Le langage de l’enfant doué (Le journal des femmes, juin 2013)

Arielle AddaLa dernière chronique de l'année signée Arielle Adda est en ligne sur le Journal des Femmes :)

 

Elle traite du "langage de l'enfant doué" & est, comme toujours, extrêmement juste & bien écrite :up:

 

Arielle Adda, grande psychologue spécialiste du haut potentiel intellectuel est l'auteure de 2 ouvrages de référence :

 

     

 

POUR lire la CHRONIQUE :arrow: c'est ici !

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

11 commentaires à “Le langage de l’enfant doué (Le journal des femmes, juin 2013)”

  1. Rainbow dit :

    Je me rappelle, quand j’étais enfant, au CM1 je crois, un jour, la maîtresse nous annonce la mine grave, que l’un des enfants de l’ école vient de perdre sa maman et qu’il faudrait que nous apportions tous 5 francs afin que l’on puisse lui acheter des couronnes de fleurs. Certains enfants pleuraient, ce qui ne me semblait pas anormal au regard de la gravité de la situation, mais en un instant une foule de question ont déboulé dans mon esprit:
    – mais comment a t-il pu la perdre?
    – était-ce dans le maquis ? ( j’habitais en Corse alors)
    – c’est bizarre ce manque de sens de l’orientation chez une adulte, d’habitude ce sont plutôt les enfants qui se perdent non?
    – mais en quoi le fait d’acheter des fleurs va t- il aider à la retrouver?

    Alors je me suis levée le coeur battant et j’ai lancé :
    – mais c’est terrible, il faut absolument qu’on la retrouve !

    La maîtresse m’a alors fusillée du regard en me demandant sèchement de me taire. J’ai alors compris que bien malgré moi, je venais de dire une chose totalement inapropriée et j’en ai ressenti, moi toujours entête de classe, élève sérieuse et appliquée, une immense et intense honte qui résonne encore en moi devenue adulte.
    À la sortie de l’école, ma maman m’a expliqué que quand on « perdait quelqu’un » cela signifiait que celui-ci mourrait.
    J’e n’ai réellement compris que des années plus tard à quel point mon intervention avait pu paraître grotesque à la maîtresse.

    • Eleo dit :

      @Rainbow
      Combien font « 1 et 1 », bien sûr 11
      Combien fait « 1 + 1 », bien sûr 2
      Quelle est la question appropriée ?
      Avant de savoir quelle est la réponse appropriée, et particulièrement celle d’un enfant, il faut comprendre si la question ou la formulation de départ l’a bien été.
      Effectivement, lorsqu’on « perd quelqu’un » on lance un avis de recherche. Maintenant, on lance des appels nationaux sur les médias de masse. Quelques temps plus tard, c’est la joie ou… le deuil.

      • Georges dit :

        @ Rainbow & @ Eleo,
        Bien parlé Eleo.
        La preuve de l’incompréhension des mots d’un enfant, qui plus est Surdoué.
        La preuve que certains enseignants, pas tous heureusement, confondent instruction et intelligence.
        Dans votre cas Rainbow, c’est le professeur qui devrait avoir honte et non vous.
        Bien à vous, plus que tout, aimez très fort vos enfants et ils auront un maximum de chance de s’épanouir.

  2. pascale dit :

    mon fils , plutôt à l’ aise avec les maths de cm1 , se plante sur un tout petit problème d’ additions: une histoire d’ achat de 3 sapins à 5 euros « pièce » et de 5 bottes de fleurs à 4 euros  » pièces » . Méconnaissant l’ expression , il ne compte qu’ un sapin et une botte de fleurs , précisant qu’ il faudra 9″ pièces « de 1 euro . idem pour les  » fruits de mer » , il pensait qu’ il s’ agissait de fruits exotiques ‘ ceux que l’ on trouve , au bord de la mer , dans les îles : noix de coco , ananas etc…); mais il est capable de balancer un  » enchanté de faire votre connaissance  » ou quelques expressions vieillottes et savoureuses issues de ses lectures … confirmation sur le terrain de cet excellent article addassien . :)

    • Eleo dit :

      He oui Pascale !
      C’est là que des enfants ayant un profil social et culturel supérieur pourront être classés comme plus intelligent par un psy incompétent.
      Je me souviens que lors des tests à l’école -j’avais 13 ans- je devais choisir un type de manche pour une pelle… je connaissais bien sûr la réponse : c’était comme ceux des outils de mon grand-père, ceux qu’ils fabriquaient lui-même… Grosse erreur !

      Autre anecdote d’une ami dont la fille en bas âge passait des tests, et détectée « en retard »; la mère demande pourquoi. Parce que lorsqu’on lui montre l’image d’un chat, elle n’est pas capable de le nommer, et lorsqu’on lui demande ce que dit le chat, elle ne sait pas. Ah bon ! Dis la mère, elle insiste: Et qu’a-t’elle répondu ? Elle a dit Grr et Shhhh Eh bien oui, nous avons un chat à la maison qui s’appelle Grrr et qui dit Shhhh en sortant les griffes lorsque ma fille s’approche de lui.

      Dès fois, il faut les comprendre ces petits monstres. Mais lorsqu’il s’agit d’évaluations, nous ne sommes pas derrière pour décrypter leur langage et leur façon de voir les choses.

    • Gribouille dit :

      Ma fille, en ce2, ce midi en voyant une pub qui parlait d’un concours où il y avait 500 vélos à gagner : « Mais qu’est-ce qu’on ferait avec 500 vélos à la maison ??? »
      Je crois qu’elle aussi a du mal avec la logique de certaines expressions.
      Ca m’a toujours étonné aussi, de l’entendre répondre à certaines questions, de type « Tu n’en veux plus ? »
      Elle répond systématiquement « oui », quand moi j’attends un « Non »… Parce que j’attendais un « Non, je n’en veux plus », et elle répond « Oui », Puisque la négation est déjà dans la question ! :-x Enfin, bref, je m’y perds !

  3. POK dit :

    Prendre les expressions au pied de la lettre, c’est le petit jeu de mon fils…
    Cela frise l’insolence pour un adulte non averti…

    • Zebrounet dit :

      J’ai le même à la maison ! LOL

      • Rainbow dit :

        J’ai ri aussi en lisant cet article car mon zèbre décroche régulièrement le téléphone en disant: « à qui ai-je l’honneur » :roll:
        J’espère seulement qu’il n’aura jamais ressentir le même genre de gêne intense que moi petite avec l’histoire contée plus haut :-?

  4. cat dit :

    Mon fils de 7 ans s’est fait gronder par sa maîtresse car il courrait dans les couloir, ce qui est interdit. Je devais la voir ce jour là et elle me raconte donc ce fait. Mon bonhomme, très sérieux et le coeur gros, nous dit : « mais je ne courais pas : je trottinais! » Le connaissant, et connaissant en effet l’importance qu’il attache aux mots, je lui explique donc devant la maîtresse qu’il est interdit de courir ET de trottiner. La maîtresse m’a immédiatement répondu qu’il était très intelligent et qu’il me manipulait… :-x

    • Bonifacia dit :

      Vous avez de la chance : la maitresse a reconnu que votre fils est très intelligent… Ma fille est en CP, et sa maitresse l’a cataloguée – je cite -« borderline ». J’ose espérer que cette dame ne maitrise pas le sens exact de ce terme…. Ou bien nous avons de sérieux problèmes en perspective….



:) :-D 8) :oops: :( :-o LOL :-| :-x :-P :-? :roll: :smile: more »

Répondre à Georges