. Adda, de J-C. Terrassier de J.Siaud-Facchin et de M. de Kermadec pour commencer, la prochaine il saura un peu de quoi il parle.
    Hallucinant…

  4. Thorynque dit :

    « Ils manquent enfin souvent d’intelligence émotionnelle ou sociale. Par nature rationnels et d’un esprit plutôt logico-mathématique, l’empathie leur fait parfois défaut. »
    Oui, c’est tellement connu, les HP ne sont pas DU TOUT des hypersensibles empathes… -_-

    Mais c’est quoi cet auteur ? A part sortir des poncifs, basés sur son ressenti personnel ou sur les images qu’il s’en fait, il s’est renseigné un peu ?
    Je pense qu’une rapide recherche sur les HQI lui aurait montré en 5 min à quoi point il est à coté de la plaque.

    Et dire que ces informations sont celles communiquées dans les entreprises! Qu’on apprend ce genre de choses dans les séances de coaching!
    Après on s’étonne que les HP/HQI n’osent pas s’annoncer ni même se mettre un tant soit peu en avant, si c’est pour que les gens réagissent comme ça « Ah oui, j’en ai entendu parler. C’est vrai que t’es un gros prétentieux ? En plus, parait que finalement, t’es un incapable et que t’aimes pas les gens »
    Yay…

  5. Mina dit :

    Bon une visite rapide sur sa page LinkedIn nous montre déjà qu’il s’est auto-proclamé coach …
    Un coach ça ne s’invente pas … le coaching nécessite une posture et des techniques voire même des outils particuliers … et donc une certification officielle après une formation sérieuse !!! ça me rend ouf !!!!!! Il y a autant de charlatans chez les coach auto-proclamés que chez les psychomachinchose inventés …
    Dans le même genre d’article discutable, j’ai lu ça cette semaine http://www.scilogs.fr/ramus-meninges/la-pseudoscience-des-surdoues/
    Merci pour le coup de gueule

  6. Inadaptée dit :

    Il décrit parfaitement une petite fraction des surdoués… Réelle et très visible car arrogante et pénible, mais à mon avis, d’après mon expérience personnelle dans les assos de surdoués et au travail, je pense en avoir croisé moins de 10% comme ça… Mais on s’en souvient longtemps :p
    Pour 90% des autres : inutile de vous sentir visés… Il ne vous a pas rencontrés ! C’est pour ça qu’il est à côté de la plaque. Ceci étant ça méritait une petite réponse, merci Alexandra !

    • Bobby dit :

      Ouaip, ces gens existent, mais je ne suis pas sûr qu’il s’agisse vraiment de « zèbres » dans leurs multiples dimensions, mais souvent de gens qui, certes avaient des compétences intellectuelles particulières, mais sans avoir les autres dimensions.

      N’oublions pas que certains psychologues peu scrupuleux font le « business de l’orgueil parental » et diagnostiquent comme « surdoués » des enfants dont les caractéristiques ne les apparentent pas du tout aux « zèbres ».

      Bref, les enfants ainsi diagnostiqués sont souvent des enfants de parents orgueilleux qui ont fait le tour des psychologues jusu’à ce que l’un rende enfin le fameux sésame, le « diagnostic » qui atteste que, oui monsieur, oui madame, votre enfant est bien un petit génie.

      Sauf que ça n’est pas en fait une question de « petit génie ». Et, fatalement, ces gamins qui ne ressemblent en réalité qu’en apparence aux zèbres, qui ont des parents orgueilleux qui entraînent leurs gamins dans l’orgueil, ben ils deviennent prétentieux.

  7. Memepasmal! dit :

    Ça fait moins mal quand on en rie(Pierre Desproges )!!!!!P…. Que j’me suis marrée,un vrai comique celui là!!!!!!! :-x

  8. Isabelle dit :

    Hé bien c’est affligeant… ce monsieur semble en plein mécanisme de projection (j’accuse les autres de mes propres failles: auto-suffisance, vantardisme, zero empathie). Ou simplement il expose sur la toile sa stupidité). Grand bien lui fasse. Je suis HP et ne me reconnais pas du tout dans ce portrait au vitriol. Heureusement!

  9. LN dit :

    ?????? […]
    Hum, comment vous dire…je cherche mes mots…
    Pour être positive, on va dire que je suis d’accord avec l’article sur son titre : « Un QI élevé n’est pas la garantie de votre succès ». Certes ! Et ça ne l’a jamais été, me semble t-il.
    Après, tout dépend de quel succès ou quelle réussite on parle, évidemment…
    Et en dehors du fait de ne pas maîtriser les subtilités de son sujet ni le sujet lui-même, l’auteur de cet article simpliste ne serait-il pas également un poil sexiste ? Je n’ai pas trouvé beaucoup de pertinence au dessin illustratif qui était censé nous dérider si ce n’est qu’il est en cohérence avec le reste. Vive les clins d’oeil bien gras !

    Le rire sauve,non ?!!! (surtout face à tant de stupidité…)

    Merci Alexandra pour ce bel extrait de sociologie… »décalée ».

  10. Nathalie R dit :

    Ouh la en effet, non seulement il est purement cliché, purement égocentrique et frustré et sans doute aurait-il aimé faire partie des « Surdoués »…. et n’a-t-il pas eu le sésame du chiffre mesurant l’intelligence !

    Pour info, et répondre à ce cher monsieur, un HPI n’est pas forcément mesurable en chiffres, car il y a d’une part, la capacité à raisonner, mais de l’autre, la vitesse de traitement de l’information et selon si on a été testé dans les bonnes ou mauvaises conditions…. en effet, la plupart des HPI sont des personnes qui ne croient pas en leur potentiel et sont souvent totalement déroutées quand on leur dit le score qu’elles ont obtenu.

    Et d’autre part, il n’y a pas qu’une seule intelligence, mais plusieurs ! Et donc autant de différentes capacités à apprendre et à gérer la vie et les informations.

    Mes parents me croyaient bête comme mes pieds (faut croire que mes pieds, bien que n’ayant pas reçu de Prix Nobel, ont apparemment plus d’intelligence qu’eux) et pas intellectuelle. J’ai passé ma vie à leur prouver le contraire, en réalité, non seulement je suis intellectuelle mais manuelle aussi.

    Cependant, l’intelligence est surtout une capacité d’adaptation et de compréhension du monde qui nous entoure, la capacité à savoir survivre dans ce monde. L’intelligence ne doit pas être utilisée pour parler d’instruction ou de capacité à apprendre d’une manière standardisée. Cela peut en effet correspondre à une certaine forme d’intelligence, mais pas à toutes. L’intelligence est avant tout une capacité de l’instinct de survie et des stratégies mises en place par la personne pour s’en sortir avec le peu qu’elle a. Et même si on lui prend tout, elle aura le talent nécessaire pour rebondir et trouver un plan B, voire un C, D etc.

    Je déplore que beaucoup de personnes ignorent ce qu’est l’intelligence et la limite à un chiffre et une capacité à annoner des suites d’informations retenues.

  11. Frédérique dit :

    Ce que j’en pense? Il a dû tomber sur des surdoués qui lui ont fait remarquer que son coaching, c’était de la m*rde. ;)

  12. Isa LISE dit :

    Ahem… égo démesuré, je ris doucement, je passe mon temps à me remettre en question ainsi que les trois zèbres qui partagent ma vie.

  13. mru dit :

    J’adore la manière dont il a utilisé la citation d’Einstein. La sortir de son contexte et l’utiliser comme support. C’était de l’humour « à la » Albert et le vilain Monsieur l’a saisi au premier degré en ne choisissant que l’extrait qui l’intéressait… A mourir de rire.

    Bref, il a écrit 3 fois le mot « analyse » sur 3 lignes d’à peine 60 caractères chacune… Je ne suis pas arrogant en disant que pour quelqu’un qui prétend publier des articles sérieux, son vocabulaire soit passablement limité.

  14. Bobby dit :

    Oh celui-là, il est merveilleux

    « Ils ont aussi tendance à reposer exclusivement sur leurs capacités intellectuelles et ne travaillent pas ou très peu leur sujet. « Je m’en sortirai toujours » disent-ils »

    Un exemple de méconnaissance crasse assez fabuleux. Certes les zèbres ont du mal parfois à identifier ce que les non-zèbres vont juger important, ce qui les amène à ne pas avoir la même conception de ce qui mérite d’être dit et ce qui est secondaire. Mais en quoi est-ce que cela traduit-il une propension à ne pas travailler son sujet ???

    En fait, il est certainement beaucoup plus exact de dire que les zèbres ont une vision généralement plus globale des choses. Concrètement, le non-zèbre tend souvent à y voir une vision pas assez « pratique ». Mais là encore, c’est une erreur de croire qu’avoir un vision analytique des choses empêche d’être dans le pratique : au contraire, dirais-je, ça permet souvent d’affiner l’adaptation là où d’autres seront davantage dans l’apprentissage de méthodes pratiques, souvent utiles, mais aussi souvent inadaptées face aux « cas particuliers ».



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article