Peut-on améliorer son intelligence ? (Cerveau & Psycho, septembre 2017)

Un article paru dans le dernier numéro du magazine Cerveau & Psycho a attiré mon attention :)

 

Son titre : "Peut-on améliorer son intelligence ?" :roll:

 

Et pour répondre à cette question, la magazine est allé interroger Aljoscha Neubauer, de l’université de Graz, en Autriche :up:

 

Professeur de psychologie différentielle, il fait le point sur ce que les études ont mis en évidence dans ce domaine.

 

Voici un extrait du papier :

 

Doper son QI en faisant des mots croisés, des sudokus ou des programmes d’entraînement cognitif sur console... Ce serait trop beau.

Mais le QI regroupe en fait deux formes d’intelligence : l’intelligence cristallisée qui représente des compétences spécifiques comme la richesse du vocabulaire, la vision dans l’espace ou la manipulation de nombres ; et l’intelligence fluide qui désigne la capacité à jongler avec toutes ces facultés, à établir des stratégies et à utiliser le savoir acquis.

L’intelligence cristallisée, qui se limite à des tâches isolées, progresse encore après 30 ans.

Or l’intelligence cristallisée peut se développer par l’entraînement : la connaissance s’accumule et, si l’on y consacre du temps, l’expertise dans certaines tâches (le calcul mental, par exemple, l’aptitude aux mots croisés, ou l’expertise boursière...) peut s’améliorer, même chez l’adulte.

En revanche, l’intelligence fluide se stabilise généralement autour de l’âge de 20 ans et décline lentement à partir de 30 ans, car l’expertise acquise dans des secteurs particuliers de l’intelligence cristallisée ne se transfère pas d’un domaine à l’autre : devenir très bons en mots croisés n’a guère d’influence sur la capacité à résoudre des sudokus.

Dommage, car un espoir était né des travaux de Susanne Jäggi, de l’université du Michigan, en 2008.

 

 

POUR LIRE la SUITE :arrow: il faut acheter le n°92 d'octobre 2017 de Cerveau & Psycho en kiosque !

 

OU ENCORE :arrow: acheter la version numérique du magazine ;)

 

 


 

Les Tribulations d'un Petit Zèbre, le livre du blog !

 


 

:idea: voici quelques articles du blog qui vous parlent spécifiquement des tests de QI (c'est à dire des tests psychométriques, qui vont mesurer l'efficience intellectuelle) :

 

- "Petit lexique en lien avec le surdouement à l’usage des néophytes"

 

- "Qui consulter pour un bilan psychométrique ?"

 

- "Coût d’un bilan psychologique ?"

 

- "Comment est construit un test de QI ?"

 

- "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Wisc-V" (test psychométrique pour enfants en âge scolaire, sorti en octobre 2016)

 

- "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Wisc-IV" (test psychométrique pour enfants en âge scolaire, dans son ancienne édition)

 

- "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Wais" (test psychométrique pour grands ados & adultes)

 

- "Le chiffre rond !?"

 

- "Petit lexique en lien avec le surdouement à l’usage des néophytes"

 

- "Table de conversion percentile-score de QI"

 

- "Distinction importante entre échelle de Wechsler & échelle de Cattell"

 

 

✔ quelques billets pour comprendre de quoi il s'agit lorsqu'on parle d'enfants (ou d'adultes !) surdoués (... ou zèbres, ou (T)HPI, ou intellectuellement précoces, HP, etc. Tous ces termes ne sont que des synonymes :up: ) :

 

- "Pourquoi le nom de « zèbre » ?"

 

- "Qu'est-ce qu'un « zèbre » ? un surdoué ? le QI ? Définitions utiles"

 

- "Florilège d’idées reçues sur les enfants intellectuellement précoces"

 

- "Les 6 profils d’enfants intellectuellement précoces"

 

- "Je soupçonne un Haut Potentiel Intellectuel chez mon enfant, par où commencer ?"

 

- "Peut-on être à la fois surdoué & touché par le syndrome d’Asperger ?"

 

- "Et si elle était surdouée ?"

 

- "Codes implicites"

 

- "Questionnements parmi les plus répandus à propos de surdouement, tests, sauts de classe, …"

 

- "Être parent d'enfant intellectuellement précoce..."

 

 

✔ & parce qu'un enfant (T)HPI restera à haut ou très haut potentiel toute sa vie, des billets sur les adultes :

 

- "Florilège de préjugés autour de la douance & des adultes à Haut (ou Très Haut) Potentiel Intellectuel"

 

- "Moi, surdoué ? Vous plaisantez ! (Migrosmagazine.ch, août 2012)"

 

- "Adulte surdoué, questionnements à propos du test"

 

- "Ces drôles de zèbres (France Culture, novembre 2015)"

 

- "Rencontre avec Alexandra Reynaud : « Je suis Haut Potentiel & Asperger » (Marie-France, novembre 2016)"

 

- "Coming-out intellectuel… faut-il parler de son surdouement ?"

 

 

✔ enfin, sur ce billet, ma sélection perso des meilleurs ouvrages, selon les attentes & la position de chacun : "Quels livres choisir sur le surdouement ? Et pour quel public ?" :round:

 

 


 

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 commentaires à “Peut-on améliorer son intelligence ? (Cerveau & Psycho, septembre 2017)”

  1. Aurore dit :

    D’après cette introduction :
    1. La richesse du vocavulaire fait partie de l’intelligence cristallisée
    2. L’intelligence cristallisée peut autre améliorée.

    Donc pourquoi on teste le vocabulaire (à travers le subtest du même nom et du subtest Similitudes qui concerne également le vocabulaire) dans l’ICV ? Améliorer son vocabulaire, c’est améliorer son ICV donc améliorer son QI. Sauf qu’on dit qu’on ne peut pas améliorer son QI. Donc ça voudrait dire qu’en fait, le vocabulaire n’est pas corrélé au QI. Donc quel intérêt de le tester pour déterminer le QI ?

    *Perdue*

    • Bonsoir :)

      L’ICV est précisément très en lien avec l’environnement. On note 15 points d’écart en moyenne selon le niveau d’études des parents (selon qu’ils n’aient aucun diplôme ou qu’ils aient un niveau d’études Licence). Je le souligne ici :arrow: http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/2017/09/01/tout-ce-que-vous-avez-toujours-voulu-savoir-sur-le-wisc-v-test-de-qi-pour-enfants/ ;)

      Alexandra

    • Fan dit :

      Un test de QI comme la WAIS a justement pour ambition d’évaluer à la fois une partie de l’intelligence dite cristallisée et une part de celle dite fluide (c’est pourquoi il y a des subtests de « connaissance générale » et des subtest nécessitant un raisonnement logique, une certaine rapidité etc).
      Pour améliorer son score au subtest Vocabulaire, encore faudrait-il connaitre les mots de vocabulaire qui se trouve dans la dernière version de la WAIS (et leur définition).
      Quant au subtest Similitudes, il n’évalue pas le vocabulaire en tant que tel, mais les capacités d’abstraction verbale, de catégorisation.

      La passation dans les règles d’un test de QI, nécessite (entre autre) qu’il y ait au moins 2 ans entre chaque passation (ce qui limite l’effet Test/Retest, dit autrement, l’effet entrainement) et que la personne concernée ne connaisse pas le test (les psychologues qui passeraient la WAIS pour eux même, auraient bien évidemment un résultat faussé et non représentatif !!)

      Enfin, un test de QI vaut ce qu’il vaut… Seul, sans analyse clinique, sans entretien,… et bien il ne vaut pas grand chose (Il n’est qu’un outil donnant des indications !)



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article