Glissement du CE1 -> le CE2

Fille ou garçon ? -Garçon.

Age, mois & année de naissance, classe actuelle -7ans, Juillet 2003, CE1

 

Test de QI :
Réalisé ? oui / non
-oui

 

Résultat ? dans la norme (non précoce) / EIP (enfant intellectuellement précoce) / THQI (au delà de 145 sur l'échelle de Weschler)
-129 précoce

 

Quel test ?
-K-ABC

 

Réalisé par qui ?
-Cogito'z Marseille

 

Quel était l'âge de l’enfant au moment du test ?
-5 ans et demi

 

Ecole :
- Publique

 

Avez-vous changé d’école pour le saut (ou glissement) ?
-Oui

 

Motivation :
- des parents
- de l’enfant
-DES DEUX ! Notre zèbre était paniqué à l'idée de retrouver son institutrice de CP qui "suivait" ses élèves dans la classe supérieure. Il nous a dit en larmes qu'elle ne comprenait rien à rien et qu'elle pensait qu'il était comme les autres, voire même parmi les moins bons car trop lent en écriture.

 

Si glissement :
(de quelle classe vers quelle classe ?)

-Du CE1 au CE2

 

A quel moment dans l’année scolaire ?
-Dès les 2 premières semaines d'école. Ils se sont rendus compte dans sa nouvelle école qu'il lisait couramment, qu'il abordait tout seul les multiplications, qu'il s'intéressait à des sujets d'adultes à des niveaux adultes (minéralogie, botanique, paléontologie. planétologie...)

 

A-t-il fallu l'intervention d'un tiers (commission d'appel, inspecteur de l'Education Nationale ?) Comment cela s'est-il passé ?
-Nous avons changé notre fils d'école publique entre le CP (l'an dernier) et le CE1 (cette année) à sa demande car il ne pouvait plus supporter sa maîtresse psychorigide.

Nous avions demandé avant ça à la directrice de l'école, de bien vouloir le changer simplement d'institutrice en CE1 pour "incompatibilité" de caractère, même si notre fils était qualifié par elle de particulièrement sage, gentil et obéissant. Mais la maîtresse nous a répondu par la réplique culte:

"Mais que vais-je dire aux autres parents si votre fils change de classe?" On ne parlait même pas de lui faire faire un saut !
"Et que vais-je dire à son institutrice pour expliquer son changement de classe?" J'ai eu envie de lui répondre que ça, c'était son travail et que ça ne fait jamais plaisir à personne d'apprendre qu'il ou elle est virée, mais j'ai juste mordu ma langue avant de dire quelque chose de regrettable.

"Rien ne dit que l'autre institutrice de CE1 sera d'accord pour avoir un élève supplémentaire!" J'ai pensé immédiatement à la m... dans laquelle ils risquaient de se retrouver si une famille de triplets débarquait à la rentrée !

"Et puis vous savez, ce n'est pas bien de dire amen à ses caprices !" Comme si le fait de se rendre malade à l'idée de retrouver son institutrice bornée et étroite d'esprit constituait un "caprice" au même titre que pleurer pour des bonbons ou pour un jouet.....

Nous avons inscrit notre fils dans une toute petite école primaire d'une trentaine d'enfants tous niveaux de primaire confondus à 1/2 de route de chez nous (merci aux grands-parents et à la Tata pour les taxis quotidiens) après avoir demandé la radiation à la directrice de son école. La radiation lui a été donnée le jour même, comme pour nous dire: "bon débarras les parents du génie qui ne sait même pas lire à fin du CP....."

 

Éventuelles difficultés rencontrées :
Pour le saut ou le glissement en lui-même ?

-Pas pour l'instant, notre fils suit pour l'instant les 2 niveaux en même temps, le matin chez les CE1 et l'après-midi chez les CE2. Il écoute aussi les cours d'histoire des CM2 puisqu'il n'y a que 2 classes, et est rapidement passé du statut d'invité périodique au statut de résidant permanent en CE2. D'ailleurs avant certaines leçons, les élèves rappellent au directeur qu'il faut aller le chercher dans le CE1 parce qu'il a commencé sans lui ! Autant vous dire qu'entre l'an dernier et cette année, c'est le jour et la nuit, pour nous comme pour lui .

 

Par l'enfant lorsque cela a été effectif ?

-Il va falloir je pense, lui faire apprendre en accéléré les verbes du 1er groupe, le présent, le passé composé, les auxiliaires, enfin tout ce qu'il faut savoir en conjugaison et en grammaire à la fin du CE1. On doit avoir une réunion avec les instits pour en discuter bientôt.

 

Votre coup de pouce / votre investissement (faible / important, précisez)
-Idem question précédente.

 

L'école a-t-elle préparé l'enfant à ce saut (ou glissement) par des aménagements particuliers ?
Avez-vous été aidés, accompagnés ? (si oui, par qui ?)
Son intégration dans la classe s'est-elle faite sans souci ? oui / non (précisez si besoin)
Bilan aujourd’hui : globalement positif / négatif ? Pour l'enfant ? Pour vous ?

-Idem, réponses précédentes.

 

Avec le recul, qu’est-ce qui aurait pu être amélioré selon vous ? Quelles sont les éventuelles erreurs que vous ne commettriez pas aujourd'hui si vous en aviez la possibilité ?

-On ne pouvait malheureusement pas deviner l'an dernier que notre fils tomberait sur des "hermétiques". Ils sont selon moi plus intégristes que des religieux. LE DOGME de l'éducation nationale et de l'égalité des chances, empoissonne la vie des précoces aussi sûrement qu'un gourou asphyxie la pensée des membres d'une secte. Si on tombe sur des bornés, il y a peu d'espoir (j'imagine que dans ces cas là, le médiateur peut être utile). Si l'on tombe sur des gens ouverts, ça se passe mieux voire bien ce qui prouve bien que quand ils veulent soudain ils peuvent !

On ne crie pas victoire, mais on reste très attentifs, très impliqués et pour ma part j'anticipe déjà les futurs problèmes au collège, notamment si sa graphie ne s'améliorait pas....et puis maintenant nous éviterons d'inscrire notre cadette au même CP que notre fils, elle le rejoindra dans sa nouvelle école.

 

 

:arrow: REVENIR à l'article sur le SAUT de CLASSE

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

7 commentaires à “Glissement du CE1 -> le CE2”

  1. Zebrounet dit :

    « Ils sont selon moi plus intégristes que des religieux. LE DOGME de l’éducation nationale et de l’égalité des chances, empoissonne la vie des précoces aussi sûrement qu’un gourou asphyxie la pensée des membres d’une secte. »

    J’aime bcp ce passage ! :roll:
    C’est ts exactement le sentiment que j’ai eu l’an dernier, face à la maîtresse / directrice de mon zébrounet qui s’était opposé, par principe & envers ts les avis extérieurs, à tte idée de saut ou glissement :-|
    Ts bien formulé & c’est juste 8)

  2. Rainbow dit :

    J’ai le plaisir de vous faire part de l’excellente moyenne de mon petit garçon à l’issue de son « saut-glissé » du CE1 vers le CE2 cet hiver. Il termine deuxième de sa classe avec un 9,1 sur 10 et ce, malgré ses problèmes d’écriture. Cela rassurera peut-être des parents dans le doute. Pour lui, le saut de classe a été plus que bénéfique et le changement d’école a été salvateur. Notre fils est bien mieux dans ses baskets aujourd’hui et notre qualité de vie de famille s’est améliorée par ricochet. Bien sûr tout n’est pas encore réglé et l’histoire ne s’arrêtera pas là, l’an prochain nous mettrons sans doute en place l’ordinateur à l’école pour palier à ses difficultés grapho-motrices. Ce n’est pas gagné d’avance, mais nous sommes opiniâtres tous autant que nous sommes dans cette famille !

  3. mlaure dit :

    @Rainbow si vous passez par là : pouvez vous me parler des pb d’écriture que vous évoquez ? du vécu ici … j’ai peur que ça bloque le reste

  4. PASCALE dit :

    bonjour ,
    zebrounet a eu 7 ans ce mois-ci , il est en ce1 , dans un cour double niveau Ce1-ce2; il s’ ennuie en math ,ecoute les cours des ce2 , deteste l’ orthographe , bloque ; il va chez une orthoptiste ,ce qui l’ a complètement débloqué en lecture (on est passé en 1 mois de « c’ est fatiguant,j’ aime pas lire à une boulémie de livres et 300 pages dévorées en 10 jours) ; testé wisc IV cet été , il est THP ; pour l’ hist-géo-découverte du monde , il travaille déjà avec les ce2 ; donc question : peut-on et doit-on envisager un glissement en cours d’ année , ou saut du ce2 ( angoissant pour lui) ?

  5. adelipalou dit :

    bonsoir,

    Venons de rencontrer la directrice et le maître de mon fils, car celui-ci vient d’être enfin reconnu EIP.
    Le problème est que l’école ne veut pas de glissement en cours d’année. Faut’il attendre que les gosses se dégoutent du système scolaire public français pour prendre une décision ? Pourquoi personne ne veut écouter les enfants avec du potentiel ? Il n’y en a que pour les plus faibles….. :-x



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Commenter cet article