[VIDÉO] La difficulté d’être surdoué (20h de TF1, février 2014)

[VIDÉO] La difficulté d’être surdoué (20h de TF1, février 2013)Hier soir, lors du JT de 20heures de Claire Chazal sur TF1, un reportage de 2 minutes & 28 secondes a été diffusé sur "La difficulté d’être surdoué" :-D

 

La psychologue clinicienne Monique de Kermadec y était également interviewée ;)

 

La précocité ne touche que 2% de la population. Une intelligence hors norme qui n'est pas toujours facile à gérer surtout pendant l'enfance, que ce soit à l’école ou avec ses petites camarades.

 

 

Monique de Kermadec est l’auteure des ouvrages suivants :

 

          

 

 

POUR consulter la PAGE du REPORTAGE :arrow: c'est par ici !

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

11 commentaires à “[VIDÉO] La difficulté d’être surdoué (20h de TF1, février 2014)”

  1. Nat Aleau dit :

    cela fait drôle … pour une fois que les médias abordent la précocité sous l’angle de la problématique … (et de la différence et des difficultés inhérentes…) ! Les mentalités seraient donc en train d’évoluer ? Que du plus pour nos petits loupiots (et nous ?!?). C’est pas encore gagné mais c’est un bon début. Entre le soleil de ce dimanche matin et cette « bonne » nouvelle, je me sens un tantinet optimiste (ça faisait longtemps…) ;)

  2. cathetjuju dit :

    Quel est l’intérêt de ce genre de reportage lancé à la va-vite en 2 minutes sans réflexion derrière…? aussitôt vu aussitôt oublié, du zapping à la tf1!

  3. Âne à rayures dit :

    Pour ma part, bien que contente que les médias abordent ce thème, qui plus est à une heure de grande audience….et bien j’ai trouvé ce reportage assez caricatural :-?
    Etre HPI ce n’est pas être seulement « surdoué » ( j’ai de plus en plus de mal avec ce terme ! ), et sauter je ne sais pas combien de classes…
    Pas un mot sur le raisonnement intellectuel particulier, et surtout sur le revers de la médaille, l’hypersensibilité, les difficultés relationnelles, les problèmes à l’école…
    J’aurais aussi aimé un peu plus d’explications de la part de Mme de Kermadec….
    Je ne sais pas finalement ce qu’en auront retenu les personnes qui ne sont pas renseignées sur le sujet, à part qu’avec un QI de plus de 150, on passe le bac à 14 ans…
    un peu réducteur tout cela….
    Mais bon, restons optimistes….on va dire que c’est un début, et peut être le signe que les choses changent…. :)

  4. Papa Zebrez dit :

    Ne nous plaignons pas, ce reportage a le mérite d’être diffusé sur une grande chaine nationale à une heure de grande écoute.
    2mn28 et vous voulez que tout soit abordé?
    « Pas un mot sur….. » je n’ai pas entendu la même chose.
    Soyez positif, il n’y a rien de mal dans ce petit reportage.

  5. Juliette dit :

    Bjr,

    Donc commentaire d’une hpi tendance THQI testée recemment et qui s’interroge sur sa démarche et sur l’éducation de ses enfants non testés mais que je sais concernés. Il parait que j’ai eu une démarche pas commune de me faire tester avant les enfants….

    idem, très caricatural et assez négatif, mais est il possible de faire comprendre cet « état hpi » en 2 mn aux non hpi alors que même les hpi ne comprennent pas tout ou sont en questionnement permanent?

    Néanmoins, après plusieurs écoutes, pas (bien?) entendu :
    – « enfant précoce avec avance scolaire » : on est hpi et on le reste toute sa vie avec ce mode de fonctionnement.
    – sauf erreur, claire chazal a dit qc du genre « ces enfants précoces …. qu ne se sentent pas à leur place …… : c’est souvent un parcours difficile » : des enfants hpi qui vont bien et qui ont survécu au système éducatif, sans saut de classe ou échecs scolaires avec ou sans saut de classe, y a en a bien, non ?

    quelques questions à partager :
    – ca existe des statistiques montrant quel est le niveau socio-professionel des familles qui découvrent que leur(s) enfant(s) est (sont) précoces? (en voyant le milieu dans lequel vivent les enfants montrés dans le reportage, j’ai envie de dire « ah les pauvres »….. car forcément ca peut générer de la jalousie et pas aider à l’insersion de nos chers petits hpi)
    – donc vivons « cachés » (de soi même) pour vivre « heureux » (ou comme si). Ca serait plus simple pour les 2 petits du reportage si il n’avaient pas connaissance de leur « état »? remarque : je ne sais tjrs pas si c’est une bonne chose d’avoir sauté le pas de la passasion (et pourtant j’ai résisté pdt plusieurs années aux sollicitations de mon médecin..) et réalisé que mes enfants sont concernés (oui , vous allez dire, ils sont pas testés, je sais bien…). mais quand même ca m’a donné une soif de vivre de découvrir cela et ca m’a permis de me dire « suis pas folle » (soulagement…).
    – déjà partagé sur ce blog, mais peut être tellement personnel….: ne pas ramener les potentielles difficultés des enfants au système éducatif, considérer le poids de l’insconscient familial.

    A nouveau désolée, si mes commentaires choquent….Quand même, je ne juge personne. Chacun fait ce qu’il peut et il parait que c’est le propre de l’hpi de douter….

    et merci encore pour ce blog et pour les échanges à venir.
    Faut quand même que a.zebrounet me dise si mes interventions intègrent bien les attentes de ce blog, sinon, pas de soucis je change de site….. mais de mon côté ils m’ont permis d’avoir des avis moins tranchés (cf mon commentaire du 20/02).

    • Papa Zebre dit :

      Vos commentaires ne me choquent nullement.
      Ils nous informent avec joie que vous êtes hqi tendance thqi (encore un petit effort et vous y serez ;-) ), et je crois que je vais mieux dormir cette nuit. :-)

  6. anémone dit :

    pour moi l’intérêt de ce reportage c’est qu’on va peut-être réfléchir au fait que les précoces et surdoués sont bien mal définis par ces deux termes qui sous-entendent qu’on est fiers et supérieurs aux autres…

    ben non, on a une vie à mener avec des caractéristiques particulières et notre mission est de faire avec les outils que la VIE nous a confiés tout comme les personnes lourdement handicapées doivent faire avec un corps pas au top mais elles n’ont que celui là pour expérimenter la vie

    eh ben nous c’est un fonctionnement cérébral particulier dont on est dotés et on fait avec…
    le monde entier ne peut pas ne tourner qu’autour de nos 2% de cerveaux particuliers… il y a tous les autres aussi

    c’est bien qu’on en parle, c’est bien qu’on puisse être présents pour les enfants hqi qui grandissent, peut-être que dans les générations précédentes, les hqi et Thqi ont joué certains rôles dits « supérieurs » et puis il y a tous ceux qui ont peut-être raté leur vie ou eu une vie normale (….)

    mais est ce que le fait de se savoir hqi permet de la réussir mieux, aucune statistique ne nous le dira jamais….

    quelqu’un dans les commentaires évoquait les classes socio-professionnelles des enfants du reportage… ce serait bien de savoir par exemple parmi tous les adultes hqi ce qu’ils sont devenus aujourd’hui et leur répartition dans les classes socio-professionnelles… et si on le mesurait, leur niveau de satisfaction quant à la réussite de leur vie.. affective, professionnelle, sociale……



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Répondre à Papa Zebrez