« La solitude, nouveau fléau du siècle ? Des pistes pour en sortir » & « Réussite à tout prix, hyperconnexion, compétition : sommes-nous de plus en plus seuls ? » (LCI, novembre 2017)

Ce matin, pour la sortie du tout nouveau livre de Monique de Kermadec, le site de la chaîne d'info LCI publie des interviews de la psychologue :up:

 

Le jour de sa sortie, je vous parlais sur le blog, dans ce billet, de ce nouvel ouvrage que j'ai pour ma part beaucoup aimé...

 

C'est aujourd'hui la journaliste Sibylle Laurent qui est allée interroger Monique de Kermadec à propos de son "Un sentiment de solitude. Comment en sortir", paru aux éditions Albin Michel :)

 

Avec deux articles mis en ligne.

 

Le premier est intitulé "La solitude, nouveau fléau du siècle ? Des pistes pour en sortir" :!:

 

En voici un extrait :

 

INTERVIEW - Dans son livre "Un sentiment de solitude", la psychothérapeute et psychanalyste Monique de Kermadec dresse un état des lieux du sentiment de solitude, de plus en plus présent. Et, si le constat est éloquent, elle ne veut pas tomber dans le misérabilisme. Oui, on peut sortir de la solitude ! Interview.

LCI : Constatez-vous, au travers de vos patients, une augmentation du sentiment de solitude ?
Monique de Kermadec :
La hausse du sentiment de solitude est réelle. C’est même un problème important, dans la société moderne. Cela peut-être dû, d’abord, à des facteurs extérieurs, que nous pouvons tous connaître : décès, séparation... La société a également évolué, il devient de plus en plus dur de construire du lien social. Nous avons ainsi tous plusieurs cercles sur lesquels nous pouvons construire des liens : la famille, le voisinage, les amis, les réseaux associatifs. Or, ils se perdent tous de plus en plus : maintenant, on quitte sa famille, les copains de la fac, pour aller travailler loin. Face à ce nouveau contexte, chacun réagit différemment : certains arrivent à repartir de zéro, à se faire de nouveaux amis dans un nouveau travail, à s’insérer dans des groupes différents. D’autres sont moins armés et démunis pour créer ces nouveaux liens. En fait, ce qui est en jeu, qui va faire la différence, c’est l’intelligence émotionnelle et relationnelle de chacun.

LCI : La solitude est-elle aussi plus "subjective" ?
Monique de Kermadec :
Oui, ce qui me frappe c'est le ressenti de la solitude : un isolement intérieur, bien plus qu’un isolement social. Le sentiment d’être extérieur à un groupe, à la société, de se sentir exclu, rejeté. C’est souvent dû à des relations trop superficielles, des communications pas assez profondes... On va se promener dans la rue et avoir l’impression que tout le monde est en groupe, entre amis, en couple... C’est une solitude très subjective.

LCI : Est-ce inéluctable ?
Monique de Kermadec :
Il y a des solutions !

 

 

POUR LIRE la SUITE :arrow: c'est par ici !

 

 


Cliquez sur la couverture pour ouvrir les
détails du livre "Un sentiment de solitude"

 

 

 

Et donc dans la foulée, un second papier :-D

 

Toujours signé Sibylle Laurent, il a pour titre "Réussite à tout prix, hyperconnexion, compétition : sommes-nous de plus en plus seuls ?" :

 

DECRYPTAGE - La psychothérapeute et psychanalyste Monique de Kermadec publie "Un sentiment de solitude". Au cours de ses entretiens, elle a constaté que la solitude est de plus en plus prégnante dans notre société, à tous les âges. En cause, de nouveaux modes de vies, de nouvelles valeurs, plus individualistes, et... une hyperconnexion.

"C’est important. Il faut en parler !" Au téléphone, Monique de Kermadec se fait pressante. Parler de quoi ? De la solitude. Ou plutôt l’impression de solitude. Monique de Kermadec est psychothérapeute et psychanalyste, et à force de voir défiler les patients dans son cabinet, elle commence à se faire une bonne idée de l’ampleur du mal : la solitude est de plus en plus prégnante, partout, malgré – ou à cause ? – de cette société hyperconnectée. Ce qui lui permet d’édicter ce triste constat : "Il y a une quarantaine d’années, l’homme moderne était frustré ou névrosé. Il est maintenant triste, seul et déprimé."

Les chiffres l’attestent, au point que la solitude pourrait bien être "le fléau du monde contemporain occidental", comme le pose Monique de Kermadec dans le livre qui vient de sortir, "Un sentiment de solitude". Un sondage OpinionWay de 2012 montre que 88% des Français estiment que cet état est répandu, 73% que cela augmente. Une étude de la Fondation de France indique une progression sensible du sentiment de solitude qui touchait 4 millions de personnes en 2010, 4,8 en 2012 et... 5, 5 millions en 2016. 5, 5 millions de personnes qui éprouvent des "difficultés à développer des relations sociales au sein des réseaux familiaux, professionnels, amicaux, affinitaires". Et ce, pour toutes les tranches d’âges.

On se sent seul non seulement parce qu’on ne se sent pas assez aimé, mais parce qu’on veut être reconnu.
Monique de Kermadec

Entendons-nous bien : il existe une "bonne solitude", positive, qui permet de se ressourcer, se retrouver, créer. Mais existe aussi "la solitude qui coupe", une solitude subjective, qui peut être "vécue comme une véritable souffrance, qui suscite de la culpabilité, de l’envie." Car nous avons besoin des autres. C’en est même vital.

 

 

POUR LIRE l'ARTICLE en INTÉGRALITÉ :arrow: c'est par là !

 

 

:idea: ce "Sentiment de solitude" figure dans ma sélection de Noël pour les grands (T)HPI :round:

 

 

 

📚 sans oublier de souligner que Monique de Kermadec est également l'auteure de :

 

- "L'adulte surdoué à la conquête du bonheur. Rompre avec la souffrance" (ma critique dans ce billet)

 

- "L'enfant précoce aujourd'hui. Le préparer au monde de demain" (ma critique dans ce billet)

 

     
Cliquez pour ouvrir          Cliquez pour ouvrir

 

 

- "L'adulte surdoué, apprendre à faire simple quand on est compliqué"

 

- "Le petit surdoué de 6 mois à 6 ans"

 

     
Cliquez pour ouvrir          Cliquez pour ouvrir

 

 


 

 

:idea: quelques billets du blog pour comprendre de quoi il s'agit lorsqu'on parle un enfant surdoué (ou enfant dit précoce, à haut potentiel intellectuel, "à haut QI", etc.) :

 

- "Pourquoi le nom de « zèbre » ?"

 

- "Qu'est-ce qu'un « zèbre » ? un surdoué ? le QI ? Définitions utiles"

 

- "Florilège d’idées reçues sur les enfants intellectuellement précoces"

 

- "Les 6 profils d’enfants intellectuellement précoces"

 

- "Je soupçonne un Haut Potentiel Intellectuel chez mon enfant, par où commencer ?"

 

- "Peut-on être à la fois surdoué & touché par le syndrome d’Asperger ?"

 

- "Et si elle était surdouée ?"

 

- "Codes implicites"

 

- "Questionnements parmi les plus répandus à propos de surdouement, tests, sauts de classe, …"

 

- "Être parent d'enfant intellectuellement précoce..."

 

 

✔ & parce qu'un enfant (T)HPI deviendra dans 100% des cas un adulte (T)HPI :

 

- "Florilège de préjugés autour de la douance & des adultes à Haut (ou Très Haut) Potentiel Intellectuel"

 

- "Moi, surdoué ? Vous plaisantez ! (Migrosmagazine.ch, août 2012)"

 

- "Adulte surdoué, questionnements à propos du test"

 

- "Ces drôles de zèbres (France Culture, novembre 2015)"

 

- "Rencontre avec Alexandra Reynaud : « Je suis Haut Potentiel & Asperger » (Marie-France, novembre 2016)"

 

- "Coming-out intellectuel… faut-il parler de son surdouement ?"

 

 

✔ ces quelques articles vous parleront spécifiquement des tests de QI passés face à un (neuro)psychologue (c'est à dire des tests psychométriques, qui vont mesurer l'efficience intellectuelle) :

 

- "Petit lexique en lien avec le surdouement à l’usage des néophytes"

 

- "Qui consulter pour un bilan psychométrique ?"

 

- "Coût d’un bilan psychologique ?"

 

- "Comment est construit un test de QI ?"

 

- "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Wisc-V" (test psychométrique pour enfants en âge scolaire, sorti en octobre 2016)

 

- "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Wisc-IV" (test psychométrique pour enfants en âge scolaire, dans son ancienne édition)

 

- "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Wais" (test psychométrique pour grands ados & adultes)

 

- "Le chiffre rond !?"

 

- "Petit lexique en lien avec le surdouement à l’usage des néophytes"

 

- "Table de conversion percentile-score de QI"

 

- "Distinction importante entre échelle de Wechsler & échelle de Cattell"

 

 

✔ enfin, sur ce billet, ma sélection perso des meilleurs ouvrages, selon les attentes & la position de chacun : "Quels livres choisir sur le surdouement ? Et pour quel public ?" :round:

 

 


 

 

🚩 de mon côté, je suis l'auteure de ces 2 livres témoignages parus aux éditions Eyrolles, en attendant le 3ème ouvrage, à paraître au printemps 2018 :

 

- "Les Tribulations d'un Petit Zèbre. Épisodes de vie d'une famille à haut potentiel intellectuel", sur la douance ( = précocité intellectuelle, surdouement, zébritude, haut potentiel intellectuel, surefficience mentale ;) )

 

- "Asperger & fière de l'être. Voyage au cœur d'un autisme pas comme les autres", sur le syndrome d'Asperger & le combo Haut Potentiel / Asperger. Un regard unique en France sur les liens entre TSA & haut potentiel intellectuel ❤

 

          
Cliquez pour ouvrir                   Cliquez pour ouvrir

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 commentaires à “« La solitude, nouveau fléau du siècle ? Des pistes pour en sortir » & « Réussite à tout prix, hyperconnexion, compétition : sommes-nous de plus en plus seuls ? » (LCI, novembre 2017)”

  1. Excellent commentaire (le tien sur Amazon :smile: ) qui me donne très envie de lire ce livre ! Comme toi j’aime beaucoup l’élégance du style de l’auteur et sa précision.

  2. Julien R. dit :

    Deux tres bons articles sur la solitude. C’est tout a fait vrai que l’hyper-connectivite nous eloigne finalement les uns des autres. Nous croulons sous les informations qui nous saturent le cerveau. Je n’ai pas encore lu le livre de Monique de Kermades mais j’espere qu’elle parle egalement du rapprochement avec la nature comme un bon moyen de se re-connecter au monde et de se rappeler que nous faisons partie d’un grand ensemble. Rien de mieux qu’une bonne ballade en foret pour se reconnecter a ce qui nous entoure. Parler de la pluie et du beau temps etait et est toujours un excellent moyen pour engager une conversation/briser la glace… Bonne lecture a tous



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article