« La société ne voit pas leur souffrance » : pourquoi la scolarisation des enfants précoces relève souvent du parcours du combattant (France Info, septembre 2018)

Je partage ce matin un article très intéressant qui vient d'être publié :up:

 

Il s'agit d'un papier de France Info pour lequel j'ai été contactée. J'avais d'ailleurs relayé l'appel à témoins de la journaliste il y a quelques jours, sur les réseaux sociaux...

 

Son titre : « "La société ne voit pas leur souffrance" : pourquoi la scolarisation des enfants précoces relève souvent du parcours du combattant » :!:

 

Voici un extrait de cet article, signé Juliette Campion :

 

Malgré leur QI exceptionnellement élevé, il arrive que ces élèves atypiques se retrouvent en décrochage scolaire. Face à eux, des enseignants souvent déboussolés, pas toujours en mesure de répondre à leurs besoins.

“Il n'y a aucune famille d’enfant précoce pour qui tout a toujours fonctionné dans la scolarité”, affirme Alexandra Reynaud, auteure du blog et du livre "Les Tribulations d'un petit zèbre. Épisodes de vie d'une famille à haut potentiel intellectuel".

"Au début de ma carrière, on les prenait juste pour des premiers de classe. On n'imaginait même pas qu'un enfant en échec scolaire puisse être surdoué". Enseignante depuis 37 ans dans une école primaire de la région de Lille, Marie-Andrée Delbecque a appris à accompagner ces "enfants intellectuellement précoces" (EIP), selon l'appellation officielle. Elle l'a compris au fil des années : leur développement intellectuel hors norme ne joue pas toujours en leur faveur. "C'est bien simple : le problème numéro un des enfants précoces, c'est l'école", abonde Alexandra Reynaud, auteure du blog et du livre "Les Tribulations d'un petit zèbre. Épisodes de vie d'une famille à haut potentiel intellectuel" (éditions Eyrolles, 2016) et mère d'un enfant "à haut potentiel". Le risque pour ces enfants "surdoués", souvent hypersensibles ? Décrocher et s'enfermer dans une souffrance intérieure qu'enseignants et parents peinent à contenir.

"L'écriture, c'est une perte de temps pour eux"
"J'ai la chance, et la fatigue conjointe, d'être maman d'Emile diagnostiqué précoce à 7 ans. Il est tantôt génial, tantôt régressif", se désole Alix Boyé à franceinfo.

“A 11 ans, il a le QI d'un adolescent de 16 ans. Mais tenir un stylo dans sa main est un défi de tous les instants.”
Alix Boyé, mère d'un enfant intellectuellement précoce

Emile fait partie des nombreux enfants précoces dit "hétérogènes". Déterminé par le test de Wechsler, le plus utilisé en Europe pour évaluer le QI, ce profil signifie que l'enfant testé obtient des résultats très supérieurs à la moyenne dans certains domaines et normaux, voire légèrement en dessous, dans d'autres.

 

 

POUR LIRE la SUITE de l'ARTICLE :arrow: c'est ici !

 

 


 

 

💬 pour aller au delà des deux blogs, je suis l'auteure de trois ouvrages aux éditions Eyrolles : "Les Tribulations d'un petit zèbre. Épisodes de vie d'une famille à haut potentiel intellectuel" paru en juillet 2016, préfacé par Arielle Adda & Gabriel Wahl :-D

 

Les Tribulations d'un Petit Zèbre, le livre du blog !

 

- "Asperger & fière de l'être. Voyage au cœur d'un autisme pas comme les autres". Un regard unique en France sur le combo syndrome d'Asperger / haut potentiel intellectuel, paru en 2017 & préfacé par Laurie-Anne Sapey-Triomphe & Laurent Mottron ❤

 

- "L'Enfant atypique. Hyperactif, haut potentiel, Dys, Asperger… faire de sa différence une force", paru en 2018 dans la collection très particulière (& en quadrichromie ;) ) "Parents au top" :smile:

 

          
Cliquez pour ouvrir                   Cliquez pour ouvrir

 

 


 

 

✔ Et voici quelques articles du blog pour mieux comprendre de quoi il s'agit lorsqu'on parle d'enfants (ou d'adultes !) surdoués (... ou zèbres, ou (T)HPI, ou intellectuellement précoces, HP, etc. Tous ces termes ne sont que des synonymes :up: ) :

 

- "Qu'est-ce qu'un « zèbre » ? un surdoué ? le QI ? Définitions utiles"

 

- "Florilège d’idées reçues sur les enfants intellectuellement précoces"

 

- "Les 6 profils d’enfants intellectuellement précoces"

 

- "Je soupçonne un Haut Potentiel Intellectuel chez mon enfant, par où commencer ?"

 

- "Peut-on être à la fois surdoué & touché par le syndrome d’Asperger ?"

 

- "Et si elle était surdouée ?"

 

- "Codes implicites"

 

- "Questionnements parmi les plus répandus à propos de surdouement, tests, sauts de classe, …"

 

- "Pourquoi le nom de « zèbre » ?"

 

- "Être parent d'enfant intellectuellement précoce..."

 


 

✔ Les billets qui vous parlent spécifiquement des tests :

 

- "Qui consulter pour un bilan psychométrique ?"

 

- "Coût d’un bilan psychologique ?"

 

- "Comment est construit un test de QI ?"

 

- "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Wisc" (test psychométrique pour enfants en âge scolaire, la 5ème édition est sortie à l'automne dernier)

 

- "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Wais" (test psychométrique pour grands ados & adultes)

 

- "Le chiffre rond !?"

 

- "Petit lexique en lien avec le surdouement à l’usage des néophytes"

 


 

✔ Parce qu'un enfant (T)HPI restera à haut ou très haut potentiel toute sa vie, des billets sur les adultes :

 

- "Florilège de préjugés autour de la douance & des adultes à Haut (ou Très Haut) Potentiel Intellectuel"

 

- "Moi, surdoué ? Vous plaisantez ! (Migrosmagazine.ch, août 2012)"

 

- "Adulte surdoué, questionnements à propos du test"

- "Ces drôles de zèbres (France Culture, novembre 2015)"

 

- "Rencontre avec Alexandra Reynaud : « Je suis Haut Potentiel & Asperger » (Marie-France, novembre 2016)"

 

- "Coming-out intellectuel… faut-il parler de son surdouement ?"

 


 

✔ Enfin, sur ce billet, ma sélection perso des meilleurs ouvrages, selon les attentes & la position de chacun :

 

- "Quels livres choisir sur le surdouement ? Et pour quel public ?"

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

6 commentaires à “« La société ne voit pas leur souffrance » : pourquoi la scolarisation des enfants précoces relève souvent du parcours du combattant (France Info, septembre 2018)”

  1. ZALEJSKI dit :

    Bonjour, Tout est bien résumé dans cet article où la souffrance à l’école n’est pas du tout prise en compte pour nos enfants précoce. Tout dépend il est vrai de l’enseignant, je croise les doigts en début d’année pour que mon fils « tombe » sur une ou un prof qui connaisse les EIP un minimum même si on peut comprendre que les professeurs ne puissent pas adapter tout leur cours à un enfant précoce il y a des petites choses faciles qui peuvent être mises en place pour que les heures passées à l’école le soit dans la joie. Oui mon fils n’écrit pas bien et alors ? Merci pour cet article !

  2. pipna dit :

    « Emile fait partie des nombreux enfants précoces dits « hétérogènes ». Déterminé par le test de Wechsler, le plus utilisé en Europe pour évaluer le QI, ce profil signifie que l’enfant testé obtient des résultats très supérieurs à la moyenne dans certains domaines et normaux, voire légèrement en dessous, dans d’autres »

    Non ce n’est pas la définition d’un profil hétérogène ….on peut être hétérogène en ayant des résultats supérieurs dans toutes les composantes !

  3. Laurence dit :

    Bonjour,

    Notre grand (testé tardivement, mais nous « savions » déjà) a plutôt bien passé les étapes maternelle et primaire (des instits au top tout au long des 2 cycles, c’est précieux !).
    Début collègue un peu compliqué, bien mieux vers la fin.
    Lycée impeccable.

    Mais la suite…. DRAMATIQUE !
    Je trouve de la littérature, des témoignages etc sur les enfants, un peu sur les adultes, mais rien sur les étudiants qui implosent en vol. Et là, c’est la spirale : difficile de les traîner chez un psy s’ils ne veulent pas, d’amorcer le dialogue avec ces grands « adulescents » qui, compte tenu des études, ne sont pas à temps complet à la maison, bref… si quelqu’un peut nous aider ?!?! (littérature, articles, etc…)
    Merci et encore bravo Alexandra pour ce que vous faites !
    Laurence

    • Bonjour Laurence :)

      Il y a ce livre auquel je pense (signé Arielle Adda & Thierry Brunel) sur le monde des études & du travail :arrow: http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/2015/02/02/adultes-sensibles-et-doues-trouver-sa-place-au-travail-et-sepanouir/

      Et puis plus globalement, celui-ci de Fabrice Bak, sur la douance à tous les âges de la vie :arrow: http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/2013/11/02/la-precocite-dans-tous-ses-etats/

      Bon dimanche,
      Alexandra

  4. Brigitte COURENQ dit :

    Bonjour
    je voudrais savoir ce qu’il en est des aides à apporter aux THQI qui sont sortis du système scolaire ordinaire, et sont en échec quant à l’enseignement supérieur qui ne leur convient pas non plus.
    Mon fils a 20 ans, il a eu un bac S « au raccroc », il a végété en DUT et l’a raté avec la volonté de ne pas redoubler (d »ailleurs cela ne lui a pas été accordé). Actuellement il cherche du travail du bout des lèvres car rien ne semble être attractif pour lui.
    Existe-t-il un endroit qui récupère ces jeunes, leur propose des enseignements adaptés?
    Je précise qu’il n’a aucun souci relationnel avec ses pairs mais est dans l’incapacité d’apprendre une leçon quelle qu’elle soit. Il apprend en faisant.
    C’est un appel au secours de la part d’une mère qui ne sait plus quoi faire et commence à le considérer comme paresseux…



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article